L'écran d'épingles à découvrir au cinéma Le Studio à Aubervilliers

L'écran d'épingles à découvrir au cinéma Le Studio à Aubervilliers

07 décembre 2018
Cinéma
L'écran d'épingles
L'écran d'épingles CNC
Le festival Pour épater les regards qui explore les relations du jeune public avec le patrimoine cinématographique s’ouvre cette année aux expérimentations visuelles réalisées à partir des écrans d’épingles conçues par le graveur Alexandre Alexeïeff et son épouse Claire Parker.  En partenariat avec les Musées d’Annecy, le CNC présente jusqu'au 09 décembre au cinéma Le Studio à Aubervilliers  « Alexeïeff / Parker – montreurs d’ombres », une exposition sur la technique de réalisation avec écran d’épingles inventée par le couple au début des années 1930. 

 

L'écran d'épingles se compose d'un cadre dans lequel une trame de pointes disposées en quinconce traverse une surface blanche et, qui éclairées obliquement, donnent naissance à autant d’ombres portées plus ou moins longues selon la saillie des épingles sur cette surface. A l'aide de divers instruments, l'artiste pousse, plus ou moins profondément, une partie de ces épingles pour former un dessin grâce à leur ombre portée sur la toile.

Article sur le même sujet

07 décembre 2017

Par cette technique naissent des images à l’atmosphère souvent inquiète ou onirique photographées avec la camera pour, in fine, obtenir une animation. D’Une Nuit sur le Mont Chauve tourné en 1933 par Alexandre Alexeieff et Claire Parker, à Etreintes, réalisé en 2017 par Justine Vuylsteker sur l’Epinette, écran d’épingles appartenant au CNC, en passant par les films des réalisateurs canadiens Jacques Drouin et Michèle Lemieux, cet instrument offre aux artistes une gamme de possibles inépuisables, laissant à chacun la liberté d’explorer toute sa poésie.