« Les Trois Brigands » : quand les personnages de l’Alsacien Tomi Ungerer prennent vie

« Les Trois Brigands » : quand les personnages de l’Alsacien Tomi Ungerer prennent vie

20 février 2019
Cinéma
Les trois brigands
Les trois brigands 2007 Animation X - Medienfonds GFP II KG

Artiste, illustrateur et auteur alsacien, Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier. Pour lui rendre hommage, France 4 diffuse ce mercredi à 13h30 Les Trois Brigands, l’adaptation à l’écran de son livre du même nom.


Né à Strasbourg en 1931, Tomi Ungerer a connu une carrière internationale. Installé à New York en 1957, l’artiste qui s’est éteint le 9 février dernier a collaboré avec de nombreux magazines et journaux réputés dont le New Yorker. Si ses talents d’illustrateur ont fait son succès, il était également reconnu pour son travail dans la littérature jeunesse. L’auteur alsacien, qui a à son actif plus de 80 romans pour les plus jeunes, a d’ailleurs remporté en 1998 le Prix Hans Christian Andersen de l’illustration. Une récompense considérée comme un petit Nobel de littérature qui est décernée par l’Union Internationale pour les livres de jeunesse.

Certains romans de Tomi Ungerer tels que Jean de la Lune sont devenus des classiques de la littérature pour enfants. Impossible également de ne pas évoquer Les Trois Brigands, publié en 1961, qui raconte l’histoire de trois voleurs s’attaquant aux voyageurs de diligence. Rien ne les arrête jusqu’à ce qu’ils attaquent une voiture dans laquelle se trouve une petite fille orpheline qu’ils vont emmener dans leur repaire.

Roman incontournable de l’auteur alsacien, Les Trois Brigands a été adapté à l’écran à deux reprises. Après un premier court métrage réalisé par Gene Deitch en 1972, un long métrage d’animation signé Hayo Freitag est sorti en 2007. Auréolé du Prix du public au Festival international du film d’animation d’Annecy (2008), cette version « grand écran » du roman a été réalisée non pas par un seul studio, mais par plusieurs artistes indépendants venus de Berlin, Stuttgart et Hambourg, sous la supervision d’Hayo Freitag. Le résultat de leur travail est à (re)découvrir ce mercredi à 13h30 sur France 4.