Talents en Court au 40ème Festival du Film court en Plein air de Grenoble du 4 au 8 juillet 2017

Le Festival du Film court en Plein air de Grenoble, en partenariat avec Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma et le CNC présente l'opération Talents en Court à Grenoble, à travers trois actions :

1. Une action pédagogique "de l'écrit à l'écran" : proposer une matière à réflexion sur le processus de création grâce à un échange d’expérience et à la scénariothèque des courts métrages aidés et disponibles sur le site du CNC et programmés en compétition au festival :


a) Avant le festival : lire en ligne les scénarios des films suivants, en accès libre sur le site internet du CNC :
 

Les Enfants partent à l’aube de Manon Coubia / Offshore
Un scénario de Manon Coubia

Macha roule doucement dans le brouillard matinal sur une route enneigée. La lueur des phares à peine visibles. Un choc sur le capot de la voiture. C’est MO son fils de 17 ans, avec qui elle a coupé les ponts. Aujourd’hui MO doit rejoindre la cérémonie au cours de laquelle il sera intronisé chasseur alpin de l’armée française. A travers les montagnes, le fils entraîne la mère pour un dernier voyage ensemble.
 
 

Blind Sex de Sarah Santamaria-Mertens / Mer à Boire Productions
Un scénario de Sarah Santamaria-Mertens / La Mer à Boire Productions

C'est la fin des vacances d'été. Louise, aveugle de naissance ne supporte plus sa mère surprotectrice et sa soeur égoïste. A 20 ans, elle se masturbe et voudrait baiser comme tous les jeunes de son âge.
Après s'être perdue en forêt, une rencontre inopinée avec une fille dans un camping naturiste va éveiller chez elle un désir insoupçonné et libérateur...
 
 

Lorraine ne sait pas chanter d’Anna Marmiesse / Les Films du Clan
Un scénario de Anna Marmiesse

Lorraine vit dans une comédie musicale. Lorraine est amoureuse. Mais Lorraine ne sait pas chanter.

 

 

La Chambre vide de Dahee Jeong / Sacrebleu Productions
Un scénario de Dahee Jeong / Sacrebleu Productions

Ce film parle du temps qui passe, et des traces qu’il laisse sur les objets qui composent une chambre. Une jeune femme qui n’en sort pas joue avec ces éléments et crée de petits jeux sentimentaux.




L’Exilé du temps d’Isabelle Putod / Les Films de l’Aqueduc
Un scénario de Isabelle Putod

En 1962, le spéléologue Michel Siffre s’installe dans le gouffre de Scarasson, (Alpes-Maritimes) deux mois, seul et sans montre. Afin d’observer les effets de la perte de repère temporel sur son propre rythme, il est relié par téléphone avec une équipe basée en surface. Il a pour compagnie son tourne-disque, un appareil photo, des livres, son journal de bord... et une petite araignée blanche.


Tijuana Tales de Jean-Charles Hue  / Avalon Films
Un scénario de Jean-Charles Hue

A Tijuana, à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis d’Amérique, existe un quartier appelé « zona norte ». En son centre, dans une cour des miracles, appelée la « Coahuila », une jeune femme cherche la preuve de la mort de son frère dans les images volées d’un téléphone portable.


b) Pendant le festival : découvrir les films à l’occasion des séances.

2. Une rencontre professionnelle « comment écrire, réaliser et produire un court métrage », le Samedi 7 juillet à 9h30 à la Maison de l’International (entrée libre) autour du film Les Enfants partent à l’aube, en présence de Manon Coubia (réalisatrice), Emmanuelle Latourrette (productrice - Offshore), Marie Le Gac (responsable du Bureau des Auteurs à Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma) et Morad Kertobi (chef du département court métrage au CNC).

3.    La remise d’une Bourse des Festivals par Auvergne-Rhône-Alpes Cinéma : dotation de 20 000 € pour la réalisation d’un prochain court métrage, à laquelle viennent s’ajouter une dotation de 3 000 € HT par Panavision et de 3 000 € HT de Transpalux, industries techniques installées au Pôle PIXEL de Villeurbanne.
Présentation des projets le Samedi 7 juillet à partir de 14h30 à la Maison de l’International.

Programmation détaillée sur: www.cinemathequedegrenoble.fr/festival/