Fonds pour la jeune création francophone

Lancé en 2017, le Fonds pour la Jeune Création Francophone est un dispositif multilatéral qui associe 12 partenaires francophones : le CNC, la Fédération Wallonie-Bruxelles / Wallonie Bruxelles International (FWB/WBI), le Film Fund Luxembourg (FFL), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Téléfilm Canada, TV5MONDE, Orange Studio, France Télévisions, la SACD France, la SACD Canada, la SACD Belgique et le Collectif Generation Films, qui en assure la gestion depuis Ouagadougou (Burkina-Faso).
  • Secteur : Cinéma - Audiovisuel - International - Multi-sectoriel
  • Phase d'intervention : Coproduction, Diffusion, Développement, Finition, Production
  • Type de soutien : Animation, Fiction, Documentaire, Long métrage, Court métrage, Série
  • Type d'aide : Aide sélective
  • Demandeur : Auteur, Producteur

L’ambition du Fonds pour la Jeune Création Francophone est de révéler les nouvelles voix francophones tout en encourageant la structuration d’un écosystème local.

Doté d’un budget annuel de près de 600 000 €, le Fonds pour la Jeune Création francophone soutient des projets au niveau du développement, de la production et de la post-production. Il est ouvert aux auteurs des 22 pays éligibles - l’ensemble des pays d’Afrique francophone et Haïti – ayant réalisé au moins un court-métrage, et au plus un long-métrage de plus de 60 min. Au stade de la production, les auteurs doivent être accompagnés par un producteur au sein d’une société établie dans l’un de ces pays.

Le Fonds pour la jeune création francophone vise également à renforcer le dynamisme de la création à différents niveaux : court- et long-métrage, cinéma, séries audiovisuelles ou contenus web.

Partenaires

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), la Fédération Wallonie-Bruxelles / Wallonie Bruxelles International (FWB/WBI), le Film Fund Luxembourg (FFL), la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), Téléfilm Canada, TV5MONDE, Orange Studio, France Télévisions, la SACD France, la SACD Canada et la SACD Belgique se sont associés en vue de développer ce projet porteur qui soutient la langue française comme outil de création cinématographique et audiovisuelle, et qui promeut la diversité culturelle dans les pays d’Afrique francophone.

La gestion du Fonds pour la jeune création francophone est déléguée au collectif burkinabé Generation Films, basé à Ouagadougou.

Programme « DEENTAL-ACP »

Fin 2019, dans le cadre du programme ACP Cultures +, le CNC a remporté, via un appel à projets d’une durée de 4 ans (2020 – 2023), une subvention de 2,4 millions d’euros auxquels s’ajouteront 600 000 euros du CNC pour renforcer les soutiens accordés par l’Aide aux cinémas du monde et le Fonds pour la jeune création francophone aux projets issus des pays du « groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP)».

Ce programme « DEENTAL-ACP » a été conçu comme un dispositif permettant d’octroyer des bonus financiers aux projets réalisés en coproduction entre plusieurs pays ACP et bénéficiaires du Fonds pour la jeune création francophone et/ou de l’Aide aux cinémas du monde.

Un second volet envisage la mise en place d’actions en renforcement des capacités pour soutenir la structuration du secteur audiovisuel dans les pays ACP. Il permettra de développer des ateliers d’écriture et des rencontres professionnelles en marge d’évènements nationaux et internationaux. Les partenaires de l’Aide aux cinémas du monde, l’Institut français, et du Fonds pour la jeune création francophone seront associés à ces évènements.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ainsi que le World Cinema Fund (WCF) sont également lauréats de l’appel à projets ACP Cultures +. Avec leur programme respectif « Clap-ACP » et « WCF-ACP », ils se partagent une enveloppe de 3,45 millions d’euros à travers un système équivalent de bonification de leurs aides respectives.

Calendrier

Un seul appel à projets est lancé chaque année.
Le 3ème appel à projet du Fonds pour la jeune création francophone est clos.
La commission se réunira au second semestre 2020.

Descriptif

Le Fonds pour la Jeune Création Francophone s’adresse aux auteurs francophones d’Afrique Subsaharienne, de l’Océan Indien et d’Haïti et s’articule autour de trois volets : un soutien au développement, un soutien à la production et un soutien à la post-production.

Soutien au stade du développement

  • Les projets lauréats en développement bénéficient d’un accompagnement personnalisé dans le cadre de l’une des résidences partenaires et d’une prise en charge complète des frais de participation, transport, hébergement, bourse de vie.
  • Les producteurs des projets présentés au soutien en développement peuvent se voir attribuer une bourse pour participer au programme EAVE (la maitrise de la langue anglaise est obligatoire).

