Renouvellement du fonds d’aide à la coproduction franco-portugaise

Cannes, le 21 mai 2017

Le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) et l'Institut du Cinéma et de l'Audiovisuel portugais (ICA) ont signé aujourd'hui à Cannes une convention renouvelant pour trois ans le fonds d'aide à la coproduction d'œuvres cinématographiques franco-portugaises lancé en 2014.

L'objectif de ce fonds était à la fois d'encourager la coproduction avec un pays d'Europe du Sud et de soutenir la production cinématographique portugaise, dans un contexte de grave crise économique, affectant la création cinématographique et menaçant des branches essentielles de son industrie.

En trois ans, 20 longs métrages et 7 courts métrages ont bénéficié de cette aide. Ainsi, Champ de vipères de Cristèle Alves Meira, court métrage sélectionné à la Semaine de la Critique en 2016 ; Le Convoi de sel et de sucre de Licínio Azevedo, sélectionné dans plusieurs festivals internationaux dont Locarno, Amiens, Le Caire (Prix du meilleur réalisateur) ; L'Ornithologue de João Pedro Rodrigues, sélectionné à Locarno (Prix du meilleur réalisateur), San Sebastian et Toronto, Colo de Teresa Villaverde, en compétition à Berlin, Los Perros de Marcela Said, film en compétition à la Semaine de la Critique à Cannes cette année, ont vu le jour grâce à ce fonds de soutien.

Le bilan est également très positif sur le plan économique puisque le fonds a contribué à relancer la production cinématographique au Portugal (le nombre de longs métrages est passé de 24 en 2014 à 48 en 2016) et à stimuler la coproduction officielle entre la France et le Portugal (3 films en coproductions agréées en 2014, 9 en 2016). 

Ce réengagement jusqu'en 2019 va permettre la réalisation de courts et longs métrages de fiction, d'animation, ou de documentaire. L'enveloppe globale du fonds est fixée à 800 000 € pour l'année 2017, répartie à part égale entre le CNC et le ICA. Les aides seront attribuées après avis d'une commission composée de professionnels français et portugais, en fonction notamment de la qualité technique et artistique du projet ainsi que de son potentiel de diffusion internationale.

Renouvellement du fonds d’aide à la coproduction franco-portugaise

Photos : Eric Bonté / CNC