Commission Aides aux Cinémas du monde : Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique, nommé Président

Commission Aides aux Cinémas du monde : Charles Tesson, délégué général de la Semaine de la critique, nommé Président

30 mai 2016
Cinéma
charles_tesson_vgn.jpg

Sur une proposition de Frédérique Bredin, Présidente du CNC, Charles Tesson est le nouveau Président de la commission des aides aux cinémas du monde. Il succède au cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako.
Eminent critique et historien du cinéma, Charles Tesson est délégué général de la Semaine de la critique au festival de Cannes. Passionné par les cinématographies de tous les continents, il est l’auteur de nombreux ouvrages sur des grands cinéastes étrangers.

Frédérique Bredin, Présidente du CNC, et Bruno Foucher, Président de l’Institut français se réjouissent de cette nomination à la tête d’une commission qui est le symbole du rapport particulier qu’entretient le cinéma français avec les auteurs du monde entier, dans le cadre d’une politique volontariste de promotion de la diversité culturelle.

Ils remercient très chaleureusement Abderrahmane Sissako, qui a occupé la fonction de Président avec beaucoup d’engagement personnel et une attention particulière aux cinématographies les plus fragiles et aux projets les plus originaux.

L’aide aux cinémas du monde (ACM), cogérée par le CNC et l’Institut français, est une aide sélective aux films de long métrage réalisés par des cinéastes de toutes nationalités, dans le cadre d‘une coproduction avec la France. Créée en 2012, elle a d’ores et déjà permis de soutenir 208 films de 72 nationalités différentes, dont « Winter sleep » de Nuri Bilge Ceylan (Palme d’Or à Cannes en 2014), « The lunchbox » de Ritesh Batra,  « Le procès de Viviane Amsalem » de Ronit et Shlomi Elkabetz, , Mustang » de Deniz Gamze Ergüven (nommé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère en 2016), « Ixcanul » de Jayro Bustamante » (Ours d’Argent à Berlin en 2015), « A peine j’ouvre les yeux » de Leyla Bouzid et « Les délices de Tokyo » de Naomi Kawase.

Par ailleurs, 78 films soutenus par l’ACM (soit plus de la moitié des films tournés à ce jour) ont été sélectionnés dans l’un des trois festivals internationaux les plus prestigieux (Cannes, Berlin, Venise). 12 films étaient présents dans les différentes sélections du festival de Cannes en 2016.

photo : Aurélie Lamachère / Semaine de la Critique