10 choses à savoir sur Aglaé et Sidonie

10 choses à savoir sur Aglaé et Sidonie

05 mars 2019
Séries et fictions TV
Tags :
Aglaé et Sidonie
Aglaé et Sidonie ORTF - DR - T.C.D
Le 27 février 1969 apparaissaient pour la première fois, sur la première chaîne de l'ORTF, une truie et une oie nommées Aglaé et Sidonie. 50 ans plus tard, on se souvient de cette série d'animation qui a marqué toute une génération.

5 saisons au total

Sur une idée du scénariste André Joanny, Aglaé et Sidonie débarquent à la télévision française en 1969. La série destinée à un très jeune public va rapidement connaître le succès et elle sera prolongée jusqu'en 1973. Au total, elle compte ainsi 5 saisons pour 65 épisodes courts, d'une durée de 5 minutes environ.


Une animation délicate

Comme Le Manège enchanté, le programme est animé image par image avec des figurines articulées. Sauf que pour la première fois, les gueules et les becs des personnages sont synchronisés avec la bande son. Par ailleurs, de vraies marionnettes étaient également utilisées pour les gros plans.

Les premiers épisodes ont disparu pour toujours

Un an après le lancement d'Aglaé et Sidonie, un incendie se déclare dans le laboratoire où étaient stockées les bandes de film de la saison 1. Tout a brûlé et les 13 premiers épisodes de la série ont été détruits. Seul reste un disque 33 tours de ces aventures, publié par Adès en 1970, reprenant quatre épisodes de cette saison, dont celui de la rencontre entre Aglaé et Sidonie.

Une affaire de famille

Aglaé et Sidonie était aussi une série musicale, chaque épisode étant ponctué d'une chanson. C'est le compositeur Pierre Arvay qui s'est chargé d'écrire toutes les mélodies du programme. Ce pianiste de music hall a alors fait travailler sa famille. En effet, sa femme, Lola Arvay (de son vrai nom Dolores Gonzalez-Lucas), doublait l'oie Sidonie pour les dialogues parlés. Leur première fille, Danielle Arvay, âgée de 20 ans à l'époque, prêtait sa voix à la truie Aglaé. Leur seconde fille, Catherine Arvay, âgée de 17 ans, doublait Sidonie pour les parties chantées.

Un vaste héritage musical

Si l'on se souvient aujourd'hui de la série animée, Aglaé et Sidonie a aussi marqué l'industrie du disque. En effet, trois 45 tours et un 33 tours sont sortis à l'époque de la diffusion, pour permettre aux enfants d'écouter les chansons de leur programme préféré sur leurs tourne-disques. Par la suite, 6 CD dérivés de la série ont été commercialisés, reprenant les quelques 65 chansons (dont 36 différentes) interprétées au fil des épisodes.

Une voix d'Asterix au casting

Comédien de théâtre et habitué des seconds rôles au cinéma, Bernard Lavalette, qui vient de fêter ses 93 ans, a doublé le renard Croquetout, celui qui complotait pour dévorer Aglaé et Sidonie, pendant les 5 saisons que dura la série. Il fut dans le même temps la voix off des premiers films animés Asterix, puisqu'il fit le narrateur d'Astérix le Gaulois (en 1967) et d'Astérix et Cléopâtre (en 1968), avant de doubler le préfet dans Les Douze Travaux d'Astérix (en 1976).

À l'origine du programme

Si c'est André Joanny qui a écrit les scripts de la série, il a en fait adapté un conte de Guylaisne intitulé Les aventures d'Aglaé et Sidonie, publié dès les années 1950, dans Le journal de Mireille notamment, un hebdomadaire qui se décrivait alors comme "le magazine illustré de la fillette moderne."

Une série déclinée en BD

Profitant du succès de la série, les producteurs ont développé le concept d'Aglaé et Sidonie en librairie, en sortant, jusqu'à la fin des années 1970, plusieurs petites bandes dessines (chez Gautier-Languereau), mais aussi une douzaine de livres illustrés contant d'autres histoires de l'oie et de la truie.

Un classique des émissions jeunesse

En 1969, le programme est lancé dans la bien nommée Émissions pour la jeunesse, sur la première chaîne de l'ORTF. Mais Aglaé et Sidonie arriveront aussi sur la deuxième chaîne en couleur dans l'émission Colorix, puis dans l'émission Croque Vacances sur TF1 durant les années 70, et enfin dans l'émission FR3 Jeunesse, sur la chaîne FR3, dans les années 1980.

Des paroles gravées dans la mémoire collective

Si vous avez grandi dans les années 1960 ou 1970, vous avez forcément été bercés par ces quelques mots : "À tous les enfants qui sont obéissants, nous allons dire au revoir en passant ; au revoir les amis, nous rentrons au pays, au pays d'Aglaé et Sidonie",  de douces paroles qui concluaient chaque épisode de la série.