animation : fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (aide à la réécriture)

Le FONDS D'AIDE A L'INNOVATION AUDIOVISUELLE (FAIA) a été mis en place afin de favoriser la création et l'innovation pour la télévision et ce pour les trois genres suivants : fiction, animation, documentaire de création.

Les genres fiction et animation sont gérés par la Direction de l'audiovisuel et de la création numérique tandis que le genre documentaire est géré par la Direction de la création, des territoires et des publics.


Aides à la phase d’écriture

 elles s’adressent et sont versées aux auteurs

  • une aide à la création
  1. divisée en deux sous-catégories en animation : concept et écriture
  2. divisée en trois sous-catégories en fiction : concept / concept avec collaborateur(s) / écriture
  • une aide à la réécriture
  • une aide à la coécriture de projets de coproductions internationales (séries de fiction uniquement)

Les aides à la phase d’écriture (concept, écriture et réécriture) sont cumulables quelle que soit leur combinaison et dans le respect de leur chronologie, à l’exception de l’aide à la coécriture de coproductions internationales qui n’est pas cumulable avec l’aide à la création.


Aide au développement

elle s’adresse et est versée aux entreprises de production pour le financement du développement de projets audiovisuels (cf. descriptif détaillé dans le dossier-type développement).

Pour le genre fiction, cette aide au développement n’est accessible que pour les projets d’auteurs qui ont bénéficié d’au moins une des aides à la phase d’écriture (concept avec ou sans collaborateur(s) / écriture / réécriture / coécriture de coproductions internationales).

 



Les nouveautés liées à la réforme

  • Seuls les auteurs peuvent désormais présenter et bénéficier d’une aide à la réécriture.
  • Nouveaux montants pour les aides à la réécriture :
  • CM (8’ minimum) : 4 000 €
  • Séries de format court : 8 000 €
  • Séries de 7’/13’ : 9 500 €
  • Séries de 26’ : 12 000 €
  • Spéciaux (26’ minimum) : 10 000 €
  • Les aides à l’écriture (concept, écriture, réécriture) sont cumulables quelle que soit leur combinaison et dans le respect de leur chronologie, à l’exception de l’aide à la coécriture de coproductions internationales qui n’est pas cumulable avec l’aide à la création.
    Cette aide à la coécriture ouvre néanmoins la possibilité de se présenter à l’aide au développement fiction.
  • Un même auteur ne peut présenter, individuellement ou conjointement, plus de quatre demandes par an au titre de l’ensemble des aides accordées aux auteurs (concept, écriture, réécriture et coécriture internationale, animation et fiction confondues) et plus de deux demandes par dépôt. Les dépôts faits en tant que collaborateurs (aide au concept avec collaborateur(s) et aide à la réécriture) n’entrent pas dans ce nombre maximum de demandes autorisées.