Les résidences partenaires en 2020

  • L’Atelier Sud Ecriture International - Tunisie
  • La Cité internationale des Arts, en partenariat avec L’Usage du monde au 21ème siècle - Paris
  • La Résidence - Centre des écritures cinématographiques du Moulin d’Andé (CECI) - France
  • La Résidence Créations Libres et Originales du Septième-art de l’Association Semer le doute (CLOS) - France
  • La Résidence des écritures francophones du Festival de la Fiction de la Rochelle en partenariat avec la SACD - France
  • Groupe Ouest Développement - France
  • L’Institut national de l’image et du son à Montréal (INIS) - Québec
  • La Résidence Haïtidocs de l’Association Docmonde - Haïti
  • La Résidence internationale pour le Film d’Animation à l’Abbaye Royale de Fontevraud (NEF) - France
  • La Résidence d’écriture individuelle de court métrage de fiction de Trégor Cinéma - France

Soutien au stade de la production

  • L’aide porte sur un apport numéraire auquel peut s’ajouter un engagement en diffusion
  • Le montant sollicité ne doit pas dépasser 60% du budget total du film

Montant maximum pouvant être attribué :
Long-métrage de fiction ou animation : 80 000 €
Long-métrage documentaire : 50 000 €
Court-métrage : 20 000 €
Série : 700 € maximum par minute, dans la limite d’une durée totale de 52 minutes.

Bonus financier « DEENTAL-ACP »

A partir de 2020, les projets soutenus en production par le Fonds pour la jeune création francophone seront éligibles à un bonus financier dans le cadre du programme « DEENTAL-ACP ».

Condition d’éligibilité au bonus : le nombre de pays coproducteurs des pays ACP doit toujours être égal ou supérieur au nombre des coproducteurs hors ACP.

Calcul du bonus :

  • Le bonus sera défini par la commission de chiffrage et pourra représenter entre 50% et 100% du soutien octroyé en production. Il est plafonné à 80 000 € par projet.
  • Les bonus financiers octroyés dans le cadre des programmes « Clap-ACP » et « WCF-ACP » sont cumulables dans une limite de 200 000 € par projet.

Eligibilité

Soutien au stade de la post-production

  • S’adresse aux long-métrages de fiction, d’animation ou de documentaire de création de plus de 60 minutes et destinés à une première exploitation en salles,
  • Vise à accompagner les projets dans la finalisation du montage jusqu’à l’édition du DCP,
  • Les projets soutenus en production peuvent bénéficier d’un soutien en vue de la post-production du film lors de la même commission.

Le réalisateur et le producteur délégué du projet doivent être originaires d’un des pays éligibles au fonds (cf infra).

  • Le réalisateur doit avoir au préalable réalisé au moins un court-métrage de moins de 60 min.
  • Le réalisateur doit avoir au préalable réalisé au maximum un long-métrage de plus de 60 min.
  • La demande d’aide à la production doit être déposée avant le début des prises de vues.
  • Le soutien accordé doit bénéficier strictement au projet et à l’auteur et/ou le producteur désigné dans la décision d’attribution d’aide.

De plus, le dossier de candidature doit répondre aux exigences suivantes :

  • Le dossier doit être rédigé en français.
  • La société de production doit pouvoir démontrer qu’elle est détentrice de tous les droits nécessaires à la production et l’exploitation du projet.
  • Un projet non-retenu ne peut pas faire l’objet d’une deuxième candidature.
  • Tout candidat, auteur ou producteur, peut déposer un nombre maximum de 2 projets par commission, tous formats et genres confondus.

Le dossier de candidature comprend un formulaire de demande, un dossier artistique et financier incluant les informations générales et un lien vers une précédente œuvre de l’auteur/réalisateur ; ainsi que les pièces justificatives demandées selon le type d’aide sollicitée.

Les candidatures sont à déposer en ligne, avant la date limite de candidatures, sur le site :
http://jeunecreationfrancophone.org/

Liste des pays éligibles

BENIN
BURKINA FASO
BURUNDI
CAMEROUN
CAPVERT (à partir de 2021)
CONGO BRAZZAVILLE
CONGO (RDC)
COTE D’IVOIRE
DJIBOUTI
GABON
GUINEE
HAÏTI
ÎLES COMORES
ÎLE MAURICE
MADAGASCAR
MALI
NIGER
REPUBLIQUE CENTRAFRIQUE
RWANDA
SENEGAL
LES SEYCHELLES
TCHAD
TOGO

 


