aide aux salles maintenant une programmation difficile face à la concurrence

Les exploitants de salles de spectacles cinématographiques qui maintiennent face à la concurrence une programmation difficile peuvent bénéficier d'une prime en fonction de l'implantation leurs salles et des modalités de programmation

descriptif

I- éligibilité
  1. Exploitant propriétaire de moins de 50 écrans  
  2. Etablissement réalisant moins de 300 000 entrées (en moyenne sur les trois dernières années)
  3. Etablissement dont les salles sont implantées :     
    - Soit dans la ville de Paris,
    - Soit dans les communes de plus de 200.000 habitants,
    - Soit dans les communes dont la population est égale ou inférieure à 200 000 habitants mais ayant réalisé plus de 1 500 000 entrées durant l’ année légale précédente.
     
II- critères

Quatre critères principaux sont  retenus et quantifiés, dont le total peut atteindre 100 points :

1. Difficultés de la programmation et de l'accès
au film                 
50 points
2. Confort de la salle et qualité de l'accueil 20 points
3. Actions d'animation 15 points
4. Ratio de gestion et de situation financière 15 points



Les salles candidates sont  réparties en 2  catégorie
s :

  • Groupe 1 : Salles parisiennes
  • Groupe 2 : Salles de province

III- subventions

Pour chaque groupe, une subvention de base minimale a été fixée :

  • Groupe 1 :

    Catégorie A = SALLES D’EDITION
    Subvention de base : 28.000 €

     

    Catégorie B = SALLES DU PATRIMOINE ET REPERTOIRE
    Subvention de base : 28.000 €

    Catégorie C = SALLES DE QUARTIER ET AUTRES SALLES
    Subvention de base : 13.000 €
     

  • Groupe 2 : SALLES DE PROVINCE
    Subvention de base : 18.000 €

Pour pouvoir bénéficier de l'aide, un cinéma devra comptabiliser au moins 50 points  .

Le montant de la subvention de base est majoré en fonction

  1. du nombre de points obtenus au dessus de 50, transformé en pourcentage et multiplié par deux (par exemple une salle comptabilisant 55 points bénéficiera d'une majoration de sa subvention de base de 10 %).
  2. du nombre d'écrans :
  • Salles parisiennes

    - 15 % à partir du 1er écran
    - 20 % à partir du 2ème écran
    - 25 % à partir de 3 ème  écran et plus
    - 15 % à partir du 4ème écran et plus
  • Salles de Province

    - 15 % à partir du 1er écran,
    - 20 % à partir du 2ème écran
    - 25 % à partir de 3 ème  écran
    - 15 % à partir du 4ème écran et plus

La subvention ne peut pas dépasser 2€ par spectateur.