Décryptage : Comment Félix Moati a construit le casting de son premier film

Décryptage : Comment Félix Moati a construit le casting de son premier film

12 février 2019
Cinéma
Deux fils de Félix Moati
Deux fils de Félix Moati Nord Ouest Films / Victor Moati
Pour son premier passage derrière la caméra, Félix Moati a choisi de raconter l’histoire des rapports d’un jeune homme avec son père et son petit frère dans Deux fils. Au casting, on retrouve Benoît Poelvoorde, Vincent Lacoste et un jeune garçon. Félix Moati nous explique comment il a travaillé.

A bientôt 29 ans, Félix Moati ajoute une nouvelle ligne à son CV déjà bien rempli : réalisateur de long-métrage. Ce mercredi 13 février sort en effet son premier film, Deux fils. « Construire un casting, c’est difficile, reconnaît Félix Moati dans une interview accordée au CNC. C’est difficile, parce qu’il s’agit de ne pas trahir ce que l’on a en tête et les gens qui nous font confiance. »

Au casting, figurent Vincent Lacoste et Benoît Poelvoorde, deux acteurs avec qui il avait déjà tourné. Un choix, évident pour le jeune réalisateur. « Vincent Lacoste est un acteur que j’admire, dont la carrière est fascinante. Et c’est un ami dans la vie, qui m’est très cher », nous explique-t-il. Quant à Benoît Poelvoorde, avec qui il a tourné dans Le Grand bain de Gilles Lellouche, il a fait appel à lui parce qu’il voulait « un acteur dont l’aura comique protège de trop de drames. Et c’est vrai que plus le film va dans la gravité, plus on est protégé par la délicatesse comique de tous les acteurs du film, dont Benoît » souligne Félix Moati. 

Enfin, pour le jeune Mathieu Capella, collégien de 14 ans, c’est un casting sauvage qui a permis à la directrice de casting de le dénicher. Elsa Pharaon a vu 450 enfants avant d’en sélectionner 50, vu alors par Félix Moati : « Mathieu Capella s’est imposé par sa curiosité, son attention aux autres. Et il avait quelque chose en commun avec Vincent Lacoste : il ne courait pas après l’intensité. Et il avait une façon très naturelle de dire des choses très sophistiquées. Il avait de la comédie en lui. »

Deux fils de Félix Moati a bénéficié de la part du CNC d’une avance sur recettes avant réalisation et d’une aide sélective à la distribution.