La Commission européenne autorise l’aide sélective du CNC à la numérisation du patrimoine cinématographique

Paris, le 21 mars 2012

Le Président du CNC salue l’autorisation que vient de délivrer la Commission européenne à l’ambitieux plan de numérisation du patrimoine cinématographique français que porte le CNC.

Il s’agit de la première initiative de cette envergure en Europe qui permette d’inscrire notre patrimoine cinématographique dans les usages du public et les technologies d’aujourd’hui.

Ce plan repose sur l’utilisation de technologies de numérisation et de restauration de très haut niveau (qualité minimale 2K), autorisant tout type d’exploitation.

Cette décision de la Commission européenne permet à la France de disposer d’un programme d’action cohérent en matière de numérisation de patrimoine cinématographique entre d’une part, l’investissement aux côtés des détenteurs de catalogue grâce au grand emprunt – pour lequel un premier accord bilatéral vient d’être trouvé avec Gaumont dans la suite de l’accord cadre signé à Cannes en mai 2011 ; et, d’autre part, les aides publiques du CNC, qui permettront aux œuvres cinématographiques de patrimoine menacées d’oubli ou gravement détériorées de retrouver la place qu’elles méritent auprès du public, en renforçant la diversité et la richesse des offres de programmes patrimoniaux de qualité sur tous les supports de diffusion.

Sont ainsi mises en place des conditions de nature à permettre aux œuvres cinématographiques de retrouver une nouvelle jeunesse et des perspectives de diffusion renouvelées grâce aux technologies d’avenir.
 

contact presse :
Fayçal Daouadji
Conseiller auprès du Président
Chargé des médias
01 44 34 34 71
faycal.daouadji@cnc.fr