Le cinéma, au cœur des territoires et des pratiques culturelles des Français

Le cinéma, au cœur des territoires et des pratiques culturelles des Français

19 septembre 2019
Professionnels
Géographie du cinéma couverture DP
Dominique Boutonnat, Président du Centre national du cinéma et de l’image animée a dévoilé la Géographie du cinéma du CNC, cartographie qui examine sur le plan national, par région, par département, par agglomération et par commune, l’évolution du parc de salles et leur fréquentation.

Cette Géographie du cinéma démontre l’attachement toujours aussi fort des Français à la salle ainsi que l’importance du cinéma, sortie culturelle préférée de nos concitoyens, en tant que vecteur de lien social dans notre société. Au cœur de tous nos territoires, l’accès à la diversité du cinéma participe de notre art de vivre à la française. Afin de conserver et de développer cette force, la dynamique d’innovation mise en œuvre par les exploitants et les pouvoirs publics doit s’intensifier pour s’adapter aux nouvelles pratiques ainsi qu’aux évolutions du secteur
Dominique Boutonnat, Président du CNC.
 

 

Le cinéma, créateur de lien social au cœur des territoires

La France possède le premier parc cinématographique d’Europe avec plus de 2 000 cinémas et

6 000 écrans. A titre de comparaison, l’Allemagne, deuxième plus grand parc cinématographique d’Europe, compte 4 849 écrans et le Royaume-Uni, 4 340 écrans.

Grâce à ce maillage territorial unique au monde, un Français sur deux (48 %) dispose d’un cinéma dans sa commune et la moitié des cinémas sont situés dans des communes de moins de 10 000 habitants.

Près de 69 nouveaux écrans ont été créés en 2018, soit 7 000 fauteuils supplémentaires avec notamment l’ouverture d’un cinéma à Royan, du cinéma Arcadia à Riom dans le Puy-de-Dôme, du cinéma la Baleine à Marseille ou création de 3 salles supplémentaires au Comoedia de Lyon...

Le cinéma, activité culturelle préférée des Français

Depuis 6 ans, la fréquentation des salles demeure élevée en restant au-dessus des 200 millions d’entrées. L’an dernier, deux tiers des Français sont allés au cinéma au moins une fois dans l’année.La fréquentation cinématographique est également en croissance forte depuis 10 ans dans les zones rurales et dans les agglomérations de moins de 100 000 habitants (+20%).

Les Français restent les spectateurs les plus assidus d’Europe avec une moyenne annuelle de 3,1 entrées en salle par habitant contre 2,6 au Royaume-Uni ou 2,2 en Espagne. Cette très bonne performance s’explique par le nombre de cinémas présents sur le territoire, ainsi que par la diversité des œuvres proposées.

Les jeunes continuent à être nombreux dans les salles de cinéma : 80 % des jeunes de moins de 25 ans vont au cinéma au moins une fois par an. Les 15-19 ans et les 20-24 ans sont parmi les plus grands consommateurs de cinéma.

Dans cet environnement, la couverture du parc de salles Art et Essai est particulièrement remarquable.

" Une salle sur deux se trouve dans une commune de moins de 10 000 habitants, une salle sur deux est classée Art et Essai. Ce maillage offre ainsi une réponse de qualité à l’appétit culturel de des spectateurs, dans tous les territoires", précise le Président du CNC.

Enfin, 2019 dessine d’encourageantes perspectives avec une croissance continue depuis 4 mois ce qui permet d’atteindre les 139 millions d’entrées sur les 8 premiers mois de l’année.

Savoir innover pour s’adapter aux nouveaux usages et au public jeune

Grâce à des professionnels passionnés et engagés qui s’adaptent aux nouvelles technologies : pour la première fois, l’étude met en avant l’émergence des salles premium (4DX, Imax/laser, Screen X…). En France, 66 établissements disposent d’au moins une salle premium. En 2018, cela représente plus de 86 000 séances et près de 3,2 millions d’entrées. Plus de 20 % des spectateurs ont déjà assisté à une projection dans ces salles spécifiques au cours des 12 derniers mois.

Mis en place en mars 2019 par le CNC, le Tour de France digital forme les exploitants indépendants qui le souhaitent, à l’utilisation des outils numériques afin de dynamiser la fréquentation de leur salle, d’élargir et de fidéliser leur public. Aujourd’hui, 18 % des spectateurs consultent les réseaux sociaux pour planifier leurs sorties au cinéma. C’est plus d’un tiers chez les jeunes de 15 à 24 ans.

Actuellement, plus de 300 exploitants ont déjà participé à cette formation digitale gratuite dans 5 régions (Auvergne-Rhône-Alpes, Normandie, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur). En 2020, le Tour de France digital se poursuivra dans les autres régions, avec pour objectif de former 700 exploitants.

Ressources