Blue, le court métrage incandescent d’Apichatpong Weerasethakul

Blue, le court métrage incandescent d’Apichatpong Weerasethakul

09 octobre 2018
Cinéma
Blue de Apichatpong Weerasethakul
"Blue" de Apichatpong Weerasethakul Les Films Pelléas - Anna Sanders Films - Opéra national de Paris
Sur sa plateforme baptisée La 3è Scène, l’Opéra de Paris diffuse Blue, un court métrage signé Apichatpong Weerasethakul. Un réalisateur qui a reçu la Palme d’or au Festival de Cannes en 2010 pour Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures).

Lancée en novembre 2015 par l’Opéra national de Paris, La 3è Scène est une plateforme numérique ouverte « aux plasticiens, compositeurs, cinéastes, écrivains, chorégraphes ou encore photographes ». Rassemblant « des œuvres originales liées à l’Opéra national de Paris », elle propose ainsi au public de découvrir des documentaires, performances ou encore fictions.

Parmi les créations mises en ligne récemment figure, depuis le 3 octobre, un court métrage hypnotisant réalisé par Apichatpong Weerasethakul. Le réalisateur, Palme d’or à Cannes en 2010 pour Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures), a posé sa caméra au cœur d’une forêt thaïlandaise pour Blue. Tourné pendant douze nuits, ce film d’une dizaine de minutes met en scène une femme victime d’insomnie, allongée dans un lit. Des flammes se reflètent peu à peu sur sa couverture avant de s’étendre autour d’elle alors que des toiles montrant notamment un coucher de soleil, apparaissent en contre-champs. Jouant avec les reflets et la surimpression, le réalisateur offre une expérience aussi belle que fascinante en immergeant le spectateur dans le monde de l’insomnie.

Présenté cet été aux Rencontres d’Arles, Blue a également été projeté lors du dernier Festival International du Film de Toronto. Apichatpong Weerasethakul (Prix du jury à Cannes en 2004 pour Tropical Malady et Prix Un certain regard pour Blissfully Yours en 2002) n’est pas le premier cinéaste à créer pour La 3è Scène. La plateforme numérique propose déjà des réalisations d’Abd Al Malik, Mathieu Amalric, Fanny Ardant, Bertrand Bonello ou encore Clément Cogitore et Valérie Donzelli.