Communiqué de presse de Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC)

Paris, le 10 mai 2017

« La décision du Festival de Cannes de maintenir en sélection officielle les films de Noah Baumbach et de Bong Joon-ho, est une solution respectueuse pour les réalisateurs ainsi que pour les équipes artistiques et techniques de ces deux films.

Je déplore profondément l'intransigeance de Netflix, qui a refusé toute sortie de ces films en salle. Cette décision empêche les spectateurs français de voir librement ces œuvres dans les cinémas, comme c'est la tradition. Netflix limite ainsi la diffusion de ces films à ses seuls abonnés.

Il est donc indispensable, comme l'annonce le Festival de Cannes, de modifier le règlement de sa sélection. Dès 2018, tout film en compétition devra obligatoirement sortir dans les salles françaises.

Les plateformes numériques sont en train de devenir des acteurs importants dans le cinéma, mais elles doivent impérativement respecter le modèle français de financement et de diffusion de la création européenne. »