direction de l'audiovisuel et de la création numérique

Son rôle

> plan d'accès
 

La Direction de l'audiovisuel et de la création numérique a pour mission d'élaborer et de mettre en œuvre le soutien financier à l'industrie des programmes audiovisuels (COSIP) d’une part, et de soutenir la création numérique, d’autre part.
Par ailleurs, la direction participe avec la Direction générale des médias et des industries culturelles et le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel à l'élaboration de la réglementation concernant les chaînes de télévision.
 

1 - Le soutien financier à l'industrie des programmes audiovisuels (COSIP)
 
Il attribue des aides pour :
  • la production
  • le développement
  • l'écriture
  • les pilotes
  • la promotion à l'étranger des programmes français
 
Les œuvres aidées doivent appartenir aux genres suivants :
  • fiction
  • animation
  • documentaire
  • spectacles vivants
  • magazines d'intérêt essentiellement culturel
 
Sont également financés les documentaires consacrés aux musiques actuelles en collaboration avec le Fonds de Création Musicale (FCM) et la DMDTS (Direction de la Musique, de la Danse, du Théâtre et des Spectacles du ministère de la Culture et de la Communication).

Le soutien à l'industrie des programmes est chargé de la gestion du compte de soutien à la production audiovisuelle (COSIP) :
  • aides automatiques et sélectives aux projets de fiction, animation, documentaires, magazines, captations de spectacles vivants, vidéo-musiques, au titre de la production et du développement et destinés aux chaînes des télévisions hertziennes, du câble et du satellite reçues en France ;
     
  • aides automatiques (web COSIP) aux productions financées par une plateforme internet sans diffuseur télévisé  qui visent à accompagner le développement et la production d’œuvres patrimoniales audiovisuelles sur internet ;
  • aides sélectives à l'écriture et au développement de programmes innovants pour la télévision (Fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle) ;
     
  • agrément des investissements des SOFICAS dans la production audiovisuelle ;
     
  • soutien à l'exportation des programmes par l'attribution d'aides au doublage, sous-titrage, bande annonce, à l'édition de catalogue et à la promotion des productions françaises via les actions collectives, comme le stand " France " sur les marchés, les voyages de prospection commerciale, dont l'organisation est assurée par TV France International ;
     
  • gestion des coproductions internationales, notamment avec le Canada et l'Australie, liés à la France par des accords de réciprocité.
 
2 - La création numérique regroupe 3 dispositifs distincts d’aide sélective à la création numérique :
 
 
Le fonds d'aide aux projets pour les nouveaux médias :
 
Parallèlement à l’aide automatique aux productions internet (web COSIP), le fonds nouveaux médias accompagne les projets les plus innovants portés par des auteurs et des producteurs qui souhaitent intégrer les spécificités de l'Internet et/ou des écrans mobiles dans leur démarche artistique.
 
A travers des dispositifs d’aide à l’écriture et au développement ou d’aides à la production, le fonds nouveaux médias soutient des projets d’œuvres audiovisuelles interactives présentant une dimension transmédia (dont la narration est pensée pour différents supports incluant la télévision ou le cinéma) ou exclusivement destinées à des nouveaux écrans connectés (internet et/ou écrans mobiles).
 
Les mécanismes d’aide à l’écriture et au développement sont ouverts aux auteurs et aux producteurs, tandis que l’aide à la production est destinée aux producteurs.
 
 
Le dispositif pour la CRéation Artistique Multimédia et numérique (DICRéAM) :
 
Il s’agit d’un dispositif de financement spécifique visant à soutenir le développement, la production et la diffusion d'œuvres novatrices ou expérimentales dans le domaine de la création artistique multimédia et numérique. Ces œuvres, pluridisciplinaires, se définissent avant tout par une écriture multimédia et numérique.
 
Le Dispositif pour la CRéation Artistique Multimédia et numérique (DICRéAM) fonctionne sur le modèle d’un guichet unique par l’intermédiaire du CNC et un système de coopération et de travail en réseau des grandes directions du ministère (Direction générale de la création artistique, Secrétariat général, Délégation générale à la langue française et aux langues de France) et le Centre national du livre. Les projets sont soumis à l’avis d’une commission composée des représentants de ces directions et de personnalités qualifiées choisies en fonction de leurs compétences dans le domaine de la création.
 
Le fonds d’aide à la création artistique multimédia propose trois types d’aides :
> aide au développement
> aide à la production
> aide aux manifestations consacrées à la création multimédia et numérique
 
Le fonds d’aide au jeu vidéo (FAJV).

Cofinancé par le Ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi et le Centre National du cinéma et de l'image animée, le fonds d'aide au jeu vidéo (FAJV), géré par le CNC a pour objectifs de soutenir la recherche et développement, l'innovation et la création dans le secteur du jeu vidéo, à travers trois dispositifs d'aides :
 
> l’aide à la création de propriétés intellectuelles dont l’objet est d’accompagner de créations nouvelles, et inciter les entreprises à créer une valeur patrimoniale autour des jeux vidéo qu'elles produisent en les engageant à conserver les droits de propriété intellectuelle. Cette aide est versée sous forme de subvention.
 
> l'aide à la pré-production de jeux vidéo vise à lever les verrous technologiques nécessaires à la réalisation d'un prototype de jeu non commercialisable. Elle est versée pour moitié sous forme d'avance remboursable, pour moitié sous forme de subvention.

 

> l'aide aux opérations à caractère collectif est destinée à l'accompagnement de colloques, journées d'études, journées professionnelles, festivals de portée nationale ou internationale qui relèvent de la promotion de l'ensemble de la profession.