Baromètre Vidéo CNC-GfK : le marché de la vidéo en 2011

Baromètre Vidéo CNC-GfK : le marché de la vidéo en 2011

08 février 2012
Professionnels



Evolution du marché : -8,2 % en volume, -9,2 % en valeur


En 2011, les Français ont dépensé 1,26 Md€ en achats de DVD et de Blu-ray. La dépense des ménages en vidéo physique diminue de 9,2 % par rapport à l’année précédente.

La progression des ventes de Blu-ray ne suffit pas à compenser le recul observé sur le marché du DVD. Le chiffre d’affaires du Blu-ray progresse de 20,2 % pour atteindre 208,75 M€ en 2011, soit 12,8 millions de supports vendus. Le Blu-ray génère 16,6 % du chiffre d’affaires de la vidéo (12,5 % en 2010) tandis que le DVD en génère 83,4 % (97,5 % en 2010). Les Français ont acheté moins de DVD qu’en 2010 (-11,1 %). En volume, 119,6 millions de DVD ont été vendus en 2011.

Consommation de supports vidéo en 2011

  unités (millions)

évolution

chiffre d’affaires (M€) évolution
DVD 119,57 -11,1 % 1 048,76 -13,4 %
Blu-ray 12,79 +32,1 % 208,75 +20,2 %
total 132,36 -8,2 % 1 257,51 -9,2 %

Source : CNC - GfK


Stabilité des prix du DVD

En 2011, le prix moyen d’un DVD de nouveauté vendu à l’unité est stable à 18,29 € (-0,4 %). Celui des DVD de catalogue progresse légèrement de 0,7 % à 8,41 € (8,35 € en 2010).

Les ventes de DVD entre 17 € et 20 € représentent la principale tranche de prix du marché avec 25,9 % du chiffre d’affaires total, (28,3 % en 2009). En volume, les DVD vendus entre 3 € et 8 € constituent la principale tranche de prix avec 32,4 % des volumes en 2011, contre 29,9 % en 2010. En 2011, les ventes de DVD à moins de 3 € représentent 0,6 % du chiffre d’affaires (0,8 % en 2010) et 4,5 % des volumes (5,7% en 2010).

Le prix moyen d’un support Blu-ray de nouveauté vendu à l’unité est en baisse de 2,9 % à 23,65 € (24,37 € en 2010) Le prix d’un Blu-ray de catalogue vendu à l’unité est en baisse de 10,5 % en 2011 à 12,85 €. L’essentiel des supports Blu-ray est vendu entre 10 € et 17 € (40,0 % des volumes). Toutefois, la plus grande part du chiffre d’affaires du Blu-ray (46,1 %) est réalisée sur des supports vendus entre 20 € et 30 € (56,1 % en 2010) qui représentent 38,6 % du volume total des supports haute définition (47,2 % en 2010).


Recul des ventes de films


En 2011, le chiffre d’affaires du cinéma connait une baisse de 10,3 % pour atteindre 761,96 M€. Il représente 60,6 % du total des recettes (61,3 % en 2010). En effet, la progression de 15,6 % du chiffre d’affaires des films en Blu-ray (180,74 M€ en 2011) ne suffit pas à compenser la baisse de 16,1 % de celui des films en DVD (581,22 M€). Mais surtout, les volumes des ventes de films sur DVD diminuent de 12,9 %, sans être compensés par la progression de 27,8 % des volumes de films en Blu-ray. 65,58 millions des supports vendus en 2011 contiennent une œuvre cinématographique, soit 8,0 % de moins par rapport à l’année précédente.

Pour la cinquième année consécutive, le hors film affiche un recul de ses recettes vidéo (-8,5 %). Il représente 36,1 % du marché (453,44 M€), contre 35,8 % en 2010. En volume, les ventes de hors film diminuent de 8,3 % et sont inférieures à celles du film avec 59,32 millions d’unités vendues en 2011. Sur le segment du hors film, le Blu-ray affiche une croissance de 65,5 % en valeur.

2011 est marquée par la progression de 3,1 % du chiffre d’affaires des opérations promotionnelles qui représentent désormais 3,3 % des recettes du secteur (2,9 % en 2010).

