Géographie du cinéma en 2016 : les chiffres clés par région

 

 

> Auvergne-Rhône-Alpes
> Bourgogne-Franche-Comté
> Bretagne
> Centre-Val de Loire
> Corse
> Grand Est
> Hauts-de-France
> Ile-de-France
> Normandie
> Nouvelle Aquitaine
> Occitanie
> Pays de la Loire
> Provence-Alpes-Côte d'Azur

 



 

Auvergne-Rhône-Alpes

Plus grand nombre de communes équipées
Plus grand parc d'établissements Art et Essai

En 2016, la région Auvergne-Rhône-Alpes est la première région française en nombre d'établissements avec 324 cinémas et 802 écrans. Elle est également en tête du nombre de cinémas Art et Essai avec 178 établissements.

La fréquentation dans la région progresse de 4 % pour atteindre 25,6 millions d'entrées, soit la deuxième région de France en termes de fréquentation derrière l'Ile-de-France.

Le prix de la place de cinéma s'élève à 6,57€, soit 5 centimes de plus que la moyenne française. Les habitants de la région Auvergne-Rhône-Alpes vont en moyenne 3,3 fois au cinéma en 2016, avec un public plus féminin (48%) que sur l'ensemble du territoire (46%).



 

Bourgogne-Franche-Comté
 

Plus forte proportion de 3-14 ans

En 2016, la région Bourgogne-Franche-Comté dispose de 91 cinémas et 266 écrans dont 57 établissements classés Art et Essai et 10 multiplexes. Dans les salles de la région 7,7 millions d'entrées ont été enregistrées soit 5 % de plus qu'en 2015.

La Bourgogne-France-Comté est l'une des régions où le cinéma est le moins cher avec 6,19 €. Elle compte la plus forte proportion nationale de spectateurs de moins de 25 ans et d'étudiants.

Enfin, les habitants de la région vont 2,7 fois au cinéma en 2016, moins que la moyenne de 3,3 entrées par habitant en France.



 

Bretagne
 

Plus forte part de marché des films français
La place de cinéma la moins chère


En 2016, la région Bretagne dispose de 122 cinémas et 299 écrans, dont 9 multiplexes et 99 établissements classés Art et Essai, soit la proportion la plus élevée de France. 

Avec plus de 10 millions d'entrées en 2016, la fréquentation des salles bretonnes augmente de 4 % en un an.

En moyenne, les Bretons vont 3,1 fois au cinéma en 2016, le public est plus féminin que la moyenne française et la part des spectateurs âgés de 35-49 ans est particulièrement élevée. La Bretagne est la région française qui compte le plus de spectateurs assidus avec 59% de public régulier contre 56% au niveau national.



 

Centre-Val de Loire
 

Deuxième plus forte proportion d'assidus

En 2016, la région Centre-Val de Loire compte 196 écrans répartis en 68 cinémas dont 42 classés Art et Essai et 10 multiplexes. La fréquentation dans la région atteint 6,8 millions d'entrées, soit + 4 % en un an.
Les habitants du Centre-Val de Loire vont en moyenne 2,6 fois au cinéma en 2016. Ce sont des spectateurs plus assidus que la moyenne nationale, avec une plus forte proportion d'inactifs (retraités, étudiants…).

Corse

 
Hausse de la fréquentation la plus élevée en France
Plus forte proportion d'entrées Art et Essai


En 2016, la Corse compte 22 cinémas, dont 3 sont classés Art et Essai et 33 écrans, soit un écran de plus qu'en 2015.

La fréquentation en Corse a connu la plus forte progression des régions françaises avec plus de 13 % en un an pour atteindre les 700 000 d'entrées.

Les Corses vont en moyenne 2,2 fois au cinéma en 2016. Ils vont très majoritairement voir des films américains (62 %), c'est la part de marché la plus élevée des régions françaises.

