Réseau Recherche et Innovation en Audiovisuel et Multimédia (RIAM)

Le RIAM, partenariat entre le CNC et Bpifrance, a vocation à financer les programmes de Recherche et développement (R&D) des entreprises dans les domaines de la production, du traitement, de la distribution et de la publication d'images et de sons débouchant sur des nouveaux biens ou services innovants.
  • Secteur : Industries techniques innovation et relief
  • Phase d'intervention : Faisabilité, Programme de recherche et développement
  • Type de soutien : Recherche et développement, Relief
  • Type d'aide :
  • Demandeur :

Descriptif

Deux volets d’aide sont proposés :
  • L’aide à la faisabilité permet d’explorer des verrous identifiés et spécifiques, dont la levée est préalable à la mise en place d’un projet de recherche et développement de plus grande envergure. Il peut s’agir de verrous technologiques, mais aussi juridiques ou de modèle économique s’appuyant sur l’état de l’art technique existant.
  • L’aide à la R&D finance le cœur du programme de recherche et développement et aboutit soit sur la commercialisation d’une nouvelle offre ou d’un nouveau produit, soit sur une amélioration notable du processus de production interne.

Le RIAM est ouvert aux projets monopartenaires (une seule entreprise) et aux projets collaboratifs sans collaboration avec des laboratoires publics de recherche.

Merci de remplir la "fiche Contact" en téléchargement et de l'envoyer au chargé de mission pour obtenir le dossier de demande et définir les meilleures modalités d'accompagnement de votre projet.

Entreprises éligibles

Les entreprises éligibles sont les entités, indépendamment de leur forme juridique, qui exercent une activité économique, sont d’un effectif inférieur à 2000 personnes et ne sont pas détenues majoritairement par un groupe de plus de 2000 personnes.
Ces entreprises peuvent être seules ou en partenariat.

Thématiques de l'appel à projets 2016-2017

L'appel à projets concerne l'ensemble des domaines de la production, du traitement, de la distribution et de la publication d'images et de sons, ensemble ou séparément, de manière linéaire et non-linéaire, interactifs ou non.
RIAM a vocation à soutenir les projets d'innovation technologique des entreprises se situant dans ces domaines et débouchant sur de nouveaux services ou nouveaux produits.
 

Modalités d'instruction et de financement

Toutes les phases d'un projet d'innovation, depuis la phase de formulation jusqu'à la phase finale de développement, peuvent être soutenues soit au titre d'une "étude de faisabilité", soit au titre d'un "projet de recherche et développement".
Dès réception du dossier de demande, les dossiers sont instruits et expertisés avant d'être présentés au Bureau exécutif du RIAM qui se réunit en moyenne toutes les huit semaines.
Les projets aidés reçoivent, suivant le devis du projet et les conditions financières de l’entreprise :

  • une subvention
  • une avance remboursable, complétée par une subvention ;
  • un Prêt à taux zéro (PTZi), complété par une subvention.

Les interventions sont modulées en fonction des caractéristiques du projet, du niveau technologique et de risque, de l'état d'avancement du projet, de l'âge et de la taille de l'entreprise, de l'incitativité réelle de l'aide. Les taux d’aide sont échelonnés entre 30 et 50% de l’assiette des dépenses retenues.

Le financement ainsi accordé peut couvrir les dépenses internes ou externes pour conception et définition du projet, études de faisabilité commerciale et technique, mise au point de l'innovation (R&D), réalisation de prototypes ou maquettes, dépôt ou extension de brevet, préparation du lancement industriel, recherche de partenaires, etc.

L'aide sera mise en place par Bpifrance, à l'issue d'une expertise technico-économique et financière menée conjointement par le RIAM, le CNC et Bpifrance.

N’hésitez pas à consulter le chargé de mission CNC ou votre chargé d’affaires Bpifrance pour plus d’informations.

Projets retenus

A l’issue de 10 années de collaboration dans le cadre de leur appel à projets commun RIAM (Réseau Recherche et Innovation en Audiovisuel et Multimédia), le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) et Bpifrance ont publié la troisième édition du bilan de ce dispositif, couvrant la période 2014-2016.

