Fonds pour la jeune création francophone

Lancé en 2017, et renouvelé en 2023 pour une période de trois ans, le Fonds pour la Jeune Création Francophone est un dispositif multilatéral qui associe plusieurs partenaires francophones : le CNC, la Fédération Wallonie-Bruxelles / Wallonie Bruxelles International (FWB/WBI), le Film Fund Luxembourg (FFL), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Téléfilm Canada, TV5MONDE, France Télévisions, la SACD France, la SACD Canada, la SACD Belgique et le Collectif Generation Films, qui en assure la gestion depuis Ouagadougou (Burkina-Faso). Une dizaine de résidences d’écriture sont également associées au programme.

  • Secteur : International - Multi-sectoriel
  • Phase d'intervention : Coproduction, Diffusion, Développement, Finition, Production
  • Type de soutien : Animation, Fiction, Documentaire, Long métrage, Court métrage, Série
  • Type d'aide : Aide sélective
  • Demandeur : Auteur, Producteur

L’ambition du Fonds pour la Jeune Création Francophone est de révéler les nouvelles voix francophones tout en encourageant la structuration d’un écosystème local.

Doté d’un budget annuel de près de 523 000 €, le Fonds pour la Jeune Création francophone soutient des projets au niveau du développement, de la production et de la post-production. Il est ouvert aux auteurs des 24 pays éligibles - l’ensemble des pays d’Afrique francophone et Haïti – ayant réalisé au moins un court-métrage, et au plus un long-métrage de plus de 60 min. Au stade de la production, les auteurs doivent être accompagnés par un producteur au sein d’une société établie dans l’un de ces pays.

Le Fonds pour la jeune création francophone vise également à renforcer le dynamisme de la création à différents niveaux : court- et long-métrage, cinéma, séries audiovisuelles ou contenus web.

Partenaires

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), la Fédération Wallonie-Bruxelles / Wallonie Bruxelles International (FWB/WBI), le Film Fund Luxembourg (FFL), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Téléfilm Canada, TV5MONDE, France Télévisions, la SACD France, la SACD Canada et la SACD Belgique se sont associés en vue de développer ce projet porteur qui soutient la langue française comme outil de création cinématographique et audiovisuelle, et qui promeut la diversité culturelle dans les pays d’Afrique francophone.

La gestion du Fonds pour la jeune création francophone est déléguée au collectif burkinabé Generation Films, basé à Ouagadougou.

Programme « DEENTAL-ACP »

Fin 2019, dans le cadre du programme ACP Cultures +, le CNC a remporté, via un appel à projets d’une durée de 4 ans (2020 – 2023), une subvention de 2,4 millions d’euros auxquels s’ajouteront 600 000 euros du CNC pour renforcer les soutiens accordés par l’Aide aux cinémas du monde et le Fonds pour la jeune création francophone aux projets issus des pays du « groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP)».

Ce programme « DEENTAL-ACP » a été conçu comme un dispositif permettant d’octroyer des bonus financiers aux projets réalisés en coproduction entre plusieurs pays ACP et bénéficiaires du Fonds pour la jeune création francophone et/ou de l’Aide aux cinémas du monde.

Un second volet envisage la mise en place d’actions en renforcement des capacités pour soutenir la structuration du secteur audiovisuel dans les pays ACP. Il permettra de développer des ateliers d’écriture et des rencontres professionnelles en marge d’évènements nationaux et internationaux. Les partenaires de l’Aide aux cinémas du monde, l’Institut français, et du Fonds pour la jeune création francophone seront associés à ces évènements.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ainsi que le World Cinema Fund (WCF) sont également lauréats de l’appel à projets ACP Cultures +. Avec leur programme respectif « Clap-ACP » et « WCF-ACP », ils se partagent une enveloppe de 3,45 millions d’euros à travers un système équivalent de bonification de leurs aides respectives.

Calendrier

En 2023, deux appels à projets sont lancés :

  • Un premier pour les projets en développement : ouvert du 27 février au 31 mars 2023.
    La commission s’est tenue le 3 juillet 2023.
     
  • Un second pour les projets en production et post-production : ouvert du 28 avril au 16 juin 2023. 
    La commission se tiendra le 2 octobre 2023.

Descriptif

Le Fonds pour la Jeune Création Francophone s’adresse aux auteurs francophones d’Afrique Subsaharienne, de l’Océan Indien et d’Haïti et s’articule autour de trois volets : un soutien au développement, un soutien à la production et un soutien à la post-production.

Soutien au stade du développement

  • Les projets lauréats en développement bénéficient d’un accompagnement personnalisé dans le cadre de l’une des résidences partenaires et d’une prise en charge complète des frais de participation, transport, hébergement, bourse de vie.