Grand Est

 
Plus forte proportion de multiplexes

En 2016, la région Grand Est compte 445 écrans pour 122  cinémas dont 67 sont classés Art et Essai. Avec 21 multiplexes, Grand Est est la région qui a la part la plus élevée de ce type d'établissements en France.
La fréquentation atteint 16,1 millions d'entrées en 2016, soit 2,5 % de plus en un an. Les habitants de la région vont en moyenne 2,9 fois au cinéma en 2016, et se compose majoritairement d'hommes (59%). En termes de fréquentation les spectateurs de la région sont réguliers avec 59 % en 2016, contre 56 % toutes régions confondues.
Enfin, l'équilibre entre la part des films français (35 % des entrées)  et celle des films américains (54 %) est comparable à la moyenne nationale.



 

 

Hauts-de-France


Plus forte proportion de 24-35 ans


En 2016, la région des Hauts-de-France compte 421 écrans pour 117 cinémas, dont 49 classés Art et Essai et 18 multiplexes, soit 15 % de l'ensemble des établissements, ce qui classe cette région comme la deuxième plus équipée en multiplexe après la région Grand-Est.

La fréquentation dans les Hauts-de-France atteint 16,5 millions d'entrées en 2016, soit 4 % de plus qu'en 2015. Les habitants vont en moyenne 2,8 fois au cinéma en 2016 avec la forte proportion de spectateurs âgés de 25 à 34 ans et la part la plus faible de seniors.

Les films français atteignent 35 % des entrées, les films américains représentent 55 % des entrées.



 

Ile-de-France


La région la mieux équipée en salle de cinéma


En 2016, la région Ile-de-France est la région la mieux équipée de France avec 1 107 écrans et 312 cinémas dont 150 établissements classés Art et Essai (soit 48 % des cinémas franciliens) et 35 multiplexes.

La fréquentation en Ile-de-France atteint 55,2 millions d'entrées en 2016, soit +2,5 % en un an. La région représente plus d'un quart des entrées en salles réalisées en France en 2016. C'est en Ile-de-France que la fréquentation des salles est la plus régulière : en moyenne, un francilien va 4,6 fois au cinéma (3,3 fois par habitant sur la France entière).  L'Ile de France demeure la région qui compte le plus de spectateurs assidus avec 36 %, contre 26 % au plan national. C'est la plus forte proportion toutes régions françaises confondues. Par conséquent, la part des spectateurs occasionnels est la plus faible à 13 % contre 18 % sur l'ensemble de la France.

Par ailleurs, 40 % des spectateurs de la région appartiennent à des catégories socioprofessionnelles supérieures, soit la proportion la plus élevée de l'ensemble des régions (32 % au plan national). 30 % des spectateurs franciliens sont âgés de plus de 50 ans en 2016, contre 28 % des spectateurs français. Enfin, l'Ile-de-France compte la part la plus faible de spectateurs âgés de moins de 14 ans avec 12,5 %, contre 14,4 % au plan national.



 

Normandie


Une part élevée d'étudiants


En 2016, la Normandie compte 278 écrans pour 102 cinémas dont 63 établissements classés Art et Essai et neuf multiplexes.

Sur une année, 9,2 millions d'entrées ont été enregistrées dans les salles normandes. En moyenne,  les habitants de la Normandie vont 2,8 fois au cinéma en 2016. Le public se décompose de la manière suivante : 35 % des spectateurs sont âgés de moins de 25 ans (32 % au plan national) et 24,6 % de plus de 50 ans (27,7 %).

La part des spectateurs occasionnels est l'une des plus élevées de l'ensemble des régions 22 %, contre 18 % au niveau national.



 

Nouvelle Aquitaine


Deuxième plus forte proportion d'établissements Art et Essai


En 2016, la région Nouvelle Aquitaine dispose de 232 établissements cinématographiques et 634 écrans actifs. 168 cinémas sont classés Art et Essai, soit 72% des cinémas de la région, et 25 sont des multiplexes.

La fréquentation en Nouvelle Aquitaine connait une croissance importante de 6 % pour atteindre 17,8 millions d'entrées, ce qui en fait la 4eme région de France en termes d'entrées. Les recettes des salles de cinémas sont de 110,1 M€ en 2016 (+5,5 %). En moyenne, un habitant de la région Nouvelle Aquitaine va 3 fois au cinéma en 2016. La part de marché des films français atteint 38 % (36 % au niveau national) et celle des films américains 51 % (53 % sur l'ensemble de la France).

