Succès pour l’édition pilote du jour le plus Court : plus de 1,5 millions de participants dans toute la france aux 6000 événements proposés

Le jour le plus Court

Paris, jeudi 22 décembre 2011,

 

Avec plus de 1,5 millions de participants, le jour le plus Court s’inscrit d’ores et déjà dans le calendrier national des grands rendez-vous culturels.

 

 Organisée à l’initiative du CNC (Centre National du cinéma et de l’image animée), avec le concours de l’Agence du court métrage, le 21 décembre, jour du solstice d’hiver, cette nouvelle manifestation propose pendant 24 heures de partager ensemble, sur tout le territoire national et même au-delà de nos frontières grâce à l’Institut français, la richesse du court métrage. Une journée créative, festive, pleine de diversité, qui a connu dès sa première édition près de 6000 évènements partout en France, dans toutes les régions, et à l’étranger (de Ramallah à Mexico en passant par Athènes et Tunis).

Une fête qui se veut le reflet de la vitalité du court métrage en France, avec ses productions audacieuses, ses nombreux festivals toute l’année, ses organisations professionnelles et associatives, plus dynamiques les unes que les autres. Une fête qui met en lumière le film court auprès du plus large public, au-delà des sphères de la cinéphilie traditionnelle. Une fête soutenue par Martin Scorsese « from Méliès to the web », et parrainée pour cette première édition par Julie Gayet, Michel Gondry, Mélanie Laurent, Jeanne Moreau et Jacques Perrin.
Une large mobilisation sur tout le territoire
Lors du Jour le plus Court, les cinémas ont programmé des courts avant les longs métrages, une pratique autrefois traditionnelle et malheureusement abandonnée… qui revient en force grâce au Jour le plus Court ! Le jour le plus Court a également largement dépassé les lieux de diffusion traditionnels du cinéma avec des initiatives nombreuses, dans toutes les régions.
Ainsi de nombreux espaces publics proposaient leur propre Jour le plus Court. Des chaines de télévisions, médiathèques et bibliothèques, musées, centres de loisirs, restaurants, sites web, cinémathèques, centres pénitentiaires, quotidiens régionaux, Orange, IDTGV, les réseaux associatif et lieux alternatifs… se sont mobilisés pour proposer séances spéciales, nuits du court métrage, ateliers jeune public, animations, brunchs, cinéconcerts, soirées, rétrospectives, rencontres…
Le Jour des « premières fois »…          
Pour la première fois de son histoire, la Gare Montparnasse s’est transformée en grande salle de cinéma, pour ses 300 000 voyageurs quotidiens.
De son coté le CNC s’est ouvert au grand public pour la première fois pour projeter des films et ouvrir un atelier de réalisation d’un film d’animation.
En région, de nombreuses initiatives inédites comme à Lyon au Conservatoire national supérieur musique et danse, à Caen au café El camino et à la Galerie Oh !, à Toulouse au Théâtre du Grand Rond ou encore à Strasbourg au célèbre marché de Noël ont fait vivre le court métrage et largement contribué au succès de cette première édition du Jour le plus Court.
 
Le Jour le Plus Court s’exporte déjà
Près de 15 pays ont rejoint l’initiative avec des propositions originales notamment à Mexico, N’Djaména, Athènes, Sofia, Tbilissi ou à Ramallah pour célébrer la créativité et la richesse du court-métrage.
 
Contacts presse
 
 
LE JOUR LE PLUS COURT
Pierre Laporte Communication
 
Pierre Laporte
Laurent Jourdren
Romain Mangion
 
 
CNC
Stéphanie Gavardin
 
Conseillère auprès du Président, et chargée des relations avec la presse
 

> consulter le site internet du jour le plus Court
> suivez la manifestation sur Facebook