Les résidences partenaires

  • L’Atelier Sud Ecriture International - Tunisie
  • La Cité internationale des Arts, en partenariat avec L’Usage du monde au 21ème siècle – Paris
  • La Résidence - Centre des écritures cinématographiques du Moulin d’Andé (CECI) - France
  • La Résidence Créations Libres et Originales du Septième-art de l’Association Semer le doute (CLOS) - France
  • La Résidence des écritures francophones du Festival de la Fiction de la Rochelle en partenariat avec la SACD - France
  • Groupe Ouest Développement - France
  • L’Institut national de l’image et du son à Montréal (INIS) – Québec
  • La Ruche Documentaire du Festival International de Documentaire d’Agadir – Maroc
  • La Résidence Haïtidocs de l’Association Docmonde - Haïti
  • La Résidence internationale pour le Film d’Animation à l’Abbaye Royale de Fontevraud (NEF) - France
  • La Résidence francophone d’écriture pour le film d’animation-Meknès - Maroc
  • La Résidence d’écriture individuelle de court métrage de fiction de Trégor Cinéma - France

Soutien au stade de la production

  • L’aide porte sur un apport numéraire auquel peut s’ajouter un engagement en diffusion
  • Le montant sollicité ne doit pas dépasser 60% du budget total du film

Montant maximum pouvant être attribué :
Long métrage de fiction ou animation : 80 000 €
Long métrage documentaire : 50 000 €
Court métrage : 20 000 €
Série : 1 000 € maximum par minute, dans la limite d’une durée totale de 52 minutes.

Soutien au stade de la post-production

  • S’adresse aux long-métrages de fiction, d’animation ou de documentaire de création de plus de 60 minutes et destinés à une première exploitation en salles,
  • Vise à accompagner les projets dans la finalisation du montage jusqu’à l’édition du DCP,
  • Les projets soutenus en production peuvent bénéficier d’un soutien en vue de la post-production du film lors de la même commission.
     

Bourses de participation aux programmes EAVE et Eurodoc pour les producteurs de long-métrages

Les producteurs des projets de long-métrage soutenus par le Fonds peuvent obtenir une bourse pour participer aux programmes de formation en coproduction internationale d’EAVE et Eurodoc :

Infos : https://eave.org/programmes/eave-producers-workshop-2023
Infos : https://eurodoc-net.com/fr

Pour être éligible, le producteur doit :

  • Candidater directement sur le site d’EAVE ou Eurodoc et suivre le processus de sélection.
  • Candidater avec le projet soutenu par le Fonds pour la jeune création francophone (long métrage de fiction ou documentaire). 
    Il est également possible de postuler sans projet.
  • Maîtriser l’anglais.

La prise en charge comprend tous les frais du programme, ainsi que les vols aller-retour pour chaque session entre le domicile et le lieu du workshop.

Bonus financier « DEENTAL-ACP »

Depuis 2020, les projets soutenus en production par le Fonds pour la jeune création francophone sont éligibles à un bonus financier dans le cadre du programme « DEENTAL-ACP ».

Condition d’éligibilité au bonus : le nombre de pays coproducteurs des pays ACP doit toujours être égal ou supérieur au nombre des coproducteurs hors ACP.

Calcul du bonus :

  • Le bonus sera défini par la commission de chiffrage et pourra représenter entre 50% et 100% du soutien octroyé en production. Il est plafonné à 80 000 € par projet.
  • Les bonus financiers octroyés dans le cadre des programmes « Clap-ACP » et « WCF-ACP » sont cumulables dans une limite de 200 000 € par projet.

Eligibilité

Le réalisateur et le producteur délégué du projet doivent être originaires d’un des pays éligibles au fonds (cf infra).

  • Le réalisateur doit avoir au préalable réalisé au moins un court métrage de moins de 60 min.
  • Le réalisateur doit avoir au préalable réalisé au maximum un long métrage de plus de 60 min.
  • Pour les projets de série, la durée cumulée des séries précédentes du réalisateur ne devra pas excéder 3h.
  • La demande d’aide à la production doit être déposée avant le début des prises de vues.
  • Le soutien accordé doit bénéficier strictement au projet et à l’auteur et/ou le producteur désigné dans la décision d’attribution d’aide.

De plus, le dossier de candidature doit répondre aux exigences suivantes :

  • Le dossier doit être rédigé en français.
  • La société de production doit pouvoir démontrer qu’elle est détentrice de tous les droits nécessaires à la production et l’exploitation du projet.
  • Un projet non-retenu ne peut pas faire l’objet d’une deuxième candidature.
  • Tout candidat, auteur ou producteur, peut déposer un nombre maximum de 2 projets par commission, tous formats et genres confondus.

Le dossier de candidature comprend un formulaire de demande, un dossier artistique et financier incluant les informations générales et un lien vers une précédente œuvre de l’auteur/réalisateur ; ainsi que les pièces justificatives demandées selon le type d’aide sollicitée.