Le public du cinéma de la région Nouvelle-Aquitaine est composé à 37% par les 25-49 ans (contre 40 % sur l'ensemble de la France) et à 30% par les plus de 50 ans (contre 28 % au plan national). Les spectateurs occasionnels composent 20 % du public de cette région contre 18 % en moyenne nationale. 48 % des spectateurs de la région sont des femmes, contre 46 % au plan national.

 



 

Occitanie


Plus forte proportion de réguliers


L'Occitanie compte 209 établissements cinématographiques actifs et 528 écrans. Parmi les établissements, 147 sont classés Art et Essai soit 70 % des cinémas de la région et 21 sont des multiplexes, soit 10 % des établissements de la région.

En 2016, la fréquentation des salles de cinéma progresse de 4 % pour atteindre 17,7 millions d'entrées. Les recettes des salles de la région atteignent 114,7 M€ en 2016. Les habitants de la région Occitanie vont 3,1 fois au cinéma (3,3 fois par habitant en moyenne sur la France entière).La part de marché des films français atteint 36 % comme au plan national.

La répartition du public selon les tranches d'âge est assez proche de celle de l'ensemble de la population cinématographique. Le public régional compte toutefois moins de 15-24 ans avec 15 %, contre 18 % au niveau global. Les hommes (56 %, contre 54 % sur l'ensemble du territoire français) composent également une part plus élevée du public en 2016. Le public de la région est relativement habitué des salles de cinéma (83%), avec la part la plus élevée de spectateurs réguliers avec 62 %, contre 56 % au plan national.



 

Pays de la Loire


Deuxième plus forte part de marché des films français


En 2016, la région Pays de la Loire compte 127 établissements cinématographiques et 325 écrans. Parmi ces cinémas, 81 sont classés Art et Essai, soit 64 % de l'ensemble des cinémas de la région (contre 58 % au niveau national), et 12 sont des multiplexes (9 % des cinémas de la région).

La fréquentation dans la région Pays de la Loire atteint 11,7 millions d'entrées en 2016, soit 3,5 % de plus qu'en 2015. Les recettes en salles dans la région s'élèvent à 71,8 M€ en 2016 et progressent de 3%. Les habitants de la région Pays de la Loire vont en moyenne 3,2 fois au cinéma en 2016. La part de marché des films français s'élève à 42% soit la deuxième plus élevée de France, contre 36 % au niveau national.

Dans la région, le public des salles de cinéma apparait plus jeune que la moyenne. En 2016, 51 % des spectateurs sont âgés de moins de 35 ans, contre 49 % sur la France entière. Les spectateurs occasionnels composent 24 % du public de la région Pays de la Loire contre 18 % au niveau national, soit la part la plus élevée toutes régions confondues.



 

Provence-Alpes-Côte d'Azur


Recette moyenne par entrée la plus élevée de France


En 2016, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur compte 197 établissements cinématographiques et 509 écrans actifs, 81 établissements sont classés Art et Essai, soit 41 % des cinémas de la région, et 14 sont des multiplexes, soit 7 % des cinémas en PACA.

La fréquentation dans la région atteint 18 millions d'entrées en 2016, soit une hausse de 7 % par rapport à 2015.

Les habitants de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur vont, en moyenne, 3,6 fois au cinéma en 2016 (3,3 fois au niveau national). Il s'agit du deuxième plus haut niveau de France derrière l'Ile-de-France.

La part de marché des films français en termes d'entrées en salles atteint 33 % (36 % au niveau national) et celle des films américains 56 % (53 % sur l'ensemble de la France).

Le public du cinéma de la région PACA est composé à  31 % des spectateurs ayant plus de 50 ans en 2016 (contre 28 % au niveau national) et 22% d'étudiants (pour 24% au plan national). Les spectateurs habitués composent la majorité du public de la région (83 %).

 

 

L'ensemble des chiffres clés par région