Communiqués des organisations professionnelles sur les mesures présentées dans le rapport de René Bonnell sur le financement de la production et de la distribution cinématographiques

Communiqués des organisations professionnelles sur les mesures présentées dans le rapport de René Bonnell sur le financement de la production et de la distribution cinématographiques

10 janvier 2014
Professionnels
Bonnell.jpg

 
 
 
 
 
 
Les cinéastes de L'ARP saluent le travail réalisé par l’ensemble des participants aux Assises de la diversité du cinéma. Ils estiment que le rapport de René Bonnell et le rapport de l’Acte II de l’Exception Culturelle de Pierre Lescure « constituent les piliers de la modernisation urgente et nécessaire de notre secteur, seule à même d’assurer son adéquation avec son environnement numérique. »
 
 
 
La Société des auteurs compositeurs dramatiques (SACD) estiment que le rapport dresse « un constat lucide, des propositions constructives et audacieuses »
 
La SACD « a relevé en particulier l’existence de « 4 défis majeurs : renforcer le financement de l’ensemble de la chaîne du cinéma ; optimiser la chronologie des médias ; stabiliser et garantir les ressources du compte de soutien ; assurer la remontée de la recette et son partage équitable. »
 
 

La Société civile des auteurs multimedia (Scam) salue un rapport « dense et très complet » qui « contient moult propositions qui nécessitent pour certaines, d’être analysées en détail » et des propositions « qui vont dans le sens d’une transparence renforcée et du développement de l’offre légale ». La Scam appelle à une « réflexion particulière » pour le documentaire « genre le plus fragile du secteur cinématographique ».
 
 
 
Le syndicat des producteurs indépendants (SPI) « salue la définition des enjeux stratégiques du secteur par la ministre de la Culture et de la Communication » à savoir « La consolidation du financement de la diversité du cinéma », « L’amélioration de la transparence économique des opérateurs du secteur », « L’amélioration des conditions de diffusion des films sur l’ensemble des médias ». ainsi que la « concertation annoncée, sous la présidence du CNC et devant systématiquement associer l’ensemble de la filière »
 

Pour l’Association des producteurs de cinéma (APC), le rapport Bonnell ainsi que l’étude du CNC sur l’économie du cinéma « représentent un travail considérable d’analyse et d’orientation, dont les producteurs de l’APC tiennent à considérer toute l’importance ». L’APC souligne la nécessité d'orienter les travaux à venir pour répondre "à l'ensemble des problèmes rencontrés dans l'exploitation des films dans les salles de cinéma".
 
 

Le syndicat DIRE (distributeurs indépendants réunis européens)salue la publication et de l’étude sur la rentabilité des films du CNC et « appelle à l’ouverture d’une concertation élargie aux relations avec l’exploitation ».

Le syndicat salue également « l’analyse des difficultés spécifiques de la distribution, et en particulier de la distribution indépendante ».