Composition de la commission

  • Dora BOUCHOUCHA, Productrice, Nomadis Image (Tunisie)
  • Gnama Baddy DEGA, Producteur (Guadeloupe, Côte d’Ivoire)
  • Thierno Ibrahima DIA, Critique et théoricien du cinéma (Sénégal)
  • Nicole GILET, Déléguée Générale, Festival International du Film Francophone de Namur (Belgique)
  • Axel GUYOT, Producteur, Les Films d’Avalon (France)
  • Mama KEÏTA, Réalisateur (Guinée)
  • Djia MAMBU, Journaliste et critique (République Démocratique du Congo)
  • Marjorie VELLA, Directrice adjointe des programmes & Directrice des acquisitions, TV5MONDE (France)

Résultats des commissions

Voir les résultats antérieurs

14 avril 2020


Résultats de la commission 2019

Aides au développement

Courts métrages

  • « Les filles de Poséidon », Documentaire de M. Noël Lamah (Guinée)
    Aide attribuée : bourse d’écriture sous forme de subvention d’un montant de 5 000 €
     
  • « Paranologic », Animation de M. Tojosoa Andoniaina Andrianarison (Madagascar)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la Résidence Internationale pour le Film d’Animation de l’association Nouvelles Ecritures pour le Film d’Animation (NEF Animation) (France)
     
  • « Rohy », Animation de M. Yannick Tojonantenaina Andrianambonisoa (Madagascar)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la Résidence Internationale pour le Film d’Animation de l’association Nouvelles Ecritures pour le Film d’Animation (NEF Animation) (France)
     
  • « Terre brulée », Fiction de Mme Zahir Houssen Firoza (Madagascar)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence CLOS (Créations Libres et Originales du Septième-art), dans le cadre du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux (FIFIB) (France)
     
  • « Twenty-Ten », Animation de M. Louis Darius Soung Meke (Cameroun)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence « Puissance et âme » de Groupe Ouest développement (France)

Long-métrages

  • « Ikimanuka », Fiction de M. Samuel Ishimwe (Rwanda)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence « Puissance et âme » de Groupe Ouest développement (France)
     
  • « La légende de Kinafo », Animation de Mme Adja Mariam Mahre Soro (Côte d’Ivoire)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence « Puissance et âme » de Groupe Ouest développement (France)
     
  • « Les larmes du prince », Animation de M. Franco Clerc (Madagascar)
    Aide attribuée : prise en charge par la SODEC des frais de participation de l’auteur à une résidence de 4 semaines à l’INIS (Montréal) en partenariat avec la SODEC et le Ministère de la Culture et des Communications du Québec (Canada)
     
  • « Mituweli », Fiction de M. Richard Mugwaneza (Rwanda)
    Aide attribuée : prise en charge par la SODEC des frais de participation de l’auteur à une résidence de 4 semaines à l’INIS (Montréal) en partenariat avec la SODEC et le Ministère de la Culture et des Communications du Québec (Canada)
     
  • « Nos héros », Documentaire de M. Estaïlove St-Val (Haïti)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation à la résidence d’écriture HaïtiDocs à Port au Prince (Haïti)
     
  • « Sankara », Fiction de M. Issiaka Compaore (Burkina Faso)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence Sud Ecriture (Tunisie)
     
  • « Tanzanite », Fiction de Mme Kantarama Gahigiri (Rwanda)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la résidence d’écriture du CECI au Moulin d’Andé (France)
     
  • « Une ville en mutation », Documentaire de M. Bawa Kadade (Niger)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation à la résidence d’écriture de la Cité internationale des arts à Paris, en partenariat avec l’Usage du monde au 21e siècle (France)
     
  • « USA, un avant-goût du ciel », Documentaire de M. Frantz Samuel Suffren (Haïti)
    Aide attribuée : prise en charge par la SODEC des frais de participation de l’auteur à une résidence de 4 semaines à l’INIS (Montréal) en partenariat avec la SODEC et le Ministère de la Culture et des Communications du Québec (Canada)

Séries

  • « Jonquet », Fiction de M. Sorel Agbodemakou (Bénin)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la Résidence des écritures francophones de La Rochelle (France), en partenariat avec la SACD
     
  • « Kito et Kati », Animation de M. Moriba Ouattara (Côte d’Ivoire)
    Aide attribuée : prise en charge des frais de participation de l’auteur à la Résidence des écritures francophones de La Rochelle (France), en partenariat avec la SACD
     
  • « Mia Moké », Animation de M. Karim Gadjigo (Sénégal)
    Aide attribuée : bourse d’écriture sous forme de subvention d’un montant de 10 000 €

