Rencontre « Court métrage », 24 mai 2012

Le jour le plus Court

Le court métrage est reconnu comme le laboratoire des talents de la création. Le CNC soutient le secteur du court métrage en contribuant directement ou indirectement à son financement à toutes les étapes de sa conception: écriture, production, promotion, diffusion.
En 2011, le CNC a également créé et lancé l'édition pilote du « Jour le plus court », une journée nationale en faveur du court métrage, sur tous les écrans, à partir d'une idée évoquée lors de l'édition 2011 du festival de Clermont Ferrand.

Organisée à l’initiative du CNC (Centre National du cinéma et de l’image animée) avec le concours de l’Agence du court métrage, le 21 décembre 2011, jour le plus court de l’année, cette nouvelle manifestation a proposé pendant 24 heures de partager ensemble, sur tout le territoire national et même au-delà de nos frontières grâce à l’Institut français, la richesse du court métrage. Avec plus de 1,5 millions de participants pour son édition pilote, le jour le plus Court s’inscrit d’ores et déjà dans le calendrier national des grands rendez-vous culturels.

 
Fort de ce succès populaire,  le CNC travaille sur  la nouvelle édition du « Jour le plus court » qui aura donc lieu au solstice d’hiver le 21 décembre prochain.
 
Le 24 mai 2012, à Cannes, le CNC a organisé une rencontre informelle, point d’étape  pour la mise en œuvre de la prochaine édition du « Jour le plus court », avec la participation de Firmine Richard (comédienne), de Julie Gayet (actrice et productrice) et de Kyan Khojandi (acteur, scénariste notamment pour la série Bref) qui parraineront l’édition 2012 du « Jour le plus court », aux côtés de Xavier Beauvois, Jamel Debbouze, Valérie Donzelli, Aïssa Maïga…
 
 
Pour rappel en 2011, autour du court métrage :
Le bilan 2011 du CNC permet de mesurer à nouveau la vitalité du film court : 627 films français ont obtenu un visa d’exploitation du CNC. Il montre également la progression des tournages en numérique, qui représentent 77% des tournages des films des courts métrages (70 % en 2010, 55 % en 2009).
 
Le CNC a continué à faire progresser le niveau de ses aides à la production de films courts. En 2011, le soutien du CNC a augmenté de 2,9 % pour atteindre 11M€ (de 6,2 M€ en 2005 à 10,8 M€ en 2010). L’apport du CNC représente 51,5 % des financements de la production du secteur.
 
Les financements consacrés par les autres partenaires (collectivités territoriales, chaînes de télévision,…), à la production des courts métrages, ont connu une forte progression de 20,4 % en 2011 et s’élèvent à 10,5 M€ (de 7,8 M€ en 2005 à 8,7 M€ en 2010). Au total, 21,6 M€ ont été mobilisés par l’ensemble des partenaires sur le secteur en 2011 (de 14 M€ en 2005 à 19,5 M€ en 2010).
 
A côté de ces ressources en numéraire, les industries techniques sont depuis toujours des partenaires importants et indispensables de la production de films de court métrage sans lesquelles nombreux films n’auraient pas pu voir le jour.
 
 
Contact presse :
Ingrid Raison
Tel Paris : 01 44 34 13 61
Tel Cannes: 04 92 99 82 69

ingrid.raison@cnc.fr








Eric Garandeau, président du CNC, entouré des parrains de l'édition 2012 du jour le plus Court :
de gauche à droite : Kyan Khojandi, Firmine Richard et Julie Gayet
Crédits photo : Agence Cathy Berg / Eric Bonté / CNC