Hermína Týrlová : pionnière de l'animation, créatrice de génie

Hermína Týrlová : pionnière de l'animation, créatrice de génie

15 mai 2019
Cinéma
Drôles de cigognes
Drôles de cigognes Malavida - NFA - DR
A l'occasion de la ressortie en salles le 8 mai de son chef d’œuvre, Drôles de Cigognes (1966), retour sur la vie et la carrière exceptionnelle de cette innovatrice, qui a marqué de son talent le monde de l'animation.

On l'appelle « La mère de l'animation tchèque ». Et pour cause, Hermína Týrlová est une pionnière dans son domaine. La première femme de son pays à avoir signé des œuvres animées, au milieu du XXe siècle. Couturière et bricoleuse, elle avait ce talent de savoir donner vie à tous les matériaux qui lui tombaient sous la main, des tissus en tous genres, des pelotes de laine, pour donner ses lettres de noblesse à la technique de l'animation image par image.

Née dans ce qui s'appelait encore l'Autriche-Hongrie, en 1900, la réalisatrice, proche collaboratrice de Karel Zeman, a appris à concevoir des marionnettes grâce à son père, un menuisier qui fabriquait de petites figurines en bois. Adolescente, la jeune Hermína déménage à Prague pour gagner sa vie et se retrouve à faire du théâtre, du chant et de la danse. En parallèle, elle commence à écrire et à illustrer des magazines pour enfants. C'est en 1925 que sa vie d'artiste bascule. Elle rejoint Studio AB où elle rencontre son futur mari, Karel Dodal. Ce studio produit alors des films d'animation pour des agences de publicité. Ainsi, avec Dodal, Hermína Týrlová co-signe le premier film commercial tchèque d'animation fait de marionnettes, Le secret de la lanterne.

Tandis que son mari fuit l'Europe, durant la Seconde Guerre mondiale, la réalisatrice préfère rester en Tchécoslovaquie. En 1941, elle s'installe à Zlín, dans l'est de la Moravie, pour travailler avec Ladislav Kolda aux studios Bata, où elle demeurera le reste de sa vie. Elle commence ainsi à travailler en 1944 sur le court métrage Ferda la fourmi, toujours à base de marionnettes, qui sera son premier succès mondial. La marionnette originale du personnage principal est d'ailleurs encore exposée aujourd'hui au Musée du jouet de Figueres, en Espagne. En 1947, elle co-réalise avec Frantisek Sadek La Révolte des jouets, qui associe animation en stop-motion et séquences d'action en direct.

Hermína Týrlová a écrit et dirigé des films d’animation jusqu’en 1986. Au total, on lui attribue plus de 60 courts métrages, dont le plus marquant reste Drôles de Cigognes !. Honorée à Venise, Cannes, Locarno et Mar Del Plata, la cinéaste a reçu également en 1981 un prix au Festival international du film de Paris, pour l'ensemble de son œuvre.

Hermína Týrlová est décédée en 1993 à l’âge de 92 ans. Elle laisse derrière elle une filmographie unique, une technique, dans laquelle l'harmonie et l'imagination parlent directement aux plus petits. Son univers d'étoffes animées, de fibres de laine, de perles de verre et de jouets en bois fascine encore aujourd'hui et ses films resteront pour toujours parmi les joyaux de l'animation mondiale.

Drôles de cigognes ! a reçu l’aide sélective à la distribution du CNC.