Cinéma du réel le festival international de films documentaires célèbre son 40e anniversaire

Le festival international de films documentaires Cinéma du réel se tiendra du 23 mars au 1er avril 2018 !
L'occasion de célébrer les 40 ans du festival à travers 4 sections compétitives organisées par la nouvelle directrice artistique Andréa Picard.
Manifestation de référence pour le film documentaire, de nombreuses projections de films présentés dans les différentes sections sont a découvrir ! Un large choix d'activités dédiées au public (séances spéciales, rencontres, masterclass…) et aux professionnels (ParisDOC) sont également à l'affiche de l'événement.

 

Cinéma du réel :  10 jours de festival pour le film documentaire

Cinéma du réel est considéré comme le rendez-vous incontournable du cinéma documentaire international. Chaque année, organisé par la Bibliothèque publique d’information, le festival attire plus de 25 000 spectateurs dans 3 lieux de projections (Centre Pompidou, Luminor Hôtel de Ville, Forum des images).

La diversité des écritures, des formes et des idées étant privilégiée, le festival rassemble un public large, fidèle et curieux et présente la particularité de mêler à la fois le patrimoine, la mémoire du genre et la création contemporaine.

Favoriser la découverte de jeunes talents est l'un des enjeux de Cinéma du réel qui est également attentif aux cinéastes confirmés dont il donne à voir les dernières œuvres comme les films plus anciens. Ce faisant, l'événement privilégie une approche décloisonnée et ouverte, quels qu’en soient le sujet, le genre, la durée, le support et la forme. Cinéma du réel a ainsi contribué à révéler sur la scène internationale de nombreux réalisateurs, aujourd’hui connus du grand public : d’Anand Patwardhan à Dieudo Hamadi, en passant par Gianfranco Rosi et Claire Simon.

 

3 compétitions internationales et une compétition française

Pour cette 40ème édition, 43 films sont présentés dans les 4 compétitions du festival parmi les 30 000 films reçus en provenance de 135 pays. Ainsi, les sections films en compétition internationale, les films en compétitions française, les films en compétition internationale premiers films ainsi que les films en compétition internationale courts métrages seront présidées par des jury aux profils variés :

Les films en compétitions soutenus par le CNC :

Compétition française :

Djamilia d’Aminatou Echard - Production : 529 Dragons
France / 2018 / Documentaire / 84’ (court métrage devenu long)
Dans une vallée du Ferghana, le film part de la recherche de Djamilia, le personnage principal du roman
de Tchingiz Aitmatov. Djamilia est une femme en rupture avec les règles de la communauté kirghize. Nous
rencontrons des femmes kirghizes qui, nous parlant de Djamilia, libère une parole intime, se dévoilent,
nous parlent de leurs rêves, d’amour, de désirs, de règles et de liberté.

2015 Aide avant réalisation Court métrage 

 

L’Empire de la perfection (In The Realm of Perfection) de Julien Faraut - Production : Ufo Production
France / 2017 / Documentaire / 100’
Plongée dans le Roland Garros du début des années 80, en compagnie du numéro un mondial John
McEnroe. Les rushes d’un film d’instruction tourné en 16mm révèlent de façon inattendue les malentendus
et autres problèmes de cohabitation entre, d’un côté un champion perfectionniste et de l’autre,
des arbitres perfectibles, un public avide de spectacle et une équipe de tournage décidée à capter les
moindres faits et gestes du génial et tempétueux joueur américain.

2017 Aide au développement renforcé FAIA Documentaire

 

Jusqu’à ce que le jour se lève de Pierre Tonachella - Production : L’Image d’Après
France / 2017 / Documentaire / 108’
L’auteur filme le quotidien d’un groupe de jeunes adultes d’un village de l’Essone, à la fin de la banlieue.
Dans ce no man’s land péri-urbain qui n’est ni vraiment la ville ni vraiment la campagne, la recherche
d’emploi et l’ennui rythment un quotidien précaire qu’ils rejettent et qu’ils oublient le temps d’une nuit,
d’une fête, chaque fin de semaine.

2015 Aide à l’écriture | 2015 Aide au développement FAIA Documentaire

 

Syn (The Son) d’Alexander Abaturov - Production : Petit à Petit Production
France, Russie / 2018 / Documentaire / 71’
Dima est mort le 23 mai 2013, à l’âge de 21 ans. Enrôlé dans l’armée Russe, il est tué d’une balle dans la
tête, lors d’une mission spéciale au Daghestan. Pendant que ses parents affrontent le vide laissé par sa
disparition, ceux qu’il appelait ses frères s’entraînent toujours pour la guerre dans des conditions difficiles
qui créent un lien puissant entre eux. Ces deux univers se mêlent. Ils racontent la mort et l’absence.

2014 Aide à l’écriture | 2016 Aide au développement FAIA Documentaire

 

Western, famille et communisme de Laurent Krief - Production : The Kingdom
France / 2018 / Documentaire / 83’
Western, Famille et Communisme » est un western dont l’histoire est racontée par chacun des membres
d’une même famille qui se déplace en Iran à bord d’un camping-car, au fil d’un voyage dont on ne connaît
ni le départ, ni l’arrivée. Le film est fait à partir d’une matière documentaire enregistrée par cette famille
qui se déplace en territoire étranger, au milieu de grands espaces, à la rencontre de nouvelles personnes.

