premiers résultats de la campagne de pré-adhésion au fonds de mutualisation

Le Centre national du cinéma et de l'image animée prévoit de mettre en place un fonds de mutualisation destiné à financer l'équipement numérique des salles de cinéma à côté des autres modèles de financement.

En cours d'examen par les autorités nationales et communautaires de la concurrence, ce fonds, sera alimenté par les contributions des distributeurs et destiné à couvrir une partie des investissements des exploitants qui y adhéreraient. Il pourra ainsi constituer une source majeure de financement à côté des apports propres des exploitants et des aides publiques, tant locales que celles du CNC.

 

Pour pouvoir disposer d'une évaluation, la plus précise possible, de la population des exploitants qui souhaiteraient y adhérer, le CNC a lancé, début novembre, une campagne de pré-adhésion auprès de plus de 2100 établissements cinématographiques de France demandant aux exploitants de répondre jusqu'au 30 novembre 2009.

 

A cette date, plus de la moitié des établissements soit 1208 cinémas qui représentent près de 2600 écrans ont ainsi manifesté leur volonté d'adhérer à ce fonds. Ces résultats sont encourageants au regard de l'hypothèse maximale de 3000 à 3500 salles que le CNC avait retenue.

 

Ces résultats sont également encourageants car ils montrent une large variété dans le profil des exploitants qui ont décidé de pré-adhérer - allant des multiplexes indépendants ou de mini circuits aux mono-écrans - et traduisent bien la diversité du parc de salles français. Les salles classées art et essai sont particulièrement bien représentées puisque près des 3/4 de ces établissements ont décidé de pré-adhérer au fonds de mutualisation.

 

Le CNC note en revanche une légère sous représentation des salles municipales dans le panel des pré-adhérents, une situation qui s'explique en partie par les délais qu'implique la  procédure de décision des municipalités.

 

Afin de permettre à toutes les salles qui le souhaiteraient, et en particulier aux salles municipales, de pré-adhérer au fonds de mutualisation, le CNC a donc décidé de laisser les inscriptions ouvertes jusqu'à la fin de l'année.

 

Le CNC examine les conséquences de ces résultats sur les modalités concrètes du dispositif et précisera prochainement ses paramètres pour permettre aux distributeurs de confirmer leur intérêt pour le fonds.