20 postes de médiateurs au service des salles de cinéma et des publics de Nouvelle-Aquitaine créés grâce au soutien de la Région et du CNC

20 postes de médiateurs au service des salles de cinéma et des publics de Nouvelle-Aquitaine créés grâce au soutien de la Région et du CNC

23 novembre 2018
Professionnels
20 postes de médiateurs au service des salles de cinéma et des publics de Nouvelle-Aquitaine
NA - Joël Peyrou
Alain Rousset, Président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, et Frédérique Bredin, Présidente du CNC, ont dressé hier soir un bilan de la première année de leur convention de coopération pour le cinéma et l’image animée

Dans le cadre de la 29ème édition du festival international du film d’histoire de Pessac, Alain Rousset, Président du Conseil régional de la Nouvelle-Aquitaine, et Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) ont dressé le bilan de la première année de leur convention de coopération 2017-2019. Cette convention concerne également les départements de la Charente, la Charente-Maritime, la Dordogne, les Landes et le Lot-et-Garonne.

« Avec l’adoption de cette convention, la Région Nouvelle-Aquitaine s’est dotée du deuxième fonds régional de soutien au cinéma et à l’audiovisuel le plus important, après celui de l'Ile-de-France. Ce fonds représente 12 millions d’euros par an pour les créateurs de la Région », déclare Alain Rousset.

« La convention que nous avons mise en place il y a un an avec la Nouvelle-Aquitaine est un exemple de partenariat extrêmement réussi. Elle permet de mener une politique très ambitieuse au service du cinéma et des publics », déclareFrédérique Bredin.

Cette convention permet de soutenir différentes actions : création, production, exploitation en salles, diffusion, éducation à l’image, sauvegarde et mise en valeur du patrimoine cinématographique.

Elle encourage également l’expérimentation et la recherche par la création de dispositifs innovants : le Fonds F.I.L.M., qui permet de développer la production de longs-métrages, et le Nouvelle-Aquitaine Film Workout, qui renforce le soutien aux projets de courts métrages en post-production dans la Région.

20 médiateurs pour animer les salles de cinéma de Nouvelle-Aquitaine

Avec leur convention, le CNC et la Région ont particulièrement souhaité encourager l’exploitation cinématographique de proximité, qui crée du lien social et participe à la diversité culturelle.

Au cours des dernières années, ils ont contribué à créer 20 emplois de médiateurs pour les salles de cinéma indépendantes de la Région.  

« Pour la première fois, le CNC a co-financé des postes de médiateurs qui font un travail d’animation indispensable pour faire vivre les salles de cinéma, aller à la rencontre des publics, attirer les jeunes »,explique Frédérique Bredin.

La Région Nouvelle-Aquitaine compte 169 établissements classés Art et Essai qui accueillent chaque année plus de 7,5 millions de spectateurs. Pour répondre au mieux aux spécificités du territoire et à la réalité des salles, les emplois créés ont pu être mutualisés entre plusieurs cinémas.

Cette organisation a été rendue possible grâce à l’intervention du réseau des Cinémas Indépendants de Nouvelle-Aquitaine (CINA), qui regroupe plus de 110 établissements Art et Essai, ainsi que des groupements d’employeurs AGEC&CO et COÆQUO.

Cette initiative du CNC et de la Région représente un investissement de 450 000 € par an (300 000 € de la Région Nouvelle-Aquitaine et 150 000 € du CNC). Elle permet de financer 75% du coût de chaque poste créé pour les 12 premiers mois, dans la limite de 30 000 € par emploi, renouvelable deux fois.