la Commission européenne autorise la prolongation du crédit d'impôt en faveur de la création de jeux vidéo

étude jeu vidéo

Eric Garandeau, président du CNC, se réjouit de la décision de la Commission européenne de prolonger jusqu'en décembre 2017 l'autorisation accordée au dispositif de crédit d'impôt pour les dépenses de production de jeu vidéo.

La Commission confirme ainsi la légitimité de ce mécanisme et de l'approche des autorités françaises, qui considèrent nécessaire et légitime d'encourager la diversité de la production de jeu vidéo en France et en Europe, au même titre qu'elles le font pour la création cinématographique et audiovisuelle.

Cette décision vient conforter l'attractivité et la compétitivité du territoire français, lequel dispose par ailleurs d'atouts puissants : créativité et richesse de son tissu de création et de production, établissements de formation nombreux et renommés, éditeurs d'envergure mondiale. En étendant son autorisation jusqu’en 2017, la Commission européenne contribue à sécuriser dans la durée l’environnement financier et réglementaire de production de jeux vidéo en France.

Le Crédit d'Impôt aux Jeux Vidéo permet aux entreprises de création de jeu vidéo installées en France de déduire 20 % des dépenses éligibles de leur impôt dû pour la production de jeux vidéo contribuant à la diversité de la création française et européenne. Entre septembre 2008, date de mise en œuvre effective du dispositif, et décembre 2011, 95 dossiers de demande de crédit d’impôt ont été agréés par le CNC, représentant un investissement total en production de 333,7 M.