Documentaire : fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle (aide au développement renforcé) - résultats des commissions 2016

Résultats des commissions

30 décembre 2016


Première session 2016

Après les signes de Florent Tillon
Producteur : L’ARGENT
Aide accordée : 30 000 €
Après les signes se tisse à partir de quatre personnages qui décident de quitter le village de Tarnac pour aller à la rencontre des camarades, proches ou lointains, en ces temps troubles. A Rennes, à la ZAD de Nantes, à Villiers-le-Bel, à Tours, discuter, se renseigner, mesurer les capacités matérielles et morales, prendre le pouls d’un mouvement politique en formation. Et tenter, par le cinéma, d’en déployer l’imaginaire.

Atlas de Jérémy Gravayat
Producteur : SURVIVANCE
Aide accordée : 60 000 €
Quelque part en Seine-Saint-Denis. On démolit les grands ensembles et on attend l’arrivée du Grand Paris. Des habitants se rassemblent et réinventent leurs vies. Histoires d’une histoire, redevenue commune. Celle de La Courneuve, des bidonvilles aux 4000, des années 60 à aujourd’hui.

Au-delà de l’un d’Anna Marziano
Producteur : SPECTRE PRODUCTIONS
Aide accordée : 40 000 €
Au-delà de l’un est une méditation ouverte et plurielle qui explore sur le mode de la conversation la notion d’amour dans la culture européenne actuelle. Le film met en relation différents contextes culturels, en s’appuyant également sur le travail d’analyse des médias et de films commerciaux.

Corps solitaire d’Akihiro Hata & Olivier Demangel
Producteur : GOOD FORTURE FILMS
Aide accordée : 30 000 €
Des gestes dans la vie de Masaki, danseur de Butö exilé en Normandie. Ou plutôt, une vie dans les gestes de Masaki.

Le delta de Bucarest d’Eva Pervolovici
Producteur : MARMITAFILMS
Aide accordée : 50 000 €
L’histoire d’un lieu, de l’énergie qu’il dégage. L’époque communiste. Bucarest. Des femmes détenues politiques accouchent dans un des plus beaux monastères de l’Est de l’Europe, Vacaresti, transformé en prison. Aujourd’hui, la nature sauvage s’est emparée du lieu, formant un écosystème protégé sur plusieurs hectares, où des familles de gitans vivent, où leurs enfants grandissent…

Le liseré vert de Gilles Weinzaepflen
Producteur : SANCHO ET COMPAGNIE
Aide accordée : 40 000 €
4056 pierres posées en pleine nature. On lit « F » comme France gravé du côté ouest. « D » comme Deutschland du côté est. Des bornes qui signalent l’ancienne frontière franco-allemande de 1871. Des bornes aujourd’hui amalgamées au paysage ou simplement disparues… Que disent-elles de mon histoire ? De la nôtre ? Qu’ont-elles à nous raconter de nos propres clôtures intimes et politiques ?

 

Deuxième session 2016

Agnus Dei de Karim Sayad
Producteur : NORTE PRODUCTIONS & CLOSE UP FILMS
Aide accordée : 50 000 €
Le terrain vague attenant à la Cité d’urgence d’El Harrach au coeur d’Alger connaît une ferveur inhabituelle en cette fin d’après-midi d’été. De grosses sommes d’argent liquide circulent entre les mains d’une centaine de personnes qui crient et s’interpellent bruyamment. Sur le côté, des béliers tenus en laisse par des jeunes hommes fiers, bêlent. Ali, la vingtaine, s’apprête à faire combattre le mouton destiné à être sacrifié par sa famille à l’occasion de la fête de l’Aïd qui approche. Espérant rembourser une partie de l’achat de la bête qui n’a pas manqué de grever le budget mensuel de la famille, Ali joue gros. Alors que les paris sont désormais clos, l’arbitre demande aux maîtres d’approcher leurs moutons. Le combat peut alors commencer.

Altérations / Kô Murobushi de Basile Doganis
Producteur : ELZEVIR FILMS
Aide accordée : 50 000 €
Un film qui est lui-même une sorte de danse. Un film qui rend compte à la fois du dehors visible et du dedans invisible d’un danseur. Entre documentaire et film expérimental, un portrait d’artiste sous forme de road-movie de son imaginaire.

