Virtuality, le salon de la réalité virtuelle

Virtuality, le salon de la réalité virtuelle

Le premier salon dédié à la réalité virtuelle et aux technologies immersives, se déroulera du 24 au 26 février 2017 au Centquatre à Paris.




 

  • + de 100 exposants : leaders du secteur, studios de création, agences spécialisées, simulateurs,solutions technologiques,start-ups.
  • + de 70 talks de 15 à 20 minutes pour mieux comprendre tout le potentiel de la réalité virtuelle, de nombreuses thématiques variées.
    > consulter le programme complet des talks
  • 6 sessions de networking accessibles avec le billet pro,des sessions de 2h30pour imaginer vos projets VRet rencontrer vos futurs partenaires.
  • 1 concours de start-ups Organisé en partenariat avec les équipes  de Numa Paris.

> plus d'infomations sur le salon Virtuality
à suivre également sur Facebook et Twitter


Le CNC soutient la réalité virtuelle

Le CNC sera présent au salon Virtuality et accueillera le public et les professionnels sur son espace.
3 projets y seront présentés :

LES FALAISES DE V.
de Laurent Bazin
Gengiskhan Production
fiction 360°
> plus d'informations sur le projet

 

 

NEVRO BLUES
de Stéphane Halleux et Catherine Cuenca
Happy IP
jeu narratif en réalité virtuelle
> plus d'informations sur le projet

 

PORTRAIT [é]MOUVANT
de Joséphine Derobe
Œuvre 3D relief
> plus d'informations sur le projet

 


Depuis deux ans, la réalité virtuelle semble s’imposer comme un nouvel horizon technologique et créatif, porté par la promesse d’un nouveau marché. Bien que les incertitudes soient encore nombreuses, les technologies immersives sont en train de s’installer durablement. Elles ouvrent un champ de recherche passionnant pour tous les arts et industries de l’image animée que le CNC accompagne (cinéma, audiovisuel, jeu vidéo). Cet effort d’innovation éditoriale et technologique, au cœur des missions du CNC, permet d’anticiper les transformations à venir, mais également de nourrir les dynamiques déjà à l’œuvre aujourd’hui.
> télécharger la plaquette "Le CNC soutient la réalité virtuelle"


Soutenir la création

Depuis l’apparition du premier projet en réalité virtuelle fin 2014, le CNC a investi 3M€ dans une soixante de projets artistiques. Venus d’horizons divers, les auteurs et producteurs de ces projets dessinent une nouvelle carte créative. Les aides à la création numérique du CNC sont aux avant-postes du soutien à la VR. Intervenant dans le champ du film (fonds nouveaux médias), du jeu vidéo (fonds d’aide au jeu vidéo), de l’art contemporain et du spectacle vivant (DICRéAM), ces aides offrent un point de vue panoramique et démontrent que la réalité virtuelle traverse bien tous les univers créatifs.
Depuis ce poste d’observation privilégié, le CNC constate que les projets de films, d’inspiration cinématographique, sont les plus nombreux. En effet, 75% des projets soutenus proposent des narrations immersives fondées sur une démarche documentaire ou une écriture de fiction. Ces projets, qui se caractérisent par leur diversité (prises de vue réelles ou images de synthèse, différents niveaux d’interactivité…), confirment que la VR est un point de rencontre inédit, particulièrement prolifique, entre des créateurs de culture audiovisuelle et de culture numérique.
Alors que les casques de réalité virtuelle sont d’abord présentés, entre autres usages, comme une nouvelle plateforme de jeux vidéo, il apparaît que les projets purement ludiques sont relativement rares (700 000 € investis dans 6 projets). Cette frilosité tient vraisemblablement au fait que le marché de la réalité virtuelle est encore balbutiant, et présente des risques sur le plan commercial. Ces risques sont difficiles à prendre pour des studios de jeux vidéo indépendants dont les possibilités de préfinancement sont limitées.
Enfin, la réalité virtuelle s’impose comme le lieu par excellence de l’interdisciplinarité. Cette mixité va bien au-delà de la convergence entre le film et le jeu vidéo. Des connexions s’établissent immédiatement avec le spectacle vivant, capable de spatialiser et de chorégraphier la mise en scène, l’architecte qui pense en volume, le son qui joue un rôle clé dans le processus immersif en permettant de guider le regard du spectateur dans une direction ou dans une autre.

Accompagner l’effort technologique

Parallèlement aux aides à la création, la réalité virtuelle bénéficie pleinement des mécanismes de soutien à l’innovation technologique déjà en place. Ainsi, certaines productions filmiques en réalité virtuelle ont pu se voir octroyer un complément de financement qui distingue le caractère innovant du projet sur le plan technologique au titre de l’aide Nouvelles Technologies en Production (590 000 € complémentaires investis dans 10 projets). 
Par ailleurs, les entreprises développant des solutions technologiques innovantes pour les productions en réalité virtuelle peuvent être soutenues au titre de leur activité de recherche et développement, à travers le dispositif RIAM, opéré en partenariat avec BPIFrance. Une dizaine de projets liés aux technologies immersives et interactives ont ainsi été accompagnés. Les applications sont variées : il s’agit, par exemple, de concevoir des outils de captation 360° ou des outils de production et post production adaptés au contenus en réalité virtuelle et aux contraintes inhérentes à ce nouveau format.