Aides à la production

Court-métrages

  • « Colors : red », court-métrage d’animation de M. Tojosoa Andoniana Andrianarison (Madagascar) produit à Madagascar par M. Lanto Fehizoro Ranirison « Homemade Cinema » (Madagascar)
    Aide attribuée : 15 000 €
     
  • « Imanitrala », court-métrage de fiction de M. Andry Ranarisoa (Madagascar) produit à Madagascar par Mme Carmen Razafindrakoto « I see Production » (Madagascar)
    Aide attribuée : 15 000 €

Long-métrages

  • « Après la traversée », long-métrage de fiction de M. Joël Richmond Mathieu Akafou (Côte d’Ivoire) produit en Afrique subsaharienne par M. Berni Goldblat « Les Films du Djabadjah » (Burkina Faso)
    Aide attribuée : 30 000 €
     
  • « C’est encore loin l’Angleterre », long-métrage documentaire de M. Hamedine Kane (Sénégal) produit en Afrique subsaharienne par M. Aimé Césaire Dimenkeu Nkue « Tândor Films » (Cameroun)
    Aide attribuée : 40 000 €
     
  • « Dia », long-métrage de fiction de M. Achille Roinamou (Tchad) produit en Afrique subsaharienne par M. Issa Serge Coelo « Sic Productions » (Tchad)
    Aide attribuée : 50 000 €
     
  • « Freda », long-métrage de fiction de Mme Gessica Généus (Haïti) produit en Afrique subsaharienne par M. Faissol Fahad Gnonlonfin « Merveilles Production » (Bénin)
    Aide attribuée : 75 000 €
     
  • « Klema », long-métrage documentaire de M. Boubacar Gakou (Mali) produit en Afrique subsaharienne par M. Bassy Konate « Les Films du 7 » (Mali)
    Aide attribuée : 25 000 €
     
  • « La destinée d’une camionneuse », long-métrage documentaire de M. Yssouf Koussé (Burkina Faso) produit en Afrique subsaharienne par M. Abdoul Salam Koussoubé « Dorzon Sarl » (Burkina Faso)
    Aide attribuée : 25 000 €
     
  • « Nuit Debout », long-métrage documentaire de M. Nelson Makengo (Congo RDC) produit en Afrique subsaharienne par Mme Dada Kahindo « Mutotu Productions » (Congo RDC)
    Aide attribuée : 25 000 €
     
  • « Or de vie », long-métrage documentaire de M. Boubacar Sangare (Burkina Faso) produit en Afrique subsaharienne par M. Fernand Ernest Kabore « Imedia » (Burkina Faso)
    Aide attribuée : 20 000 €
     
  • « Regarder les étoiles », long-métrage de fiction de M. David Constantin (Ile Maurice) produit à l’Ile Maurice par Mme Joëlle Giblot Ducray « Caméléon Production » (Ile Maurice)
    Aide attribuée : 75 000 € et prise en charge des frais de participation, de transport et d’hébergement de la productrice Mme Joëlle Giblot Ducray au programme EAVE Producers Workshop 2020
     
  • « Zinder », long-métrage documentaire de Mme Aïcha Macky (Niger) produit en Afrique subsaharienne par M. Ousmane Samassékou « Tabous production » (Niger)
    Aide attribuée : 25 000 €

Série

  • « Une femme à Kosyam » série de fiction de Mme Kady Traoré (Burkina Faso) produit en Afrique subsaharienne par M. Serge Armel Sawadogo « Sermel Films » (Burkina Faso)
    Aide attribuée : 30 000 €

Contacts

CNC – Coordinateur du Fonds pour la Jeune Création Francophone
Direction des affaires européennes et internationales (DAEI)
291 boulevard Raspail
75675 Paris Cedex 14

Magalie ARMAND
Cheffe du département Coproduction, coopération et cinémas du monde
Tél. +33 1 44 34 38 82
Magalie.Armand@cnc.fr

Tara MAUREL
Chargée de mission Coopération internationale, coproduction et francophonie
Tél. +33 1 44 34 35 11
Tara.Maurel@cnc.fr

Le Collectif Generation Films - Gestionnaire du Fonds pour la Jeune Création Francophone
01 BP 2515 Ouagadougou 01
Burkina Faso

Alex Moussa SAWADOGO & Ousmane BOUNDAONE
Tél. +226 25 40 91 61
contact@jeunecreationfrancophone.org

 

 

  • Tara MAUREL
  • Chargée de mission Coopération internationale, coproduction et fonds bilatéraux
  • Tél. 0144343511
  • tara.maurel@cnc.fr