Le CNC aux États généraux du film documentaire de Lussas 2017

États généraux du film documentaire de Lussas 2017

Pour la 11e année consécutive, le CNC poursuit son partenariat avec les États généraux du film documentaire de Lussas qui se dérouleront du 20 au 26 août 2017

Le CNC est présent à Lussas avec une sélection de films polonais issue des collections conservées par le CNC dans le cadre de la rétrospective Histoire(s) de docs, la mise en ligne sur le site du CNC des projets, dans leur version présentée à l’aide à l’écriture du Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle (FAIA), de films en sélection et trois temps de rencontre.





> consulter la liste des films soutenus par le CNC présentés aux États généraux du film documentaire de Lussas 2017

> la scénariothèque documentaires du CNC


Au programme

Atelier Ecrire et développer un documentaire de création

jeudi 24 août 2017 à 10h – Salle cinéma

Comme tous les ans, le  CNC organise un atelier autour du processus de développement d’une œuvre documentaire ayant bénéficié d’un soutien du Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle pour le documentaire de création.

En résonnance avec la thématique du séminaire sur la mémoire et les territoires proposé cette année aux Etats généraux, il s’articulera autour du projet Re-re Méditerranée, de Jean-Marc Chapoulie et Nathalie Quintane, produit par Elisabeth Pawlowski et Elsa Minisini (Baldanders Films, Marseille).
Le projet a bénéficié d’une aide à l’écriture et d’une aide développement en 2016.  

Outre la problématique de la génèse du projet, du travail d’élaboration de l’écriture et du développement de la production, la place des images d’archives et la construction du territoire au cinéma seront au centre de l’atelier.

Artiste, cinéaste, vidéaste, Jean-Marc Chapoulie est également commissaire d’exposition. Il propose, sous le nom d’Alchimicinéma, des séances à la forme hybride, à la fois conférences et performances, projections et installations de films glanés au fil du temps.

Nathalie Quintane, poète, écrivain éditée chez P.O.L. est co-auteur du film.

Le film est produit par Baldanders Films, société de production installée à Marseille depuis octobre 2012 qui accompagne des formes audiovisuelles et cinématographiques qui s’inscrivent dans une démarche de recherche et d’expérimentation sans limite de genre ni de format.

Résumé :
Re-Re Méditerranée est un film de la Méditerranée d’aujourd’hui dont les images proviennent de caméras de surveillance, comme une version 2.0 de la perception. C’est un voyage immobile qui pose la question du territoire numérique de la Méditerranée. 

Atelier animé par Valentine Roulet, Chef du Service de la création (CNC), en présence, des auteurs et des productrices.


Atelier De l’écrit à l’écran

jeudi 24 août 2017 à 21h – salle cinéma

En complément de l’atelier Ecrire et produire un documentaire de création, le CNC propose cette année une étude de cas du film  Sauvagerie de Jonathan Le Fourn et Rémi de Gaalon, produit par  Thomas Jaeger (Haïku Films). Le film a été soutenu par le Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle aux stades de l'écriture, du développement en 2013 et du développement renforcé en 2015.
Après la projection du film, l'atelier se proposera d’une part de réfléchir au rôle et à l’évolution de l'écriture dans le processus de réalisation et d’autre part à la complexité de la production du film.

Rémi de Gaalon est photographe. Sauvagerie est son premier documentaire. Jonathan Le Fourn a coréalisé L’Exil et le Royaume, et signe ici son second film.

Société de production de courts métrages créée en 2009 à Paris, Sauvagerie est le premier long métrage de Haïku Films.

Résumé :
Au Brésil, dans les environs de Belém, aux portes de l'Amazonie, un cheminement entre les restes d'une nature fantasmée et une société où règne la violence.

Rencontre animée par Valentine Roulet (CNC) en présence des réalisateurs et du producteur, Thomas Jaeger.


Présentation des aides à la production de films de court métrage

vendredi 25 août 2017à 10h – Blue Bar

La réforme des aides au court métrage du CNC
Le CNC soutient le court métrage dans toutes ses formes (fiction, animation, documentaire de création et essai) et participe à son financement à tous les stades, de l’écriture à la production. La réforme de 2016  contribue à consolider le rôle fondamental du court métrage dans l’accueil des nouveaux talents, en répondant à trois enjeux :

  1. favoriser une plus grande diversité des œuvres soutenues, en assurant notamment une plus grande liberté pour les acteurs ;
  2. améliorer l’accompagnement des talents émergents, en garantissant notamment une  progressivité des soutiens ;
  3. rendre plus lisible et visible nos soutiens, en simplifiant les dispositifs et en valorisant davantage les œuvres, les acteurs du secteur et l’action du CNC.

Outre la présentation de la réforme, sera abordé le fonctionnement des aides (dépôt, éligibilité, critères de sélection, déroulement des commissions).

L’atelier est ouvert sur inscription aux étudiants, réalisateurs et producteurs.

Présentation par Aziza Kaddour (Service de la création)

> plus d'informations sur les États généraux du film documentaire de Lussas 2017
à suivre également sur Facebook