Bilan de la production cinématographique en 2019

Bilan de la production cinématographique en 2019

31 mars 2020
Professionnels
vignette-neutre-presse
Comme tous les ans, le CNC publie son bilan de la production cinématographique pour 2019.

En voici les principaux enseignements :

  • La production cinématographique française reste à un niveau élevé

En 2019, le nombre de films agréés est stable à 301 films (+ 1 film), dont 240 films d’initiative française (+1,3 %, soit + 3 films). Au global, le niveau de production de films français demeure le plus élevé de la décennie.

  • Stabilité des investissements

En 2019, les investissements pour l’ensemble des films français sont stables (- 0,8 %) à plus de 1 116 M€. En revanche, les investissements dans les films d’initiative française diminuent plus nettement de 5,6 % à 903 M€ en 2019. Les investissements des chaînes de télévision diminuent de 3 % : ils ne représentent plus que 273 M€, dans 171 films (quatre films de moins qu’en 2018).

  • Une augmentation des films à petit budget

La production 2019 est de nouveau marquée par l’augmentation du nombre de films d’initiative française dont le budget est inférieur à 4 M€ : 161 films en 2019 contre 148 films en 2018. Il faut toutefois souligner l’accroissement parallèle du nombre de films qui ont un devis inférieur à 1 M€, (74 soit cinq de plus qu’en 2018) et de ceux qui ont un devis supérieur à 7 M€ (36 soit trois films de plus qu’en 2018).

  • Hausse du nombre de jours de tournage en France

En 2019, les films de fiction d’initiative française totalisent 4 827 jours de tournage sur le territoire français soit une progression de 2,2 %.

  • Augmentation du nombre de films sans préfinancement de chaînes de télévision

Le nombre de films sans financement de chaînes de télévision augmente à 130 films agréés en 2019, soit le plus haut niveau de la décennie (cinq films de plus qu’en 2018). Ce sont donc plus de 36% des films d’initiative française qui se produisent sans chaîne de télévision en 2019, 77 % ont un devis inférieur à 1 M€ et plus de 41 % sont des premiers films.

  • Une production diversifiée de documentaires et de films d’animation

La production de films documentaires reste dynamique en 2019 avec 56 films d’initiative française (sept films de plus qu’en 2018) soit le plus haut niveau depuis plus de 25 ans (dont le devis moyen atteint 0,57 M€). Parallèlement, dix films d’animation sont agréés dont 5 films d’initiative française pour un devis moyen de près de 6 M€.

Les études