Spectacle vivant : soutien automatique

Ce mécanisme repose sur la gestion responsable de leur compte automatique par les sociétés de production, mais aussi sur la conformité des programmes produits avec les critères d’éligibilité du dispositif (administratifs, juridiques) et les objectifs (éditoriaux et économiques) du fonds de soutien audiovisuel.

  • Secteur : Audiovisuel
  • Phase d'intervention : Production
  • Type de soutien : Œuvre audiovisuelle, Spectacles vivants
  • Type d'aide : Aide automatique
  • Demandeur : Producteur

Résumé

Une société de production peut mobiliser son soutien pour des programmes de fiction, animation, documentaire ou spectacle vivant, mais pour conserver le bénéfice de son compte, elle devra avoir généré suffisamment de soutien pour passer le seuil dans au moins un genre.

Eligibilité des programmes

  • Les projets sont portés par des sociétés de production déléguée pouvant justifier de la détention minimum de 30% des parts de coproduction des programmes, et apportant des garanties concernant la non rétrocession des éléments corporels du programme pendant toute la durée de protection des droits d’auteur.
     
  • Les projets doivent bénéficier d'un apport d'un ou de diffuseurs français au moins égal à 25% de la part française du financement et satisfaire à tous les critères de l’automatique, notamment, pour ce qui relève des adaptations audiovisuelles de spectacles les points suivants :
    • un apport en numéraire du (ou des) diffuseur(s) 20 000 € par heure ;
    • un niveau de dépenses horaires françaises (DHF) supérieur à 54 000 € ;
    • un nombre suffisant de jours travaillés sur une liste de 9 postes créatifs : réalisateur, script, conseiller musical, chef opérateur, ingénieur de la vision, ingénieur du son, chef monteur, mixeur, étalonneur.
  • Pour les programmes de plus de 60 ‘, le seuil est fixé à 26 jours.
     
  • Pour les programmes de moins de 60 ‘, le seuil est fixé à 20 jours.
     
  • Pour les musiques actuelles (selon la définition du Ministère de la Culture : chanson, jazz, musiques amplifiées et musiques traditionnelles) le seuil est fixé à 20 jours quelle que soit la durée.
     
  • Une étendue des droits d’exploitation du programme pour au moins deux supports distincts et pour 5 ans, minimum pour la zone Union Européenne, sauf pour les musiques actuelles qui obtiennent une dérogation à 3 ans.

Attention

Les projets dérogeant à ces critères peuvent être présentés à la commission sélective spécialisée pour le Spectacle vivant. En cas d’avis favorable, ils ne généreront pas de compte automatique.
  • Les captations dont les prises de vues reposent sur une seule prise, à l’exception des recréations et des créations pour l’image, se verront appliquer une minoration de généré de 30%.
     
  • Dérogation : cet abattement ne s’applique pas lorsque 3 conditions cumulatives sont réunies et vérifiables :
    • Le nombre de jours de travail des postes créatifs cités plus haut est supérieur à 30;
    • le tournage et la postproduction du programme sont effectués en 4 K;
    • le périmètre des droits d’exploitation de l’œuvre correspond à trois modes distincts dont la SVOD, pour une durée d’au moins 20 ans sauf pour les musiques actuelles dont la durée doit être au minimum égale à 10 ans.

Éligibilité des sociétés

Le mécanisme "automatique" d'aide à la préparation et à la production concerne les entreprises de production constituées sous forme de société commerciale dont le nombre d'heures diffusées sur les chaînes de télévision française (agréées par le CNC comme œuvres de référence) leur permet de « générer » suffisamment de soutien pour ouvrir ou maintenir un compte automatique.

Les conditions d'ouverture d'un compte automatique :

  • Avoir des œuvres aidées par le CNC et diffusées dans l'année précédant l'ouverture du compte automatique.
     
    • Seules les œuvres qui ont bénéficié pour leur production d'une aide du fonds de soutien audiovisuel, qui remplissent les critères d'octroi d'une aide au titre du soutien " automatique " (notamment un apport diffuseur au minimum égal à 25% de la part française), qui ont été agréées au visionnage comme œuvres de référence par le CNC et qui ont fait l'objet d'une diffusion l'année n-1 peuvent être inscrites sur cette liste et générer du compte de soutien l'année n ; le généré ne sera pris en compte que sur la base de la remise des comptes définitifs.
       
    • Pour permettre l’ouverture d’un compte, le montant de généré disponible doit dépasser les seuils minimaux dans au moins un des genres (fiction 200 000 €, animation 200 000 €, spectacle vivant 130 000 €, documentaire 80 000 €), permettant alors à la société de conserver le bénéfice du généré de l’ensemble des œuvres de références.
       
    • En Spectacle vivant, l’intensité du calcul du généré est basé sur le montant des dépenses horaires françaises. Pour les captations reposant sur une seule prise, il est prévu un abattement de 30% du généré. Pour chaque programme, le montant du généré est plafonné à 1.5 fois le montant de l’apport horaire numéraire des diffuseurs français et étrangers.
  • Déclarer ces diffusions pour que le CNC puisse établir la liste des œuvres de référence.
     
    • Les sociétés titulaires de comptes doivent déclarer leurs diffusions tous les trimestres et fournir un récapitulatif de toutes les diffusions de l'année avant le 15 janvier de l'année suivant l'année de diffusion.
       
