Le CNC renforce son engagement pour la parité, l’égalité et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel français

Le CNC renforce son engagement pour la parité, l’égalité et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel français

14 novembre 2019
Professionnels
Charte2eAssises5050
Dominique Boutonnat, Président du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), a ouvert les 2èmes Assises pour la parité, l’égalité et la diversité, organisées au CNC avec le collectif 50/50.

Les récentes déclarations d'Adèle Haenel démontrent que l'égalité, la parité et la lutte contre le harcèlement doivent toujours mobiliser l’ensemble de la profession et de la société civile. C’est pourquoi, à l’occasion des Assises, le Ministre de la culture Franck Riester a annoncé plusieurs mesures pour prévenir et traiter les cas de violences et de harcèlement sexuel, et notamment le conditionnement de toutes les aides du CNC au respect, par les entreprises qui les demandent, d’obligations précises en matière de prévention et de détection du harcèlement sexuel.

Le CNC lancera très rapidement une concertation avec les professionnels pour mettre en place cette mesure. Et le Président du CNC a annoncé l’organisation de sessions spécifiques de formation, à destination des employeurs des secteurs du cinéma et de l’audiovisuel, pour les accompagner dans la mise en place d'actions de prévention des comportements inappropriés dans les écoles, sur les tournages, dans les studios, pendant la promotion des films.

Le cinéma et l’audiovisuel ont une responsabilité particulière. En conditionnant les aides du CNC, nous prenons des mesures fortes pour lutter contre les violences et le harcèlement. Au-delà, la parité à tous les niveaux, et notamment dans les postes de pouvoirs, est aussi un levier fort pour changer les choses.
Dominique Boutonnat

Lors de ces Assises, le CNC a renforcé son engagement aux côtés du collectif 50/50 en étendant la publication de statistiques sur l’égalité à la production audiovisuelle, à tous les films titulaires d’un visa d’exploitation en salle et aux films labellisés art et essai. Il s’est également engagé à ce que les commissions d’attribution des aides reflètent mieux la diversité de la société française.

A la suite des mesures mises en place par le Ministère de la Culture et le CNC à l’automne dernier, ces 2èmes Assises ont vu l’ensemble des professionnels réunis s'emparer pleinement de la question de l'égalité. Après la signature, au dernier Congrès des exploitants de salles de cinéma, de la charte pour la parité et la diversité dans la distribution et l’exploitation des films en salle, le Collectif 50/50 et les principales organisations professionnelles du secteur ont signé une charte pour l’inclusion dans le cinéma et l’audiovisuel afin d'améliorer la diversité dans la production, pour que le cinéma et l’audiovisuel représentent mieux la société française.

« Le CNC est le protecteur de la liberté de création. Ce que nous faisons, c’est créer les conditions pour que l’image, les images, soient aussi diverses que la société. » souligne le Président du CNC.

Enfin, le CNC publie ce jour un bilan précis des mesures annoncées à l’occasion des premières Assises en septembre 2018 :

  • la création d’un bonus de 15% pour les films dont les équipes sont paritaires, dont ont bénéficié à ce jour 29 films, soit 1/5ème de la production (contre 1 sur 6 qui aurait rempli les conditions en 2018)
  • la parité des commissions attribuant des aides et de leur présidence
  • l'élaboration de statistiques sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans l'emploi sur les tournages et la mise en place d’un observatoire de l’égalité dans toutes les études publiées par le CNC (10 études en 2019 contre 6 en 2018 et 3 en 2017)
  • l’application d’une condition de parité des jurys pour les festivals et écoles soutenus par le CNC depuis début 2019
  • la prise en compte de la parité et de la place des femmes dans les actions en faveur du patrimoine, de l’éducation à l’image, dans les conventions passées avec les régions.

Ressources