Documentaire : fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (aide au développement renforcé) - résultats de la commission du 19 novembre 2019

Résultats des commissions

19 novembre 2019


Commission du 19 novembre 2019

Ce que je suis de Claire DOYON
Producteur : TAMARA FILMS/COFILMS PRODUCTION
Aide accordée : 45 000 €
Depuis 18 ans je filme Pénélope, ma fille atteinte d’un autisme sévère. Un jour, j’ai ouvert le placard qui contenait les cassettes DV et le bobines super 8. Et là, ça m’a presque crevé les yeux. Il fallait rassembler ces images. Ce que je suis trace le parcours d’une mère et sa fille autiste à travers les années. Il raconte un cheminement initiatique avec des étapes cruciales : le choc du diagnostic, la déclaration de guerre contre la maladie, l’abdication des armes, pour finalement accepter et découvrir un mode d’existence radicalement autre.

Knit’s island de Guilhem CAUSSE, Ekiem BARBIER, Quentin L'HELGOUALCH
Producteur : LES FILMS INVISIBLES
Aide accordée : 45 000 €
C’est un documentaire sur la découverte d’un monde voisin, presque fondu avec le nôtre. Sous les traits d’avatars, une équipe de tournage pénètre dans des jeux-vidéos en ligne et entre en contact avec des « joueurs ». Qui sont ces habitants, sont-ils réellement en train de jouer ? A travers les rencontres avec ces personnages, leurs histoires, leurs imaginaires et leurs rapports sociaux, ce film nous fait poser un autre regard sur le virtuel et nous questionne sur le devenir de notre monde.

Langue des oiseaux d’Erik BULLOT
Producteur : BALDANDERS FILMS
Aide accordée : 50 000 €
Composé de séquences musicales, graves et drôles, Langue des oiseaux est un documentaire de création, poétique et philosophique, sur les tentatives de traduction du chant des oiseaux et sur les rêves de communication possible ou imaginaire entre les espèces.

Nos choix de Salah AL-ASHKAR
Producteur : CARACTERES PRODUCTIONS
Aide accordée : 50 000 €
Tourné à Alep entre les premières manifestations de 2011 et l’évacuation de la ville assiégée en 2016. Nos choix est un acte de revendication, forcené, pour rester humain jusqu’au bout.

Nos corps perdus de Jérôme CLEMENT-WILZ
Producteur : QUARK PRODUCTIONS
Aide accordée : 50 000 €
On n’est pas victime, et au fond, on refuse de l’être. « Nos corps perdus » propose de suivre le cheminement intime et social du réalisateur, victime d’agressions sexuelles pédophiles. Au fur et à mesure de cette procédure judiciaire, lui et d’autres hommes prennent conscience de ce qu’ont subi leur corps, et doivent s’assumer comme victimes. De derrière la caméra, le réalisateur écrit un film à la première personne de dévoilement, de dépliement de la mémoire et de la psyché, tout en pudeur.

Stela d’Anca HIRTE
Producteur : BELLOTA FILMS
Aide accordée : 45 000 €
J’ai été braqueuse, voleuse, mafieuse. J’ai explosé mes veines, j’ai picolé et j’ai baisé des meufs. J’ai buté personne pour l’instant. J’ai jamais chouré les pauvres. Je m’appelle Stela, j’ai 40 ans aujourd’hui, dont 10 en taule. Ma vie, c’est du chaos.

Talismans d’Henry COLOMER
Producteur : SARABAND FILMS
Aide accordée : 45 000 €
Une vingtaine de récits brefs se répondent autour d’un double motif récurrent : le naufrage, le sauvetage.
Le naufrage : la lueur glacée, sans ombre, des situations critiques. L’heure où il n’est plus temps de disserter, de discourir par de longues phrases.
Le sauvetage : une ritournelle, quelques vers gribouillés ou non sur un chiffon de papier, l’ultime recours de notre existence dominée par les signes.
Les mots se blottissent entre les marges des livres. Aux heures sombres, ils savent se faire invisibles. Des souffles d’air chargés de sons qui s’échangent dans la nuit, au creux de l’oreille. Pour se souvenir des jours meilleurs. Pour en imaginer d’autres.

23 septembre 2020

COVID 19 - Informations du CNC

Dès l’annonce du Premier ministre le 14 mars le CNC s’est organisé pour travailler à distance, aujourd’hui les agents sont revenus sur site et les commissions pourront à nouveau se tenir progressivemen...