2015 Aide à l’écriture | 2016 Aide au développement FAIA Documentaire

 

Compétition internationale premiers films

Al di là dell’uno (Au-delà de l’un) de Anna Marziano - Production : Spectre Productions
France / 2017 / Documentaire / 53’
Au travers d’une sélection d’extraits de musique, de film et de littérature, «Au-delà de l’un» ouvre une
conversation qui croise le labyrinthe de la violence domestique et de la douleur causée par des idéaux
ou des circonstances. Pas un film sur la famille, le couple, la communauté ni le polyamour. Plutôt les
traces d’un acte d’existence. De la pellicule comme des fragments de fossiles. Des sons qui suggèrent
des rencontres, des moments. Une conversation où l’essai et la poésie s’entrelacent, parcourant la zone
floue où nos êtres solitaires se lient, et où l’ambiguïté de notre vie intime et relationnelle commence.

2014 Aide à l’écriture | 2015 Aide au développement | 2016 Aide au développement renforcé
FAIA Documentaire

 

Angkar de Neary Adeline Hay - Production : The Cup of Tea
France / 2018 / Documentaire / 70’
Khonsaly retrouve ses anciens bourreaux Khmers Rouges, dans l’intimité obscure du village dans lequel
ils ont cohabité 4 années durant. Entre passé et présent, les identités se dévoilent, les spectres oubliés
ressurgissent et l’histoire, face à l’autre, se raconte enfin.

2011Aide à l’écriture FAIA Documentaire

 

Compétition internationale courts métrages :

Saule Marceau de Juliette Achard - Production : Triptyque Films
France, Belgique / 2016 / Documentaire / 34’
Dans un grand palais abandonné, hors du monde, des anciens sans-abris de Porto font le récit de leur
expérience de vie dans la rue.

2013Aide à l’écriture | 2014 Aide au développement FAIA Documentaire

 

Temps forts de cette édition 2018

Notamment au programme :

  • Rétrospective : Ogawa + Ogawa Pro

Les documentaires majeurs de Shinsuke Ogawa (1936-1992) et du collectif cinématographique Ogawa Pro, fondé à la fin des années 60, seront mis en lumière lors de cette rétrospective. Bien que très méconnu en Occident, leur travail a connu une importance cruciale dans le Japon d'après-guerre. Leur influence se fait également sentir dans le documentaire asiatique d'aujourd'hui.

  • In Between : Tacita Dean

Le portrait d’une artiste travaillant à la croisée du cinéma et de l’art contemporain est à découvrir dans cette section "In Between". Cette année, coup de projecteur sur la britannique Tacita Dean, l’une des artistes les plus singulières de sa génération.

  • Installation Lyle Ashton Harris : Once (Now) Again

Une exposition consacrée à l'artiste et vidéaste Lyle Ashton Harris verra le jour dès le 9 mars. L’oeuvre de Lyle Ashton Harris Once (Now) Again a été tout spécialement adaptée au Centre Pompidou et comprend des images de ses "archives en Ektachrome" (témoins d'une période de bouleversements) de 1986 à 2000 accompagnée de vidéos tournées dans les années 90. Expérience personnelle et situation politique viennent ainsi se mêler à cette exposition.

  • Pour un autre 68

Déconstruire la mythologie 68 et la faire résonner ailleurs. Voici l'objectif de ce voyage qui vous entrainera au Mexique, en Palestine, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Inde et en Afrique à travers cette rétrospective. Dans cette programmation, le cinéma expérimental se mêle aux ciné-tracts, les films d’artistes aux films de fiction, les performances théâtrales aux essais filmiques, les films-guérilla aux ciné-poèmes.

  • Ir/réel

Une programmation qui propose une multitude d’expériences immersives pour redessiner les contours de plus en plus flous de la réalité contemporaine.

  • Paris Doc

Lancé en 2014 par Cinéma du réel, ParisDOC comprend les activités et événements destinés aux professionnels, afin de répondre aux besoins de la profession, pointer les temps de rencontres et favoriser le networking. Au sein de cette offre sont proposés les Works-in-Progress, le Forum Public annuel, les Capsules (nouveauté 2018 !), mais également l’accès à la vidéothèque, les rencontres avec les cinéastes, les petits déjeuners et afters du festival. ParisDOC représente une occasion unique pour les professionnels français et internationaux de se retrouver, d’échanger et de lancer de nouveaux projets. Cette 5ème édition aura lieu les 26 et 27 mars 2018 au forum des images.

 

Le festival en VoD Avec UniversCiné

Pendant tout le festival et jusqu'au 30 avril, UniversCiné vous propose de télécharger en VàD un large choix de films en compétition. De plus, un "pass festival" vous permet de voir ou revoir toute la sélection au tarif exceptionnel de 20€.

Interviews, articles, débats: suivez au jour le jour l'actualité du festival et retrouvez une sélection de films projetés lors des précédentes éditions sur UnCut, le site SVoD d'UniversCiné.

 

> le programme détaillé sur le site Cinéma du réel

 

 

Affiche 40e édition de Cinéma du réél