Retour sur la conférence "Les actions européennes en faveur de la promotion des œuvres en ligne"

MEDIA

Compte-rendu de la conférence du 30 janvier 2017

Le 30 janvier, le CNC a organisé en collaboration avec le Relais Culture Europe une conférence sur les actions européennes en faveur de la promotion des œuvres en ligne.



Les nouvelles lignes directrices de l’appel à projet MEDIA « Promotion des œuvres en ligne » ont été décryptées par Emmanuel Cocq, de l’Agence exécutive Education, Audiovisuel et Culture. Des exemples de projets français ayant bénéficié du financement européen lors du précédent appel (« distribution en ligne ») ont été présentés, permettant de partager expérience et bons conseils. Enfin, la Commission européenne, représentée par Emmanuel Joly de l’Unité Industrie audiovisuelle et programme de soutien, a dressé la liste des mesures d’accompagnement à la réforme du droit d’auteur, visant à favoriser la circulation et l’accès en ligne aux œuvres européennes dans toute l’Europe.


Dates à retenir

***

Résumé de l’intervention d’Emmanuel Cocq, Agence exécutive Education, Audiovisuel et Culture

> consulter la présentation d’Emmanuel Cocq

Le nouvel appel à projets « Promotion des œuvres européennes en ligne » (ouvert du 25.11.2016 au 06.04.2017) a pour objectif l’accroissement de la visibilité, de la circulation et in fine de l’audience des œuvres audiovisuelles européennes dans l'environnement numérique. Il succède au dispositif « Soutien à la distribution en ligne » et connait quelques modifications notables : élargissement du champ des actions couvertes, augmentation du budget – aujourd’hui près de 10 millions d’euros pour les 3 actions – accent mis sur la stratégie marketing et l'analyse des besoins du marché.

Outre les lignes directrices, il est nécessaire de se référer au guide des experts (mettre lien). Pour les actions 1 et 3, E. Cocq a insisté sur le fait que les candidatures doivent s’appuyer sur une analyse de marché permettant d'identifier avec précision:

  • les segments d'audience porteurs de croissance potentielle pour le service VOD postulant  (action 1) ;
  • la pertinence du projet au regard des mutations et besoins  réels du marché (action 3).


Les 3 actions soutenues dans le cadre de cet appel :


Action 1
« Promotion et marketing des services VOD » :

  • L’action a été recentrée sur les stratégies de marketing innovantes. Les activités proposées doivent se distinguer des axes marketing traditionnels  du  postulant.
  • L’éligibilité des postulants a été étendue aux plateformes filiales des FAI et chaînes.
  • Le terme de « films et œuvres audiovisuelles » est entendu au sens large : aucune définition ne figure dans les lignes.
  • Minimum  de 500 œuvres européennes dans le catalogue

 

Action 2 « Soutien au développement de kits « prêts pour la diffusion en ligne » :

  • L’action  vise à donner une deuxième chance aux œuvres ayant un certain potentiel commercial mais qui, pour des raisons économiques et autres, n’ont pas été diffusées dans certains pays du programme MEDIA.
  • L’action ne propose pas de soutien à la création de nouvelles plateformes.
  • Les projets doivent constituer des catalogues d'au moins 20 titres européens.
  • Chaque titre du catalogue doit alors être commercialisé sur des services de VaD existants dans au moins 3 (auparavant 5) pays du programme MEDIA au sein desquels il n'est disponible sur aucune plateforme de diffusion.
  • La mise à disposition additionnelle dans des pays hors-MEDIA est acceptée.  
  • La stratégie en matière de transparence de la remontée de recette et des clés de sa répartition est un élément central de l’évaluation des projets.
     

Action 3 « Soutien aux stratégies innovantes en matière de distribution et de promotion d’œuvres européennes audiovisuelles » :

  • Cette action a un cadre très ouvert et vise à soutenir le développement de nouveaux modèles économiques ou d’outils permettant d’améliorer l’audience potentielle des œuvres audiovisuelles européennes à l'ère numérique.
  • Les projets doivent notamment se concentrer sur la convergence et la complémentarité entre plateformes de distribution linéaires et non-linéaires ; et/ ou la disponibilité transnationale des œuvres européennes dans l’environnement numérique ;  et/ ou de nouvelles approches en matière de développement de l’audience à l’ère numérique, au-delà des pratiques traditionnelles de distribution.
  • Il s’agit de récompenser la prise de risque (« prime à l’innovation ») tout en restant conscient de la réalité du marché (termes de la concurrence, qualité et cohérence du modèle économique…).


Calendrier

  • Une première réponse sera donnée au mois de juillet, et la signature des contrats s’effectuera entre septembre et octobre.   
  • L’action devra débuter entre le 1er septembre 2017 et le 1er janvier 2018, pour une durée de 12 mois.
     

NW6A9640

 

Résumé de l’intervention d’Emmanuel Joly, Unité Industrie audiovisuelle et programme de soutien MEDIA, Commission européenne


> consulter la présentation d’Emmanuel Joly


Emmanuel Joly, administrateur au sein de l’unité « Industrie audiovisuelle & MEDIA » de la DG Connect, a présenté les mesures d’accompagnement proposées dans le cadre de la réforme du droit d’auteur ayant pour objectif d’améliorer la circulation des œuvres européennes et leur accès en ligne dans toute l’Europe.

  • La mise en avant des œuvres européennes : élaboration d’un outil de référencement européen (agorateka.eu), obligation de mise en avant pour les services en ligne dans le cadre de la révision de la directive sur les SMA, etc.
  • L’accroissement de la disponibilité des films européens en ligne : soutien aux agrégateurs,  mise en place des outils alternatifs de négociation des droits en ligne (p. ex. « licensing hub »), projets dans le domaine du sous-titrage, etc.
  • La promotion de l’usage des identifiants uniques.
  • Le dialogue structuré avec l’industrie sur les pratiques en matière d’octroi de licences. Une première réunion se tiendra à Berlin en février et un rapport est attendu pour fin 2018).
  • La promotion de nouveaux modèles économiques et de financement : recours à instrument financier de garantie du programme MEDIA et travail en cours dans le secteur de l’animation.

 

NW6A9817

NW6A9646