Vers un plan d'action ambitieux pour la filière française des effets visuels

Paris, le 22 juin 2016

Suite à la mission que lui avait confiée Frédérique Bredin, présidente du CNC, en février dernier, Jean Gaillard a remis son rapport sur la structuration du secteur français des effets visuels numériques (« VFX »).

« Ce rapport confirme le caractère stratégique du secteur des VFX pour l'avenir de la production cinématographique et audiovisuelle, et les atouts dont dispose la France pour y conquérir une place de premier plan à moyen terme », déclare Frédérique Bredin.

Jean Gaillard, entrepreneur des industries techniques du cinéma et de l'audiovisuel, ancien président du RIAM, a conduit près de 70 auditions avec l'appui du CNC, auprès des professionnels des VFX, des producteurs et directeurs de production, des chaînes de télévision et des écoles, ainsi que des institutions et organisations professionnelles.

Jean Gaillard pose pour la première fois des chiffres documentés sur la réalité du secteur, constitué d'une soixantaine d'entreprises réalisant 80 M€ de chiffre d'affaires, répartis entre le cinéma pour 15M€ (dont 7M€ ont été délocalisés en 2015), la télévision et la publicité. Il constate en même temps un recul de l'activité nationale depuis 2010, en dépit du dynamisme de la production cinématographique et audiovisuelle française.

Le rapport dégage enfin 50 propositions à même de replacer le secteur sur le chemin de la croissance, réparties en 5 axes :

  • Développer l'appareil statistique et inscrire les VFX dans les dispositifs-clés du CNC.
  • Stimuler la demande nationale de VFX et favoriser la relocalisation des prestations.
  • Renforcer l'attractivité des VFX français à l'international.
  • Accompagner le développement des entreprises à 360°.
  • Favoriser la reconnaissance du secteur par l'ensemble de l'écosystème.

« Le CNC se saisira de ces propositions pour bâtir un plan d'action ambitieux en concertation avec la filière au cours des prochains mois, pour une mise en œuvre à la rentrée 2017 »,  précise Frédérique Bredin.

Jean Gaillard est aujourd'hui président-fondateur de Nomalab, qui se spécialise dans les services innovants pour la gestion et la logistique des contenus audiovisuels.

Pour consulter le rapport de Jean Gaillard:
http://www.cnc.fr/web/fr/rapports/-/ressources/9672382
 

 

photo : Jean Gaillard lors de la rencontre organisée par le CNC sur le thème des effets visuels numériques le 14 mai 2016 à Cannes.
@ CNC / Eric Bonté