Glaneurs (Les) et la Glaneuse d'Agnès Varda

Glaneurs (Les) et la Glaneuse d'Agnès Varda

Les Glaneurs et la Glaneuse d'Agnès Varda


Dossier maître - Collège au cinéma

Les Glaneurs et la Glaneuse se présente comme une enquête poétique autour du geste de glaner, soit ramasser sur le sol ce qui reste après la récolte (paille, épis, grains, pommes de terre). Il s'agit d'un droit coutumier qui apparaît au Moyen Âge et subsiste au fil des siècles. Le film s'ouvre sur une définition du Petit Larousse illustré et la reproduction des Glaneuses de Jean-François Millet (1857) et de La Glaneuse de Jules Breton (1877). Équipée de sa petite caméra DV, Agnès Varda parcourt la France à la rencontre des personnes qui s'adonnent par nécessité, par simple goût ou par souci éthique (et parfois les trois à la fois) à cette activité de récupération. Elle croise le chemin de marginaux, d'artistes, d'agriculteurs, et fabrique ainsi un portrait en mosaïque d'une France à l'orée du nouveau millénaire. En parallèle, Agnès Varda se filme elle-même, liant la thématique de la récupération et du recyclage à une réflexion plus intime sur le vieillissement.