Ce bilan propose une analyse qualitative et quantitative de l’appel à projets, du profil des entreprises bénéficiaires ainsi qu’une typologie des projets soutenus dans le cadre de ce partenariat. Par un catalogue de fiches projets, ce bilan est aussi l’occasion de promouvoir les entreprises, leurs projets d’innovations et l’offre commerciale de produit ou service qui en découle ou en découlera.

> Consulter le bilan 2014-2016 du RIAM

Historique du réseau RIAM

L’idée de constituer un dispositif de soutien dédié à la recherche et à l’innovation dans l’audiovisuel et le multimédia est née de la volonté de soutenir une création française originale et d’accompagner les acteurs de ce secteur dans l’univers numérique.

Dès 1999, le Centre national de la cinématographie (CNC) et le ministère délégué à l’Industrie créent le Programme pour la recherche et l’innovation dans l’audiovisuel et le multimédia (PRIAMM). Ce dernier va mener des actions d’animation d’une communauté d’acteurs hétérogènes et encourager les synergies en aidant des projets en consortium.

En 2000, fort du succès du PRIAMM, le Comité interministériel pour la société de l’information décide de prolonger et de renforcer le dispositif en créant le réseau Recherche et Innovation en Audiovisuel et Multimédia (RIAM). Mis en place en 2001, le réseau RIAM regroupe jusqu’en 2004 le CNC, le ministère chargé de la Recherche et le ministère chargé de l’Industrie. En 2005, suite aux réformes des politiques de soutien à la recherche, le CNC et l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) se voient associés dans le réseau RIAM. Pour répondre aux souhaits des acteurs du secteur, l’appel à projets du réseau RIAM s’ouvre au soutien à des projets monopartenaires, qui deviendront, par la suite, le cœur de son intervention.

En 2007, désireux de valoriser leurs complémentarités au profit du développement technologique des petites structures, le CNC et OSEO, devenu depuis Bpifrance, lancent un appel à projets commun placé sous l’égide du réseau RIAM. Les projets, déposés au sein des directions régionales de Bpifrance ou directement au CNC sont soumis à l’avis d’un bureau exécutif composé de professionnels du secteur avant transmission aux financeurs.

Depuis 2007 et la présidence du Bureau exécutif de Christiane Schwartz se sont succédés Jean Gaillard, Jean-Noël Portugal et désormais Eve-Lise Blanc-Deleuze.

Sur la période de 2014 à 2016 concernée par le dernier bilan publié, 108 projets ont été labellisés par le réseau RIAM, dispositif spécifiquement conçu pour le secteur du cinéma, de l’audiovisuel, du multimédia et des jeux vidéo. C’est une synthèse à la fois quantitative et qualitative qui est ici présentée en pleine concertation avec les porteurs de projets.

Petits déjeuners thématiques RIAM

Le cycle de petits déjeuners thématiques RIAM

A l’issue de 10 ans de partenariat entre le CNC et Bpifrance, le réseau RIAM propose un cycle de rencontres et petits déjeuners thématiques permettant d’aborder un sujet d’actualité.

Chaque rencontre sera l’occasion de présenter des projets financés par le RIAM et/ou d’autres fonds publics d’aide à l’innovation qui contribuent à faire avancer la recherche et l’industrie. Les sujets abordés, sans a priori, ni certitude seront éclairés par l’intervention d’experts reconnus du secteur, et permettrons de partager les grands enjeux avec la communauté.

Retrouvez les comptes-rendus des rencontres :

 


Prochaines Commissions




Composition de la commission

Composition du bureau exécutif

Présidente : Eve-Lise Blanc-Deleuze

Bureau exécutif

Membres professionnels
Laurent Chrétien
Julien Coulon
Jean-Marie Dura
Samantha Jerusalmy
Benoit Jacquier
Mathias Hautefort
Cyril Labordrie
Pascal Lechevallier
Edwige Lelièvre
Anaïs Libolt
Jean-Baptiste Spieser
Claire Van de Voorde

 
Représentants des administrations
Marie-Pierre Bouvet, en qualité de représentant du Ministère chargé de l'industrie.
Jean-Yves Berthou, en qualité de représentant de l'agence nationale de la recherche (ANR).
Anne Darnige et Paola Salle, en qualité de représentants de Bpifrance.
Sébastien Saunier, en qualité de représentant de l'IFCIC.

 


Contacts


Articles liés