La master class de Michel Legrand à la Cinémathèque française à découvrir

La master class de Michel Legrand à la Cinémathèque française à découvrir

29 janvier 2019
Cinéma
Michel Legrand en master class à la Cinémathèque française
Michel Legrand en master class à la Cinémathèque française Capture d'écran Cinémathèque française - DR
La Cinémathèque française a rendu hommage à Michel Legrand en publiant, sur son site internet, un concert et une master class du compositeur.

Pour rendre hommage à Michel Legrand, décédé le 26 janvier, la Cinémathèque française a choisi de rendre accessible gratuitement la master class donnée par le compositeur en 2009. Une rencontre organisée dans le cadre d’une rétrospective que lui consacrait le centre culturel parisien.

Entouré notamment de la chanteuse Christiane Legrand, sa sœur, et du cinéaste Jean-Paul Rappeneau pour qui il a composé la musique de La Vie de château, Les Mariés de l’An II et Le Sauvage, le compositeur et musicien se raconte. A Serge Toubiana - qui anime cette master class - qui le qualifie de « lutin », il répond : « Oui car j'aime la vie, et la vie c'est quelque chose de pas sérieux. C'est une farce car on meurt. Que voulez-vous prendre au sérieux car on va crever ? On s'amuse. Si on ne s'amuse pas pendant qu'on le peut, on le fera quand ? Là-haut on s'amuse, mais moins. Tous les copains qui en sont revenus, il n'y en a pas beaucoup, m'ont dit : ‘On se marre mais ce n'est pas pareil’ ».

« Les gens qui se prennent au sérieux, ça m'ennuie beaucoup. Je crois que si on veut vraiment dire des choses graves, si on veut vraiment être dans le domaine des choses importantes, sérieuses, il faut le dire à la blague. Les gens sérieux, chafouins, n'ont rien à vous apprendre. Ils parlent très fort, beaucoup et disent des conneries. Les gens qui parlent à voix basse, il faut les écouter », explique-t-il également dans cette vidéo avant d’évoquer sa carrière : « Le mot travail n’est pas tout à fait à sa place dans mon cas : on a tous en nous l’instinct, le désir, la petite graine qui nous dit qu’il faut qu’en mourant, on soit un peu mieux qu’à sa naissance. On a un instinct d’apprendre : on sent qu’on a le devoir de travailler, d’apprendre, de savoir plus, de devenir meilleur, d’être plus fort. On a tous ça sans exception ».

Outre cette master class, la Cinémathèque française a également mis en ligne la vidéo du concert donné par Michel Legrand en 2013 lors de l’ouverture d’une exposition consacrée à Jacques Demy.