L’île 88 de Chowra Makaremi
Producteur : ALTER EGO PRODUCTION
Aide accordée : 50 000 €
Ma mère, une opposante à la République islamique d’Iran, est arrêtée en 1981 ; j’ai sept mois. Emprisonnée, torturée, elle disparaît durant l’exécution massive de milliers d’opposants au cours de l’été 1988. En découvrant progressivement ce passé, qui reste tabou en Iran, j’enquête en dressant la cartographie de ce qui reste, quand l’histoire a effacé les êtres et s’attache à gommer les contours de la disparition.

Sang noir de Safia Benhaim
Producteur : BATHYSPHERE PRODUCTIONS
Aide accordée : 50 000 €
Deux amis, Didier et Jonathan, partent ensemble à la chasse dans les Cévennes. Dans ce territoire où ils chassent régulièrement, Jonathan a blessé il y a quelques années un cerf qui, depuis, l’obsède. Les deux hommes rejoignent un groupe de chasseurs pour une battue en forêt. Tandis que les traqueurs pénètrent dans la forêt avec les chiens pour rabattre les animaux, Didier et Jonathan se postent face aux arbres. A la fin de la battue, après le dépeçage des bêtes tuées et les récits de chasse, les hommes rentrent chez eux. Didier et Jonathan vont continuer à chasser, à l’affût sur le Mont Lozère. En une journée de chasse où le temps se dérègle, le film suit l’étrange obsession d’un chasseur pour un animal invisible.

L’âcre parfum des immortelles de Jean-Pierre Thorn & Pierre Chosson
Producteur : MACALUBE FILMS
Aide accordée : 40 000 €
Que reste-t-il de nos amours ? Du souvenir d’une femme aimée, morte prématurément au lendemain de 68 ? En ressuscitant cet amour trop vite fauché par la mort, renaît le souvenir des « rebelles » filmés tout au long de la vie, que je retrouve aujourd’hui : des ouvriers d’Alsthom à leurs enfants du mouv’ Hip Hop dans nos banlieues. Un demi-siècle après, que reste-t-il de leurs rêves, de leur rage, de leurs utopies ?

Avant la fin de l’été de Maryam Goormaghtigh
Producteur : 4 A 4 PRODUCTIONS
Aide accordée : 40 000 €
Après cinq ans d’études à Paris, Arash ne s’est pas fait à la vie ici et a décidé de retourner vivre en Iran. Choqués par cette nouvelle, ses deux amis, Hossein et Nima, qui ne veulent pas le voir repartir, le convainquent de faire un dernier voyage à travers la France, espérant secrètement le faire changer d’avis. A mesure que les paysages évoluent, au fil de leurs péripéties, les liens d’amitié se renforcent et le regard que portait chacun sur leur vie ici se modifie au point d’ébranler leurs convictions.

Les Jours maudits d’Artem Iurchenko
Producteur : DE FILMS EN AIGUILLE & SURVIVANCE
Aide accordée : 40 000 €
Un atelier de gravure au centre-ville de Kiev, non-loin de la place Maidan. La culture et l’histoire du pays semblent concentrées dans cet atelier de l’artiste-graveur, où le temps coule à un rythme ralenti. Le temps de la composition d’une nouvelle gravure, un dialogue entre le maître graveur et un jeune réalisateur qui a été son élève avant la révolution, éclaire l’histoire contemporaine et l’actualité de l’Ukraine. Comme des rêves, les gravures s’animent peu à peu, révélant le travail de l’histoire sur l’imaginaire et l’intime.

Percepts (La voix de Julia) d’Olivier Zabat & Emmanuelle Manck
Producteur : LES FILMS D’ICI
Aide accordée : 40 000 €
Ce projet de film se développe à partir d’une histoire singulière, celle d’une jeune femme qui souffre d’entendre des voix et se sent persécutée par une présence invisible menaçante. Il a pour objectif de s’organiser, de « s’organiciser » même, en se construisant de manière collaborative, avec des acteurs impliqués dans les aspects humains et sociaux de la thématique des perceptions « anormales ».

18 juin 2021

Liste des films recommandés Art et Essai

Dans le cadre de la réforme de la procédure de recommandation Art et Essai des films, voici la liste des films recommandés par le nouveau Collège de recommandation mis en place en 2018.

...