Le cinéma, au cœur du territoire et des pratiques culturelles des français

Paris, le 18 septembre 2017

« La salle est au cœur de la réussite du cinéma dans notre pays. Nous pouvons nous réjouir d'une telle vitalité : si le nombre d'écrans progresse et si la fréquentation est aussi élevée, c'est tout simplement le fruit du travail des exploitants, et du soutien permanent du CNC », se félicite Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).
 

  • 1 français sur 2 a un cinéma près de chez lui

La France détient le premier parc cinématographique d'Europe avec 9 écrans pour 100.000 habitants. Cette première place se renforce en 2016 avec une augmentation du nombre de cinémas et d'écrans : 2 045 établissements, soit 12 de plus qu'en 2015 et près de 6 000 écrans (+ 102 en un an).
Cette progression s'accompagne d'un ancrage territorial unique. En effet, près de 1 700 communes sont équipées d'au moins une salle de cinéma, permettant ainsi près de 70 % de la population de disposer d'un cinéma à proximité de chez eux et d'avoir accès à l'activité culturelle préférée des français. En 2016, plus des deux tiers des français sont allés au cinéma au moins une fois dans l'année.

« Il ne faut pas oublier que dans les petites communes, le cinéma est souvent le dernier lieu culturel encore ouvert. La salle est un lieu convivial, un lieu de vie ! » ajoute Frédérique Bredin.

Les banlieues sont également bien équipées avec une densité du parc plus élevée en banlieue que sur l'ensemble du territoire : un fauteuil pour 32 habitants contre un fauteuil pour 58 sur le territoire.
 

  • Les spectateurs français les plus assidus d'Europe

En un an, le nombre d'entrées progresse de près de 4 %. Les Français demeurent les spectateurs les plus assidus d'Europe avec 3,3 entrées en moyenne par habitant et par an contre au Royaume-Uni (2,6), en Espagne (2,2), en Italie (1,9) et en Allemagne (1,5). Ces excellents chiffres s'expliquent par un parc de loin le plus important d'Europe, mais aussi par sa modernité (100% des salles numérisées) et la diversité de l'offre cinématographique.
Cette diversité est assurée par les 1 200 salles classées "Arts et Essais‟ qui réalisent 32% de la fréquentation totale. « Ces salles jouent un rôle essentiel dans la découverte des films dans leur diversité. Elles permettent de revoir les grandes œuvres du patrimoine, et de transmettre l'amour du cinéma aux plus jeunes », souligne la Présidente du CNC.
 

  • Une sortie culturelle accessible

En 2016, le prix moyen d'une entrée est de 6,51€. Cette moyenne connait des disparités selon la taille de l'agglomération. D'une manière générale, les prix sont plus élevés dans les grandes agglomérations, allant de 6,77€ dans l'agglomération parisienne à 5,26€ pour les unités urbaines de moins de 50 000 habitants.
Ce prix moyen permet de maintenir le cinéma comme un lieu d'expérience collective unique ouvert à tous. « Populaire et abordable, le cinéma reste la sortie culturelle préférée des Français » se réjouit Frédérique Bredin.

 

Ressources :

Consulter l'ensemble de l'étude

Télécharger La géographie du cinéma (format pdf)

Télécharger Les chiffres clés (format pdf)