étude concernant la collecte et la conservation des films sur support numérique

Paris, le lundi 11 octobre 2010

 

La généralisation du numérique à l'œuvre actuellement à tous les stades de fabrication et de diffusion d'un film exige que les garanties de conservation et de préservation de notre patrimoine cinématographique soient assurées dans ce nouvel univers.

 

C'est pourquoi, la Direction du Patrimoine du CNC lance un marché public pour la réalisation d'une étude portant sur les différentes solutions qu'elle pourrait mettre en œuvre afin de collecter et conserver les films du dépôt légal[1] fournis sur support numérique aux Archives françaises du film de Bois d'Arcy. Elle souhaite ainsi pouvoir s'appuyer sur plusieurs expertises afin d'évaluer les différentes pistes techniques possibles et garantir des conditions de conservation du cinéma qui soient sécurisées et pérennes. Le CNC prendra tous les moyens nécessaires afin de relever cet enjeu majeur pour la richesse et la diversité du patrimoine cinématographique et dans l'intérêt des générations futures.


Le dossier de consultation peut être téléchargé à l'adresse suivante : www.cnc.fr , rubrique "Marchés publics".

 

La date limite de remise des offres est fixée, au plus tard, au 29 octobre 2010 à 16h00.

 

--------------------------------------------------------------------------------

[1] Le CNC gère le dépôt légal depuis la loi du 20 juin 1992 et son décret d'application du 31 décembre 1993. Obligatoire, le dépôt légal est un outil de préservation physique du patrimoine cinématographique et de connaissance de cet héritage culturel. C'est une garantie pour la collectivité nationale, et en premier lieu pour les réalisateurs et les ayants droit. Tous les films français et étrangers qui ont obtenu un visa d'exploitation du CNC sont concernés par cette obligation de dépôt légal.