Fréquentation cinématographique : estimations du mois de mai 2021

Fréquentation cinématographique : estimations du mois de mai 2021

07 juin 2021
Cinéma
Salle de cinéma
Malgré les contraintes sanitaires (jauge à 35 % et couvre-feu à 21h limitant le nombre de séances), la fréquentation a été particulièrement dynamique à la réouverture des salles de cinéma le 19 mai 2021, après six mois et demi de fermeture. Selon les dernières estimations de la direction des études, des statistiques et de la prospective, la fréquentation cinématographique atteint 3,56 millions d'entrées du 19 au 31 mai.

fréquentation totale (millions d’entrées) 2021 2020
janvier 0,00 14,71
février 0,00 17,60
mars 0,00 5,95
avril 0,00 0,00
mai 3,56 0,00
cinq premiers mois 3,56 * 38,26
année glissante (de juin n-1 à mai n) 30,52 * 158,92

Source : CNC

La semaine du 19 mai, avec 2,3 millions d’entrées apparait comme la troisième meilleure semaine depuis le 22 juin 2020. Seules deux semaines avaient dépassé ce niveau en 2020, celle du 26 août avec la sortie de Tenet et celle du 21 octobre avec la sortie de Adieu les cons. Ce résultat prouve que les Français sont revenus nombreux dans les salles de cinéma. 
Sur les 12 derniers mois écoulés, les entrées dans les salles sont estimées à 30,52 millions.

La part de marché des films français est estimée à 56,7 % sur les 13 jours d’ouverture des salles au mois de mai 2021, celle des films américains à 3,0 % et celle des autres films à 40,3 %. Sur les 12 derniers mois, la part de marché des films français est estimée à 56,7 %, celle des films américains à 19,2% et celle des autres films à 24,1 %.

parts de marché (%) films français films américains autres films
  2021 2020 2021 2020 2021 2020
cinq premiers mois 56,7 * 36,7 3,0 * 54,5 40,3 * 8,8
année glissante (de juin n-1 à mai n) 56,7 * 31,7 19,2 * 57,7 24,1 * 10,7

Source : CNC

Les estimations de fréquentation mensuelle sont fiables à 5 % près, et leur précision augmente avec le cumul des mois. En revanche, la précision est moins grande dans le calcul des parts de marché. Il s’agit donc de considérer ces parts de marché avec prudence.

* Les données sont des estimations.

La Direction des études, des statistiques et de la prospective, Paris, le 3 juin 2021