Aide après réalisation aux films de court métrage

La Commission d'aide après réalisation aux films de court métrage, nommée pour un an par la Présidente du Centre national du cinéma et de l'image animée, est chargée de proposer, mensuellement, l'attribution d'aides financières destinées à récompenser la qualité artistique de films de court métrage après leur réalisation.

modalités de dépôt des dossiers

L'examen des candidatures se fait à l'occasion de plusieurs sessions par an.
> calendrier prévisionnel des commissions

Les aides sont attribuées mensuellement, et les dossiers sont traités et programmés par ordre d’arrivée. La candidature ne prend effet qu'à partir de l'obtention effective du visa d'exploitation et du dépôt du dossier de demande complet.
> formulaire de dépôt


Le dépôt des dossiers se fait en deux supports : papier et électronique.

Le support papier (1 exemplaire du dossier) est à déposer ou à envoyer par voie postale à :
Catherine Alexandre
CNC / Service de la création – Département court métrage
11, rue Galilée - 75116 Paris.

La version électronique est à déposer sur le serveur du CNC :
http://ftp.cnc.fr
Identifiant : AideApresRealisation2017
Mot de passe: depotAideApresRealisation2017

 
> consulter le descriptif complet de l'aide

 

descriptif

Les aides après réalisation sont décernés conjointement aux entreprises de production et aux auteurs-réalisateurs.
Pour les œuvres produites par une entreprise de production, l’aide financière est partagée, de gré à gré, entre le réalisateur et le producteur délégué, avec une part minimum de 30% à l’auteur-réalisateur. Pour les œuvres produites par des associations ou par des personnes physiques, l’aide est intégralement versé au réalisateur.
 
Pour les films de court métrage bénéficiant de l'aide après réalisation, un complément d’aide pourra, le cas échéant, être alloué au compositeur de la musique originale. 
En cas de coproduction et/ou de coréalisation, le montant de l’aide est partagé entre les producteurs délégués et les coréalisateurs, au terme des conventions intervenues entre les intéressés.
 
Les demandes doivent satisfaire aux dispositions du règlement général des aides du CNC, conformément aux articles L. 111-2 (2°), L. 112-2 et D. 311-1 du code du cinéma et de l’image animée, notamment les articles 411-51 à 411-60 et 411-71.
 

éligibilité des oeuvres

  • La commission examine tous types d'œuvres cinématographiques unitaires d'une durée inférieure à 60 minutes, quel qu'en soit le genre (fiction, animation, documentaire de création, essai, expérimental) et le support (argentique ou numérique).
  • La commission statue uniquement sur des films totalement achevés et ayant obtenu un visa d'exploitation délivré depuis le 1er janvier de l'année en cours ou au cours de l'année civile précédente (ex : pour l'année 2017, visa délivré en 2016 ou 2017).
  • Pour les films de fiction, la langue de tournage majoritaire doit être le français, sauf dérogation exceptionnelle accordée par la Présidente du CNC).

Il n'y a pas d'obligation minimale de dépenses de production en France ou d'engagement de collaborateurs de création ou prestataires techniques basés en France ou dans un autre pays européen.

Ne sont pas recevables :
- les films en post-production ;
- les films ayant déjà bénéficié de la part du CNC d'une aide au programme de production ou d'une aide avant réalisation ;
- les documentaires ayant déjà bénéficié d'une aide sélective du fonds de soutien audiovisuel du CNC ;
- les épisodes de série ou de programmes courts ;
- les films institutionnels ou de commande ;
- les films publicitaires ;
- les films à caractère pornographique ou d'incitation à la violence ;
- les films produits dans un cadre pédagogique (école ou atelier).
 

éligibilité des demandeurs

Pour les entreprises de production :
Les entreprises de production doivent répondre aux conditions suivantes :
- avoir la qualité de producteur (ou coproducteurà délégué ;
- être établies en France ;
- avoir des dirigeants de nationalité française, ressortissants d'un Etat européen ou résidents ;
- être constituées sous forme commerciale et ne pas être contrôlées, au sens de l'article L. 233-3 du Code de commerce, par une ou plusieurs personnes physiques ou morales ressortissantes d'Etats extra-européens.

Pour les films produits par une association ou une personne physique :
Le réalisateur peut égalemet bénéficier d'une aide si :
- le réalisateur et la personne physique précités sur de nationnalité française ou ressortissants d'un pays de l'Union Européenne ;
- le film remplit au moins l'une des conditions suivantes :
1) avoir été sélectionné dans le cadre d'un festivals de la liste (en annexe du formulaire de dépôt) ;
2) avoir été présélectionné par l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma (César), les Lutins du Court Métrage, ou être lauréat du Prix Jean Vigo ;
3) avoir été sélectionné par l'Agence du court métrage dans le cadre du dispositif du RADI ;
4) avoir fait l'object d'une cession de droits de diffusion à un éditeur de srevice de télévision à vocation nationale diffusé en France par voie hertzienne terrestre.

> consulter la liste des festivals éligibles
 

la commission

Elle est composée d'un(e) président(e), d'un(e) vice-président(e), et de 5 membres.
Il n'y a pas de motivation des avis de la commission, ni possibilité de réexamen.
Les avis favorables ou défavorables qu'émet la commission sont soumis pour décision à la Présidente du CNC.