Chiffre d’affaires vidéo selon le contenu en 2011

  chiffre d’affaires (M€) parts de marché (%) évolution
films* 761,96 60,6 % -10,3 %
hors film 453,44 36,1 % -8,5 %
opérations promotionnelles 42,11 3,3 % +3,1 %
total 1 257,51 100,0 % -9,2 %

Source : CNC – GfK
* œuvres ayant fait l’objet d’une exploitation en salles de cinéma


Stabilité de la part de marché des films français

En 2011, la part de marché des films français sur le marché de la vidéo s’établit à 21,3 % en valeur, niveau identique à 2010. Le cinéma français génère 161,97 M€ de recettes, en diminution de 10,6 % par rapport à l’année précédente. Les volumes de DVD de films français vendus en 2011 reculent de 6,2 % à 13,97 millions d’unités, tandis que ceux de Blu-ray progressent de 20,3 % à 1,13 million. Les films français réalisent 10,3 % du chiffre d’affaires des ventes de films en Blu-ray en 2011.


Recul des films américains

Le chiffre d’affaires des films américains en vidéo diminue 15,5 % à 461,41 M€ en 2011. Leur part de marché recule également à 60,6 % (64,3 % en 2010). En volume, près de 40 millions de DVD et Blu-ray de films américains ont été achetés par les Français en 2011 (-11,9 % par rapport à 2010). Les films américains réalisent 71,1 % du chiffre d’affaires des ventes de films en Blu-ray.


Evolution du chiffre d’affaires des films* en vidéo (M€)

  2010 2011 évolution
films français 181,17 21,3 % 161,97 21,3 % -10,6 %
films américains 545,95 64,3 % 461,41 60,6 % -15,5 %
autres films 122,05 14,4 % 138,59 18,2 % +13,5 %
total 849,17 100,0 % 761,96 100,0 % -10,3 %

Source : CNC – GfK

* œuvres ayant fait l’objet d’une exploitation en salles de cinéma


Recul global du hors film

En 2011, tous les segments de marché du hors film en vidéo affichent une baisse en valeur. Les recettes de la fiction reculent de 4,3 % à 238,41 M€. La fiction représente 52,6 % des recettes du hors film en vidéo et demeure le genre le plus vendu sur ce segment (50,3 % en 2010). En volume, la fiction représente 64,1 % du hors film (64,4 % en 2010) et affiche une baisse de 8,7 %. Les recettes de la fiction française progressent de 17,9 % en 2011 (28,30 M€). Son chiffre d’affaires représente 11,9 % des recettes de l’ensemble de la fiction, contre 9,6 % en 2010. Le chiffre d’affaires de la fiction américaine diminue de 13,4 % à 160,73 M€. Il représente 67,4 % des recettes vidéo totales de la fiction.
En 2011, le chiffre d’affaires du segment « enfant » diminue de 8,7 %. Les programmes à destination de la jeunesse demeurent le deuxième segment du hors film avec 19,6 % des ventes en valeur (19,6 % en 2010). Le segment de la « musique » affiche également une baisse, de 22,5 % en valeur, et reste le troisième segment du hors film avec 12,5 % de part du marché hors film. Malgré une nouvelle baisse de son chiffre d’affaires en 2011 (-6,5 %), l’« humour » en vidéo conserve sa place de quatrième marché hors film avec 40,14 M€ de recettes. Le « documentaire » affiche un recul de 10,8 % de son chiffre d’affaires en 2011.


Evolution du chiffre d’affaires du hors film en vidéo (M€)

  2010 2011 évolution
fiction 249,01 50,3 % 238,41 52,6 % -4,3 %
enfant 97,10 19,6 % 88,68 19,6 % -8,7 %
musique 72,82 14,7 % 56,46 12,5 % -22,5 %
humour 42,93 8,7 % 40,14 8,9 % -6,5 %
documentaire 25,62 5,2 % 22,85 5,0 % -10,8 %
théâtre 3,26 0,7 % 2,55 0,6 % -22,0 %
autres 4,70 0,9 % 4,35 1,0 % -7,4 %
total 495,43 100,0 % 453,44 100,0 % -8,5 %

Source : CNC - GfK

Précisions méthodologiques : La consommation est évaluée par l’institut GfK avec les ventes réalisées dans les grandes surfaces alimentaires, les grandes surfaces spécialisées, la vente par correspondance, les ventes sur internet. Ces chiffres n’incluent pas les ventes en kiosques, en librairies et dans les stations services.

Les nationalités retenues pour les œuvres cinématographiques sont celles enregistrées par le CNC.    

contact presse :
Fayçal Daouadji
Conseiller auprès du Président
Chargé des médias
01 44 34 34 71
faycal.daouadji@cnc.fr