Observatoire de la production audiovisuelle 2015: Succès confirmé de la fiction française

Observatoire de la production audiovisuelle 2015: Succès confirmé de la fiction française

26 avril 2016
Professionnels
Emprise.jpg

 

 

 

 

Succès confirmé de la fiction française

« En 2015, le succès de la fiction française à la télévision se confirme et se renforce, déclare Frédérique Bredin, présidente du CNC. Tous les indicateurs sont au vert. La fiction française est en tête du palmarès des meilleures audiences.»

En 2015, la meilleure audience de fiction est enregistrée par le téléfilm unitaire français l’Emprise, diffusé sur TF1 (9,8 millions de téléspectateurs). On peut aussi citer les succès de Borderline, Parents mode d’emploi, Disparue sur France 2, Plus belle la vie, Crime à Aigues-mortes, Meutres à Collioure ou La Stagiaire sur France 3,Scènes de ménages ou Peplum sur M6.

Ainsi, pour la deuxième année consécutive,sur les 100 meilleures audiences enregistrées, la fiction française représente plus d’une fiction sur deux. (59 sur 100).

Et ce succès se renforce encore : sur les seuls 4 premiers mois de 2016, la fiction française réalise déjà 71 des 100 meilleures audiences.

Ce succès illustre la diversité de la création française, le savoir faire des auteurs et des producteurs.
 
 

Près de 5 000 heures de programmes aidés par le CNC en 2015

5 000 heures aidées par le CNC, soit le troisième plus haut niveau depuis 30 ans. La création et la production de programmes audiovisuels, restent stables à hauteur de 241 M€.

Fiction : développement des séries de 52 min

Le volume d’œuvres de fiction produites est stable à 743 heures tandis que les devis des programmes de fiction sont en baisse de 11 %. Cette évolution s’explique principalement par le développement des séries de 52 minutes et la baisse des unitaires de 90 minutes.
 

Animation : augmentation de la production

Le volume de production d’animation augmente de près de 10 % par rapport à 2014 (285 heures).
« L’animation française est un vrai succès artistique et économique, explique Frédérique Bredin. Fin 2015, le CNC a développé ses soutiens à l’animation pour renforcer encore le secteur. Cette réforme et l’augmentation du crédit d’impôt,  votée en loi de finances, font déjà sentir leurs effets en 2016. Certains studios comme Xilam à Lyon, Superprod et Samka à Angoulême vont, dès cette année, relocaliser en France plusieurs séries qui étaient hier produites en Asie. »

 

Documentaire : stabilisation de la production

2 480 heures de documentaires bénéficient du soutien financier du CNC. Le documentaire reste ainsi le genre le plus aidé. Ceci s’explique par le recentrage des aides sur les documentaires les plus créatifs et par une baisse sensible des commandes des chaines locales.

« Nous sommes bien conscients du rôle joué par les TV locales dans le soutien aux œuvres moins formatées et dans l’émergence de jeunes talents. C’est pourquoi, après concertation avec les organisations professionnelles, nous proposerons très prochainement, un nouveau mécanisme de soutien à ces documentaires » indique Frédérique Bredin.

 

Spectacle vivant : adaptation du soutien du CNC

Le nombre d’heures aidées d’adaptation audiovisuelle de spectacle vivant progresse de 11 % pour plus de 1 000 heures (+106 heures par rapport à 2014).

Le CNC a réformé son dispositif de soutien pour le recentrer sur les œuvres les plus créatives, notamment celles qui font l’objet d’un travail de post-production important. Ce qui s’est traduit par une baisse de la production au 2ème semestre qui devrait se poursuivre en 2016.
 

                                                *****

Crédit d’impôt : impact économique fort en 2016

L’année 2016 sera, quant à elle, marquée par l’augmentation importante du crédit d’impôt pour le secteur de l’audiovisuel, votée par le Parlement dans le cadre de la loi de Finances 2016.

Le taux, relevé à 25 % des dépenses éligibles, et les nouveaux plafonds pour les œuvres audiovisuelles de fiction et les coproductions permettent de constater depuis le début de l’année un effet immédiat et un impact fort de ces mesures sur le développement et la relocalisation des productions (fiction, animation).
 
 

Ressources

La production audiovisuelle aidée en 2015

La diffusion de la fiction à la télévision en 2015

 

visuel : L'Emprise @ TF1/Julien Cauvin/Leonis