aide aux cinémas du monde

L'aide aux cinémas du monde est une aide sélective réservée à des projets de long métrage de fiction, d'animation, ou de documentaire de création destinés à une première exploitation en salle de spectacle cinématographique. Elle peut être accordée avant réalisation (aide à la production). Les projets non retenus pour une aide avant réalisation peuvent être présentés pour une aide après réalisation (aide à la finition).

L'aide aux cinémas du monde offre un point d'entrée unique aux cinéastes du monde entier. Elle vise à rendre plus ouverte, plus attrayante et plus simple l'association des cinéastes et professionnels du monde entier, en vue de coproduire ensemble les œuvres qui contribueront à promouvoir la diversité culturelle.

 


modalités de dépôt

Les prochains appels à projets de l'Aide aux cinémas du monde seront ouverts :
> consulter le calendrier 2015

Attention : Le site en ligne est fermé chaque soir entre 22h et 1h pour maintenance.

Tout dossier déposé en dehors des dates de dépôt sera refusé.

Le dépôt des dossiers de demande s’effectue uniquement en ligne.
> remplir le formulaire en ligne


documents pratiques à télécharger :
> descriptif complet
> instructions pour le dépôt en ligne

 

contacts

au CNC à l’Institut français

Magalie Armand
+33 1 44 34 38 82
magalie.armand@cnc.fr

Chrystelle Guerrero
Tel. +33 1 44 34 34 29
chrystelle.guerrero@cnc.fr

Saâd Ramdane
+33 1 44 34 38 80
saad.ramdane@cnc.fr
 

Nathalie Streiff
+33 1 53 69 39 79
nathalie.streiff@institutfrancais.com
www.institutfrancais.com

 

contexte

A l’occasion des festivals internationaux du film de Cannes puis d’Amiens, en mai et novembre 2011, le Ministre de la Culture et de la Communication, le Ministère des affaires étrangères et européennes, le Président du CNC et le Président de l’Institut français ont fait part aux professionnels du cinéma de leur volonté commune d’instituer en 2012 une aide sélective nouvelle, qui étendrait géographiquement et renforcerait les dispositifs de soutien aux coproductions internationales réalisées en langues étrangères : Fonds Sud Cinéma et à Aide aux films en langue étrangère (AFLE) .

Cette aide, dénommée « aide aux cinémas du monde » et conçue en étroite concertation avec les professionnels concernés, a été présentée aux autorités compétentes de la Commission européenne à l’automne 2011 et autorisée par cette dernière le 6 février 2012. Le décret instituant l’aide a été publié au Journal officiel du 24 avril 2012.


descriptif

L’aide aux cinémas du monde est accordée à une société de production établie en France[1] dans le cadre d’une coproduction avec une entreprise de production établie à l’étranger. Elle est réservée aux projets de long métrage (fiction, animation, documentaire de création) destinés à une première exploitation en salles.

Les projets sont sélectionnés en fonction de leur degré d’excellence artistique, de leur capacité à présenter au public français et étranger des regards différents et des sensibilités nouvelles, ainsi que de la fragilité relative du tissu professionnel dans lequel ces œuvres s’inscrivent.

L'attribution des aides est décidée par le Président du CNC et le Président de l’institut français après avis d'une commission composée de personnalités reconnues de la profession et composée de treize membres dont un président et deux vice-présidents. La commission siège en deux collèges, l’un ouvert aux premiers et seconds films, l’autre aux projets portés par des réalisateurs confirmés. L’examen des projets s’organise en plusieurs étapes : comité de lecture, commission plénière, comité de chiffrage et décision des présidents du CNC et de l’Institut français.

Le budget total de l’aide s’élève, en 2015, à 6 millions d’euros. Chaque année, 4 sessions sont organisées et une cinquantaine de projets ainsi soutenus.
 

éligibilité

• L’œuvre doit être à la fois coproduite par une entreprise de production établie hors de France, réalisée par un ressortissant étranger (ou français par exception).

• La langue de tournage pourra être la ou les langue(s) officielle(s) ou en usage dans le ou les pays étrangers dont le réalisateur est ressortissant ou sur le territoire desquels ont lieu les prises de vues.

• L’aide avant réalisation doit être demandée avant le début des prises de vues.

• L’aide après réalisation doit être présentée par la société de production établie en France[1]  et ne concerne que les projets non retenus pour une aide avant réalisation.


montant de l'aide

Le montant accordé est plafonné à 250 000 € pour l’aide avant réalisation et à 50 000 € pour l’aide après réalisation. Il ne peut excéder 50 % de la part de financement française ; toutefois, ce taux est porté à 80% pour les premier ou second long métrages d’un réalisateur, les films au budget inférieur à 1 250 000 € et les films coproduits avec les pays à faibles ressources.

> consulter la liste des pays à faible ressources


obligation de dépenses (cf descriptif complet)

Une part de dépenses éligibles au minimum égale à 50% de l’aide accordée doit être effectuée sur le territoire français.

Pour les œuvres coproduites avec une entreprise de production établie dans un pays cité en annexe 1 du descriptif, une part de dépenses éligibles au minimum égale à 25% de l’aide doit en outre être effectuée sur le territoire du ou des pays concernés.

Enfin, les films dont le budget final excède 2 500 000 € devront répondre aux conditions de l'agrément du CNC.

> consulter la liste des pays aux cinématographies les plus fragiles


gestion du dispositif

L’aide aux cinémas du monde est cogérée par l’Institut français, pour le compte du Ministère des affaires étrangères et du développement international (MAEDI), et par le CNC. La demande d’aide aux cinémas du monde s’effectue en ligne via le « formulaire de demande ». Un document téléchargeable en haut de cette page est à votre disposition pour vous aider dans cette démarche. Des informations complémentaires pratiques ainsi que l’ensemble des documents nécessaires à l’instruction de la demande d’aide aux cinémas du monde sont indiqués dans le « descriptif complet » téléchargeable ci-contre. Pour toute question complémentaire sur le fonctionnement de cette aide, vous pouvez vous reporter aux « Questions fréquentes et réponses (FAQ) ».

> accéder au formulaire
> télécharger le descriptif complet
> consulter le FAQ
 

contacts

au CNC à l’Institut français

Magalie Armand
+33 1 44 34 38 82
Magalie.armand@cnc.fr

Chrystelle Guerrero
Tel. +33 1 44 34 34 29
chrystelle.guerrero@cnc.fr

Saâd Ramdane
+33 1 44 34 38 80
Saad.ramdane@cnc.fr
 

Nathalie Streiff
01 53 69 39 79
nathalie.streiff@institutfrancais.com

www.institutfrancais.com

 

 


 1.Sont réputées établies en France les entreprises de production y exerçant effectivement une activité au moyen d’une installation stable et durable et dont le siège social est situé en France, dans un autre Etat membre de l’Union européenne ou dans un Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen. Pour les entreprises de production dont le siège social est situé dans un autre Etat membre de l’Union européenne, le respect de la condition d’établissement en France, sous forme d’établissement stable, de succursale ou d’agence permanente, n’est exigé qu’au moment du versement de l’aide.