    • Au-delà du 15 janvier de l'année suivant la première diffusion, aucune diffusion ne sera prise en compte.
       
    • Cette déclaration s'effectue œuvre par œuvre au moyen d'un certificat de diffusion établi par la chaîne, indiquant le titre, le genre, la durée exacte (à la seconde près et par épisode) et la date de première diffusion.
       
    • Par exception, le CNC peut accepter l'inscription sur la liste des œuvres de référence d'une copie certifiée conforme du P.A.D (Prêt A Diffuser) technique détaillé remise par la (les) chaîne(s). Celle-ci doit mentionner la date, le titre et la durée exacte de l'œuvre.

Les dossiers sont à envoyer à l’adresse réservée aux dépôts.

Modalités de dépôt – Demande d’aide à la production

Avant le dépôt des dossiers, nous vous invitons à vérifier les éléments déclarés au CNC.
Les dossiers doivent être constitués comme suit :

Un exemplaire en version PDF :
- Le dossier de demande d’aide à la production disponible en téléchargement sur le site, dûment complété et signé (onglets.1 à 13 inclus) ;
- Les pièces justificatives telles que demandées sur la page de garde dudit dossier ;

Un exemplaire en version Excel :
- Le dossier de demande d’aide à la production disponible en téléchargement sur le site, dûment complété et signé (onglets.1 à 13 inclus) ;

Les fichiers doivent être nommés de la manière suivante : AP ou AD – Numéro de référence - Société – Titre

Merci d’envoyer conjointement les 2 fichiers à l’adresse réservée aux dépôts : depot.fsa.spectaclevivant@cnc.fr

Liste des pièces à fournir une fois par an au Centre national du cinéma et de l’image animée

  • Un extrait K-bis original datant de moins de 3 mois ;
  • la liasse fiscale du dernier exercice clos (intégralité de la déclaration d’impôt sur les sociétés) ;
  • les attestations de comptes à jour des cotisations sociales produites par les organismes suivants : Agessa, Assedic / GARP / Pôle Emploi, Audiens, Congés spectacles, URSSAF (en cas de retards dans le règlement des cotisations, fournir les lettres accords et échéanciers de versement accordés par ces organismes) ;
  • les statuts de l’entreprise si une modification est intervenue au cours du dernier exercice ;
  • la déclaration annuelle nominative des données sociales (DADS) du dernier exercice clos.

Crédit d'impôt - adaptations audiovisuelles de spectacles

La loi de finances 2021 a étendu le crédit d'impôt audiovisuel aux adaptations audiovisuelles de spectacles jusqu’à fin décembre 2022.

Qui peut bénéficier du crédit d'impôt ?

Les entreprises de production audiovisuelle soumises à l’impôt sur les sociétés assumant les fonctions de producteur délégué :

  • Qui ont recours à des CDI (art L122-1-1 code du travail) afin de pourvoir à tous les emplois permanents de l'entreprise qui ne sont pas directement liés à la production d'une œuvre déterminée ;
     
  • Produisent des œuvres appartenant aux genres : documentaire, fiction, animation, adaptations audiovisuelles de spectacles bénéficiant elles-mêmes d'une aide financière du Fonds de soutien audiovisuel que gère le CNC.

En cas de coproduction déléguée, les deux producteurs délégués peuvent bénéficier du crédit d'impôt à hauteur des dépenses prises en charge par chacun ; deux demandes distinctes doivent être faites.

Procédure

Le crédit d'impôt est subordonné à la délivrance d'un agrément à titre provisoire puis d'un agrément à titre définitif.
Il est impératif que la demande d’agrément provisoire se fasse avant le début des prises de vues et que le dossier soit complet.
L'agrément à titre provisoire est délivré par la Présidente du CNC, après sélection des œuvres par un comité d'experts.
L’agrément provisoire ne peut cependant être délivré que si l'œuvre a préalablement donné lieu à la délivrance d'une autorisation préalable (AP) au titre du soutien financier constatant l'octroi de celui-ci.

Le bénéfice du crédit d’impôt est accordé sous réserve de l’obtention de l’agrément à titre définitif. Celui-ci doit être obtenu dans un délai de 8 mois maximum à compter de la date d’acceptation du PAD par un diffuseur. L’agrément définitif ne peut cependant être délivré que si l'œuvre a préalablement donné lieu à la délivrance d'une autorisation définitive (AD) au titre du soutien financier constatant l'octroi définitif de celui-ci.

Les formulaires téléchargeables doivent être dûment complétés et envoyés séparément des dossiers de demande de fonds de soutien audiovisuel à l’adresse : depot.cia.spectaclevivant@cnc.fr.

Merci de veiller à la nomenclature suivante pour la lettre de demande et le dossier de demande de fonds de soutien:
Demande d’agrément provisoire : AP CIA-N°SOFIE-SOCIETE-PROJET
Demande d’agrément définitif : AD CIA-N°SOFIE-SOCIETE-PROJET

Pour toutes informations complémentaires, veuillez contacter votre chargé de mission référent ou consulter la F.A.Q.


Contacts

Direction de l'audiovisuel et de la création numérique
291 boulevard Raspail
75675 Paris Cedex 14 


Articles liés