les premières aides du CNC à la numérisation ont été accordées à plus de 30 salles

Paris, le jeudi 16 décembre 2010


Les professionnels du secteur disposent désormais d’outils opérationnels sur lesquels s’appuyer pour réussir le passage au numérique. La loi sur l’équipement numérique des salles votée en septembre par le Parlement a fixé les grands principes de la transition et le comité de concertation, mis en place par le législateur, a publié ses premières recommandations. Enfin, les premières aides sélectives du CNC à la numérisation ont été accordées hier, mercredi 15 décembre 2010, à une trentaine de salles par le comité d'experts du CNC, présidé par Philippe Levrier.

 
Cette aide qui vise à permettre à l'ensemble du parc de pouvoir s'équiper en numérique, afin de maintenir le maillage dense du territoire en salles de cinéma, vient en complément des apports propres des exploitants, des contributions perçues des distributeurs (en direct, via un tiers investisseur, collecteur ou par le biais d'un regroupement d'exploitants) et des aides des collectivités territoriales.
 
Elle s'adresse aux établissements, de un à trois écrans qui ne sont pas, du fait de leur programmation, susceptibles de générer suffisamment de contributions des distributeurs pour couvrir au moins 75% du coût de leurs investissements.
 
Ainsi, 29 premiers dossiers ont été soutenus, pour un montant total d'aide de 1 724 275 €, soit 34 écrans, localisés dans 11 régions différentes.
 
L'aide totale accordée par le CNC représente environ 64 % du coût de numérisation de ces établissements.
 
Plus de 400 autres dossiers de demande sont en cours de dépôt auprès du CNC. La prochaine réunion du comité d'experts aura lieu le 15 février prochain.
 
Outre, Philippe Levrier, Président, le comité d’experts est composé des neuf membres suivants :

Farida Boudaoud (Conseillère régionale)
Serge Lagauche (Sénateur)
Jean-Pierre Leleux (Sénateur)
Jean Labé (FNCF)
Henri Demoulin (Distributeur de film)
Xavier Blom (AFCAE)
Sébastien Saunier (IFCIC)
Thierry Tabaraud (Comité d’experts professionnels pour l’exploitation cinématographique de l’IFCIC)

Luc Noblet (DRAC)