Qu’est-ce que France tv slash ?

Qu’est-ce que France tv slash ?

14 janvier 2019
Création numérique
Tags :
SKAM
SKAM HONTE - SKAM GTV 2017

Lancée début 2018, l’offre numérique gratuite de France Télévisions rassemble webséries, documentaires et reportages. Une offre pensée pour parler aux jeunes adultes aussi bien sur la plateforme France.tv que sur les réseaux sociaux et sites de vidéos.


Répondre aux attentes des jeunes adultes. Telle est la mission de France tv slash. Lancée en février 2018, l’offre 100% numérique et digitale de France Télévisions met à l’honneur des thèmes tels que la discrimination, la sexualité, l’identité, les relations entre amis, le travail ou les études. Si elle se veut divertissante, cette offre ambitionne avant tout d’être « utile », sans pour autant vouloir « éduquer ». « Il y a l’école et france.tv éducation pour le faire. Nous sommes là pour évoquer les thématiques les plus saillantes de la vie quotidienne des jeunes Français, et en parler façon service public », explique Antonio Grigolini, le directeur éditorial de France tv slash.

La ligne éditoriale mélange ainsi découvertes, sexualité ou encore ouverture sur le monde. France tv slash met ainsi à l’honneur Les Haut-parleurs, « le premier média de jeunes reporters francophones de toutes nationalités, partout dans le monde » qui aborde des sujets de société avec un « ton libre, créatif et engagé ». La découverte est également au rendez-vous avec Human Postcards, « des rencontres furtives et marquantes dans le monde entier » et Selfiraniennes sur le quotidien d’Iraniennes âgées de 20 à 30 ans. Avec Putain de nanas, on plonge en immersion au sein de l’équipe féminine de rugby du club de Lille. Trajectoires présente de son côté des personnes au parcours professionnel atypique tandis que Sexy Soucis répond à des questions liées à la sexualité.

Selon une étude publiée par Médiamétrie en février 2018, les Français de 15 à 24 ans passaient 43 minutes en moyenne chaque jour, en 2017, sur les réseaux sociaux, contre 24 minutes pour l’ensemble de la population. Les jeunes adultes consacraient ainsi 44% de leur temps de connexion sur internet (1h38) aux plateformes sociales telles que Facebook, YouTube ou Instagram. Une part qui était de 28% pour l’ensemble des Français.


Difficile donc de s’adresser aux jeunes adultes en laissant les réseaux sociaux de côté. Calquant certains programmes sur les modes de consommation de son public, France tv slash mise ainsi sur des formats adaptés à chaque support. Exemple avec Happiness Manager, sa première série intégralement diffusée sur Instagram ou avec Skam France et ses héroïnes lycéennes que le public pouvait notamment suivre quotidiennement sur Facebook grâce à de courtes vidéos postées « en temps réel ». Une scène censée se dérouler un jeudi à une certaine heure était ainsi publiée ce jour-là à l’heure dite.

Un mouvement général européen

Ce changement des modes de consommation est au cœur de la création de France tv slash. « La télé reste regardée par des jeunes adultes mais moins qu’avant en volume. On voit bien que le cœur des usages, là où on rentre en contact avec des contenus saillants, c’est plutôt le smartphone. Il était important d’être présent avec les formats et les modes de consommation les plus adaptés possibles », souligne Antonio Grigolini tout en précisant que cette offre numérique n’est « pas la seule réponse au besoin de rajeunissement plus général du public ». « Il y a d’autres réponses apportées via d’autres projets, programmes, chaînes… C’est un mouvement général. D’autres acteurs publics européens ont mis en place des initiatives proches, notamment la RTBF ou la télé publique espagnole. France tv slash s’inscrit dans ce mouvement », ajoute-t-il.

Née début 2018, cette offre répond à la « volonté plus large de France Télévisions d’investir les programmes numériques ». Les premiers résultats sont « jugés très positifs » avec un « volume d’interaction avec le public quasiment à 4 millions (début décembre 2018 ndlr) ». Amenée à évoluer pour « être la plus réactive possible face aux changements d’usage » tout en restant « fidèle à sa ligne éditoriale », l’offre France tv slash est construite par une équipe d’une quinzaine de personnes. « Il y a des profils très jeunes, parfois vingt ans. C’est très enrichissant et cohérent pour être dans le même mouvement que le public qu’on essaie de raconter », conclut Antonio Grigolini.