Chronik Fiction : « On essaye d’allier la qualité cinéma avec la forme d’une chronique web »

Chronik Fiction : « On essaye d’allier la qualité cinéma avec la forme d’une chronique web »

08 juin 2020
Création numérique
Le Coroner sur Chronik Fiction
Le Coroner sur Chronik Fiction Chronik Fiction
Mike Zonnenberg et Fabio Soares sont les deux créateurs de cette chaîne YouTube qui accueille leur série Le Coroner. Ils racontent comment ils ont pensé ce programme hybride, qui atteint des centaines de milliers de vues à chaque vidéo.

Comment concilier la fiction et la chronique cinéma ? L'équation n'est pas simple, mais elle a été résolue par Mike Zonnenberg et Fabio Soares. En novembre 2018, ils ont lancé leur chaîne YouTube Chronik Fiction, qui accueille leur première série intitulée Le Coroner. On y découvre un médecin légiste, incarné par Stefan Godin, qui autopsie les morts célèbres du grand et du petit écran. Une production hybride originale dont la mise en scène est très soignée. « Parce qu'avant d’être des créateurs web, nous sommes des réalisateurs de fiction », expliquent Mike Zonnenberg et Fabio Soares. « D’ailleurs, on avait signé un premier court métrage commun intitulé Bitch, Popcorn & Blood (en 2014). Mais vu la difficulté en France à faire financer le cinéma de genre, nous avons décidé de bâtir une communauté sur YouTube afin de pouvoir autoproduire, à terme, nos projets. On a remarqué une hausse de la qualité de production des contenus YouTube, directement liée au financement par le CNC. Le support nous semblait ainsi être devenu une plateforme idéale pour aller à la rencontre du public. »

Stefan Godin, un médecin légiste très particulier

Les deux réalisateurs ont alors imaginé un mélange entre la fiction et des chroniques parlant de cinéma. C'est de là qu'est née cette série évoluant dans un univers créé de toutes pièces. « On a essayé d’allier la qualité cinéma (le tournage se déroule avec nos équipes fiction) tout en conservant la forme d’une chronique web. » Ce médecin légiste revient ainsi sur les morts cultes du cinéma, analyse, théorise et propose un point de vue éclairé aux spectateurs. « Les scènes de morts sont celles qui provoquent le plus d’émotions et on était très excités à l’idée de les analyser. » Pour interagir plus facilement avec les internautes, Le Coroner brise le quatrième mur et s'adresse directement aux spectateurs : « On est des grands fans de Frank Underwood dans House of Cards, et on aime particulièrement ses apartés jubilatoires. Ce style de narration intensifie la proximité avec le public. On l’a encore vu récemment dans Fleabag. Et comme il s’agit également d’une norme sur YouTube, c'était l'occasion parfaite pour tirer parti de cette approche interactive de la fiction. »

Pour incarner ce médecin légiste cinéphile, les deux créateurs ont fait appel à Stefan Godin qui raconte ces drôles d’histoires de cinéma. Pour le rôle, Mike Zonnenberg et Fabio Soares étaient à la recherche d’un comédien « doté d’une voix grave et capable de passionner le spectateur. Nous avons reçu plus de 200 candidatures et finalement nous nous sommes tournés vers Stefan, doubleur expérimenté, dont la voix et le charisme nous ont tout de suite séduits. »

De Battle Royale à Fight Club

La dernière mort en date, examinée par Le Coroner, est celle de Tyler Durden dans Fight Club. L'un des films les plus discutés et les plus analysés du 7e art. Un choix emblématique des œuvres qui passionnent les deux créateurs : « Pour la première saison, on s'est intéressés aux morts qui nous ont le plus marqués et qui ont eu en même temps un impact essentiel sur la pop culture : Scarface, Pulp Fiction, Full Metal JacketAutant d'œuvres restées dans les mémoires notamment grâce à leurs scènes de morts. Pour la saison 2, on avait des envies précises mais on a aussi écouté les propositions du public et intégré des morts qu’on nous a beaucoup demandées, comme celles de John Coffey dans La Ligne Verte, de Léonidas dans 300 ou de Ned Stark dans Game of Thrones. » Mais la vidéo la plus regardée (près de 400 000 vues) sur leur chaîne YouTube, est celle consacrée au Roi Lion. « Preuve que Disney a réussi son coup et marqué profondément les enfants qui ont assisté à la mort de Mufasa ! », s'amusent Mike Zonnenberg et Fabio Soares.

Fin 2018, c'est avec une analyse de Battle Royale que le duo de Chronik Fiction a lancé son concept : « On avait fait une maquette de l’épisode consacré à Pulp Fiction, pas convaincante mais qui nous a permis de mieux définir le ton de la série. L’esprit y était un peu plus gaguesque mais ça ne collait pas à l’ambition d’élégance qu’on avait pour Le Coroner. Battle Royale a permis de poser les codes de la série. Premier épisode oblige, nous avions peu de recul. Mais très vite, les messages enthousiastes ont dépassé le simple cadre de nos proches, on sentait qu’on avait mis le doigt sur quelque chose de nouveau ! »

La saison 2 du Coroner se poursuivra jusqu'en octobre prochain sur Chronik Fiction, avec trois nouveaux épisodes à venir, et un final consacré à Breaking Bad qui fera l'objet d'une projection événement à Paris.