réseau Recherche et Innovation en Audiovisuel et Multimédia (RIAM) : historique du réseau RIAM

 L’idée de constituer un dispositif de soutien dédié à la recherche et à l’innovation dans l’audiovisuel et le multimédia est née de la volonté de soutenir une création française originale et d’accompagner les acteurs de ce secteur dans l’univers numérique.

Dès 1999, le Centre national de la cinématographie (CNC) et le ministère délégué à l’Industrie créent le Programme pour la recherche et l’innovation dans l’audiovisuel et le multimédia (PRIAMM). Ce dernier va mener des actions d’animation d’une communauté d’acteurs hétérogènes et encourager les synergies en aidant des projets en consortium.

En 2000, fort du succès du PRIAMM, le Comité interministériel pour la société de l’information décide de prolonger et de renforcer le dispositif en créant le réseau Recherche et Innovation en Audiovisuel et Multimédia (RIAM). Mis en place en 2001, le réseau RIAM regroupe jusqu’en 2004 le CNC, le ministère chargé de la Recherche et le ministère chargé de l’Industrie. En 2005, suite aux réformes des politiques de soutien à la recherche, le CNC et l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) se voient associés dans le réseau RIAM. Pour répondre aux souhaits des acteurs du secteur, l’appel à projets du réseau RIAM s’ouvre au soutien à des projets monopartenaires, qui deviendront, par la suite, le cœur de son intervention.

En 2007, désireux de valoriser leurs complémentarités au profit du développement technologique des petites structures, le CNC et OSEO, devenu depuis Bpifrance, lancent un appel à projets commun placé sous l’égide du réseau RIAM. Les projets, déposés au sein des directions régionales de Bpifrance ou directement au CNC sont soumis à l’avis d’un bureau exécutif composé de professionnels du secteur avant transmission aux financeurs.

Depuis 2007 et la présidence du Bureau exécutif de Christiane Schwartz se sont succédés Jean Gaillard, Jean-Noël Portugal et désormais Eve-Lise Blanc-Deleuze.

Sur la période de 2014 à 2016 concernée par le dernier bilan publié, 108 projets ont été labellisés par le réseau RIAM, dispositif spécifiquement conçu pour le secteur du cinéma, de l’audiovisuel, du multimédia et des jeux vidéo. C’est une synthèse à la fois quantitative et qualitative qui est ici présentée en pleine concertation avec les porteurs de projets.