L'emploi dans les effets visuels au plus haut depuis 10 ans

Enghien, le 26 janvier 2018

Pour la deuxième année consécutive, le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) publie avec Audiens*, à l'occasion du Paris Image Trade Show, l'étude "L'emploi dans les effets visuels numériques".

« La formidable dynamique des effets visuels a permis de créer 15 % d'emplois supplémentaires entre 2015 et 2016. Les effets visuels sont aujourd'hui devenus stratégiques pour toute la création, et la demande d'effets spéciaux est en pleine explosion à l'échelle mondiale.
Notre ambition, avec le plan ‟Effets Spéciaux" lancé par le CNC en février 2017, est d'accompagner cette dynamique pour faire de la France un leader mondial incontesté dans les nouvelles technologies de l'image » déclare Frédérique Bredin, Présidente du CNC.

En 2016, la filière a dépassé les 3 300 emplois en progression de 15% en un an, atteignant son plus haut niveau depuis 2007. En 10 ans, ce sont plus de 800 emplois qui ont été créés.

Des mesures pour renforcer l'attractivité des sociétés françaises

  • La création d'une nouvelle aide en février 2017 qui fait passer le soutien du CNC à la filière de 6 à 9 M€. Elle permet de valoriser la qualité artistique des effets spéciaux, et d'encourager les projets les plus ambitieux.
  • Cette aide est venue renforcer les effets de la forte revalorisation des crédits d'impôt votée par le Parlement, entrée en vigueur en 2016 et suivie d'une réforme en faveur des effets spéciaux en 2017.
  • La réforme de l'agrément du CNC, qui a pris effet le 1er janvier 2018, fait entrer de manière importante les effets visuels ainsi que l'ensemble des nouveaux métiers liés à la révolution numérique (coordinateur de post-production, superviseur d'effets spéciaux…), dans le calcul du soutien financier des producteurs, les encourageant à faire réaliser leurs effets visuels en France.

 « Un an après leur lancement, l'impact de ces mesures est déjà considérable. Les investissements dans les effets spéciaux ont doublé en seulement 6 mois. Ces premiers résultats sont excellents », constate Frédérique Bredin.

La production d'effets spéciaux s'est relocalisée à plus de 90% en 2017. 16 projets français ambitieux ont bénéficié de la nouvelle aide automatique du CNC comme par exemple Santa & Cie d'Alain Chabat, Gaston Lagaffe de Pierre Martin-Laval, Dans la brume de Daniel Roby, la saison 2 de la série Guyane créée par Fabien Nury  (Canal +) ou Ad Vitam de Thomas Cailley (Arte).

 

*Source : chiffres Audiens 2016 pour le CNC

http://www.cnc.fr/web/fr/publications/-/ressources/13672527

 

visuel : Dans la brume de Daniel Roby © Mars Films