Le Prix Henri-Jeanson 2018 décerné à Eric Toledano et Olivier Nakache

Le Prix Henri-Jeanson 2018 décerné à Eric Toledano et Olivier Nakache

18 mars 2019
Cinéma
Eric Toledano, Olivier Nakache et Sophie Deschamps lors de la remise du prix Henri-Jeanson
Eric Toledano, Olivier Nakache et Sophie Deschamps lors de la remise du prix Henri-Jeanson LN Photographers - SACD
Cette récompense a été remise jeudi soir par la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques).

Après le French Cinéma Award décerné en janvier dernier par UniFrance, Eric Toledano et Olivier Nakache viennent de décrocher une nouvelle récompense. Le duo de réalisateurs et scénaristes a reçu le Prix Henri-Jeanson 2018 lors d’une cérémonie organisée à la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques) jeudi 14 mars. Il succède à Valérie Lemercier, Pierre Salvadori et Xavier Giannoli, primés respectivement en 2018, 2017 et 2016. Remis par Sophie Deschamps, la présidente du Conseil d’administration de la SACD, ce prix « rend hommage à leur talent précieux d’écriture qui perpétue par son insolence et son humour la mémoire d’un des plus célèbres dialoguistes du cinéma français, Henri Jeanson ».

Honorés devant les membres du Conseil d’Administration de la SACD ainsi que devant certaines figures du cinéma français, de Lionel Abelanski à Michel Hazanavicius en passant par Anne Le Ny, les réalisateurs d’Intouchables, du Sens de la Fête ou encore de Nos jours heureux font partie des rares lauréats distingués à deux. « C’est la 5e fois en 31 ans que cette récompense est attribuée à un duo d’écriture », précise la SACD en soulignant que ce prix a déjà été remis à Robert Guédiguian et Jean-Louis Milesi en 1997, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri en 1999, Dominik Moll et Gilles Marchand en 2000 et Gustave Kervern et Benoît Delépine en 2010.

Le prix Henri-Jeanson a été initié par Claude Marcy en hommage à son époux journaliste, scénariste, auteur de théâtre ou encore critique. Né en mars 1900 et décédé en novembre 1970, Henri Jeanson a signé les dialogues de près de 80 films dont Hôtel du Nord de Marcel Carné, Boule de suif de Christian-Jaque, Maxime d’Henri Verneuil et Paris au mois d’août de Pierre Granier-Deferre.