documentaire : fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (développement) - résultats de la commission du 9 mai 2018

Résultats des commissions

09 mai 2018


Patate et conchon d’Olivier Pagani
Producteur : Supermouche productions
Aide accordée : 12 000 €
Julius a trois ans, il est en pyjama, c’est mercredi. Le père dit, le mercredi, j’habite chez lui. Dans cette maison, il y a aussi Patate et cochon. Patate dit, il faut remonter à l’origine des choses. Cochon dit, mais non Patate, il faut juste se marrer. Julius est d’accord, le père aussi. Mais dans cette histoire où le dialogue est dedans et dehors, qui parle avec qui ? Patate veut comprendre, Cochon veut vivre, Julius veut jouer. Le père ne sait pas trop mais il filme ces trois-là, comme s’il s’agissait d’une partie d’échecs avec la mélancolie.

Pour votre confort et votre sécurité d’Antoine Germa & Frédéric Mainçon
Producteur : E2P – Entre2prises
Aide accordée : 10 000 €
Au Palais de Tokyo, plus grand centre d’art contemporain d’Europe, les agents de sécurité surveillent les œuvres, fouillent et filtrent le public. Comment nous regardent-ils vivre ?

Sofiya & Suzain d’Eléonor Boissinot
Producteur : Dryades films
Aide accordée : 18 000 €
Ahmedabad, la plus grande ville de l’Etat du Gujarat, à l’ouest de l’Inde, Sofiya & Suzain sont deux adolescentes qui grandissent dans une modeste famille sous la protection de leur père depuis que leur mère est partie. Refusant leur quotidien morose, Sofiya & Suzain rêvent d’une existence accomplie, ici ou ailleurs. A mesure qu’elles grandissent, la réalité les rattrape. C’est l’histoire d’une jeunesse qui charrie des rêves et qui doit lutter contre des forces qui la dépassent.

Patate et conchon d’Olivier Pagani
Producteur : Supermouche productions
Aide accordée : 12 000 €
Julius a trois ans, il est en pyjama, c’est mercredi. Le père dit, le mercredi, j’habite chez lui. Dans cette maison, il y a aussi Patate et cochon. Patate dit, il faut remonter à l’origine des choses. Cochon dit, mais non Patate, il faut juste se marrer. Julius est d’accord, le père aussi. Mais dans cette histoire où le dialogue est dedans et dehors, qui parle avec qui ? Patate veut comprendre, Cochon veut vivre, Julius veut jouer. Le père ne sait pas trop mais il filme ces trois-là, comme s’il s’agissait d’une partie d’échecs avec la mélancolie.

Pour votre confort et votre sécurité d’Antoine Germa & Frédéric Mainçon
Producteur : E2P – Entre2prises
Aide accordée : 10 000 €
Au Palais de Tokyo, plus grand centre d’art contemporain d’Europe, les agents de sécurité surveillent les œuvres, fouillent et filtrent le public. Comment nous regardent-ils vivre ?

Sofiya & Suzain d’Eléonor Boissinot
Producteur : Dryades films
Aide accordée : 18 000 €
Ahmedabad, la plus grande ville de l’Etat du Gujarat, à l’ouest de l’Inde, Sofiya & Suzain sont deux adolescentes qui grandissent dans une modeste famille sous la protection de leur père depuis que leur mère est partie. Refusant leur quotidien morose, Sofiya & Suzain rêvent d’une existence accomplie, ici ou ailleurs. A mesure qu’elles grandissent, la réalité les rattrape. C’est l’histoire d’une jeunesse qui charrie des rêves et qui doit lutter contre des forces qui la dépassent.

27 mai 2020

Le Rendez-Vous Biarritz se tiendra en 100 % digital

Le marché audiovisuel dédié aux programmes français, permettant aux acheteurs étrangers de visionner le meilleur de l’offre télévisuelle française récente, se tiendra à la rentrée en format entièrement...