Les candidatures sont à déposer en ligne, avant la date limite de candidatures, sur le site :
http://jeunecreationfrancophone.org/

Liste des pays éligibles

BENIN
BURKINA FASO
BURUNDI
CAMEROUN
CAP-VERT
CONGO BRAZZAVILLE
CONGO (RDC)
COTE D’IVOIRE
DJIBOUTI
GABON
GUINEE
HAÏTI
ÎLES COMORES
ÎLE MAURICE
MADAGASCAR
MALI
MAURITANIE
NIGER
REPUBLIQUE CENTRAFRIQUE
RWANDA
SENEGAL
LES SEYCHELLES
TCHAD
TOGO

 

Contacts

CNC – Coordinateur du Fonds pour la Jeune Création Francophone

Direction des affaires européennes et internationales (DAEI)
291 boulevard Raspail
75675 Paris Cedex 14

Noémi KAHN
Chargée de mission coopération, coproduction et francophonie
Tél. +33 1 44 34 35 11
Noemi.Kahn@cnc.fr

Le Collectif Generation Films - Gestionnaire du Fonds pour la Jeune Création Francophone

01 BP 2515 Ouagadougou 01
Burkina Faso

Ousmane BOUNDAONE
boundaone@jeunecreationfrancophone.org

Camille VARENNE
contact@jeunecreationfrancophone.org

Pour le bonus DEENTAL :

Alexiane JARIN
Chargée de mission Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP)
Tél. +33 1 44 34 35 78
Alexiane.Jarin@cnc.fr


Composition de la commission

Membres titulaires

  • Aurélien Bodinaux
  • Farah Clémentine Dramani-Issifou  
  • Anne-Sophie Ducarme
  • Jihan El Tahri
  • Antoine Heberlé  
  • Moussa Sene Absa  
  • Marjorie Vella  
  • Guy-Désiré Yameogo

Membres suppléants

  • Ama Ampadu
  • Angela Aquereburu
  • Olivier Barlet
  • Yasmine Benkiran
  • Rémi Bonhomme  
  • Dani Kouyate
  • Osvalde Lewat
  • Kivu Ruhorahoza 

Résultats des commissions

Voir les résultats antérieurs

03 juillet 2023


Résultats des commissions 2023

Aides au développement

Courts métrages

« Aya », court métrage fiction de Mme Carmelle Viviane NETTO (République Centrafricaine)
Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence
« Court-métrage et narration » de Groupe Ouest développement (France)

« Kafarna'home », court métrage animation de M. Patrick BHAYO (Congo RDC)
Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence francophone d’écriture pour le film d’animation à Meknès (Maroc)

« Njulli », court métrage fiction de Mme Awa Moctar GUEYE (Sénégal)
Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence « Trégor Cinéma » (France)

Séries

« Le Grand Transporteur », série fiction de M. Alassane SY (Mauritanie)
Aide attribuée : Prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence des écritures francophones de La Rochelle (France) à hauteur de 2 000 € en partenariat avec la SACD.

« La Grève », série fiction de M. Gildas ADANNOU (Bénin)
Aide attribuée : Prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence des écritures francophones de La Rochelle (France) à hauteur de 2 000 € en partenariat avec la SACD.

Longs métrages

« Le Grand maquis Tunis », long métrage documentaire de M. Nicolo DJITTA BELLOTTO (Cameroun)
Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence « La Ruche Documentaire du Festival International de Documentaire d’Agadir » (Maroc) à hauteur de 6000 €.

« Iconoclash », long métrage documentaire de M. Jean PIERRE MICHEL (Haïti)
Aide attribuée : prise en charge par la SODEC des frais de participation de l’auteur à une résidence de 4 semaines à l’INIS (Montréal) en partenariat avec la SODEC, le Ministère de la Culture et des Communications du Québec et la SACD Canada.

« Je m'appelle Nina Shakira », long métrage fiction de M. Samuel SUFFREN (Haïti)
Aide attribuée : Prise en charge des frais pédagogiques, frais de participation, transport, bourse de vie de l’auteur au programme mis en place par le CECI au Moulin d’Andé (France)

« La nuit nous protège », long métrage documentaire de M. Moumouni SANOU (Burkina Faso)
Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence « Création Libres et Originales du Septième-art (CLOS) » au Château de Saint-Maigrin (France)

« Retour sans la boussole », long métrage fiction de M. Onésiphore ADONAI (Bénin)
Aide attribuée : prise en charge des frais pédagogiques, frais de participation, transport, bourse de vie de l’auteur à la résidence Sud Ecriture (Tunisie)

« Stéréoman », long métrage documentaire de M. Sheriya TWANA (Congo RDC)
Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence « La Ruche Documentaire du Festival International de Documentaire d’Agadir » (Maroc)

« Vaisseau fantôme », long métrage documentaire de M. Moïse TOHGO (Mali)
Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence internationale « La NEF Animation » à l’Abbaye de Fontevraud (France)

Aides à la production

Les résultats seront annoncés à la suite de la commission qui se tiendra en octobre 2023.


Articles liés

20 février 2024

35ème Cartoon Forum : les inscriptions sont ouvertes

Le forum professionnel à destination des séries d’animation lance son appel à projets pour les sessions de pitch organisées du 16 au 19 septembre à Toulouse. Les producteurs ont jusqu’au 7 mai pou

...